Changer d'édition

ArcelorMittal dit adieu à Dudelange
Économie 2 min. 01.07.2019

ArcelorMittal dit adieu à Dudelange

ArcelorMittal dit adieu à Dudelange

Photo: Lex Kleren
Économie 2 min. 01.07.2019

ArcelorMittal dit adieu à Dudelange

Sophie WIESSLER
Sophie WIESSLER
Le géant mondial de l'acier a annoncé, ce lundi matin, avoir terminé la vente de ses actifs décidée par la Commission en avril dernier. L'usine du sud du Luxembourg a donc désormais un nouveau propriétaire: Liberty House.

Alors que la Commission européenne validait, le 17 avril dernier, l'acquisition de plusieurs usines ArcelorMittal par LibertyHouse, le géant de l'acier a annoncé ce lundi matin, que son usine de Dudelange appartenait bien désormais au groupe Liberty Steel, filiale du groupe GFG Alliance de Sanjeev Gupta.


Dudelange a-t-elle un avenir au delà de l'utilisation de l'Usibor d'ArcelorMittal? La question reste entière.
L'UE approuve la vente d'ArcelorMittal à Liberty House
La Commission européenne a validé ce mercredi l'acquisition de plusieurs usines sidérurgiques, dont celle de Dudelange, par Liberty House.

La vente s'est soldée à la fin de la semaine dernière, a annoncé ArcelorMittal dans son communiqué. Avec la cession de ces unités, la société finalise ainsi les ventes d’actifs décidées avec la Commission européenne dans le cadre de l’enquête sur l’acquisition d’Ilva. Plusieurs autres usines en Belgique, République tchèque, Macédoine, Italie ou encore Roumanie ont ainsi été cédées par la firme.

740 millions d'euros

«En mai 2018, la Commission a approuvé l’acquisition d’Ilva par ArcelorMittal, sous réserve de conditions: ArcelorMittal était tenue de vendre un important portefeuille d’actifs d’aciérie à un acheteur approprié», avait rappelé la Commission européenne en avril dernier.


Le bloom en fusion avance vers la phase du "blooming", un premier travail de mise en forme.
ArcelorMittal Dudelange sera vendu à Liberty House
ArcelorMittal a conclu un accord avec Liberty House pour la vente du site de Dudelange et de certaines de ses lignes à Liège.

Le prix de vente est estimé à 740 millions d'euros, dont 610 millions d’euros ont déjà été payés vendredi. «La société est tenue de déposer un engagement de 110 millions d’euros que Liberty utilisera dans le cadre de la procédure d’approbation de la Commission européenne pour certains projets d’immobilisations», explique le communiqué.

Un «audit de 100 jours»

Le groupe Liberty s’était engagé en novembre dernier à conserver les emplois existants sur les sites de Liège et de Dudelange. Le site luxembourgeois emploie 300 employés et le belge environ 700.

«Un audit de 100 jours» va être réalisé afin d'«explorer les possibilités d’investissements et développer des projets détaillés». Rappelons qu'ArcelorMittal supprimera 260 postes pour les sites de Belval et de Differdange.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

«Pas de changement» pour les 300 ouvriers de Dudelange
ArcelorMittal a officiellement vendu son site de Dudelange au groupe britannique Liberty House, à la fin du mois de juin. Un rachat qui n'inquiète pas outre mesure les syndicats, qui vont tout de même engager des discussions pour éclaircir certains détails.
Das ArcelorMittal-Werk in Bissen zählt mehr als 350 Mitarbeiter.
Dudelange: Liberty House peine à rassurer
Liberty House a-t-elle une stratégie industrielle pour Dudelange, qui produira de l'acier Usibor que pendant deux ans après son rachat? La visite-éclair de quatre directeurs au Luxembourg, lundi, n’a pas levé les inquiétudes.
Wirtschaft- ArcelorMittal in Düdelingen, Dudelange. Foto: Chris Karaba