Changer d'édition

RBC une nouvelle fois sanctionnée
Économie 16.07.2021
Amende de la CSSF

RBC une nouvelle fois sanctionnée

Effectué en 2018, le contrôle de la CSSF a révélé le «caractère sérieux de certaines des faiblesses» dans le dispositif contre le blanchiment et le financement du terrorisme.
Amende de la CSSF

RBC une nouvelle fois sanctionnée

Effectué en 2018, le contrôle de la CSSF a révélé le «caractère sérieux de certaines des faiblesses» dans le dispositif contre le blanchiment et le financement du terrorisme.
Photo: Gerry Huberty
Économie 16.07.2021
Amende de la CSSF

RBC une nouvelle fois sanctionnée

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
La banque implantée sur le site de Belval a écopé d'une amende de 237.000 euros de la part de la Commission de surveillance du secteur financier (CSSF) en raison de l'existence d'«un certain nombre de faiblesses» dans son dispositif de lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme.

Les nuages s'accumulent au-dessus du principal locataire de la tour rouge de Belval. Déjà engagée dans un troisième plan social en huit ans, la Royal Bank of Canada a été officiellement sanctionnée par la CSSF à une amende de 237.000 euros en raison de l'existence d'«un certain nombre de faiblesses» dans son protocole de lutte contre le blanchiment d'argent et de financement du terrorisme.


RBC - Belval - Photo : Pierre Matgé
Une nouvelle coupe attend les effectifs de RBC
2013, 2019, 2021 : les années passent et les plans sociaux se succèdent pour la filiale luxembourgeoise de la Banque royale du Canada (RBC). De quoi faire douter de la stratégie de l'établissement pour les syndicats OGBL, LCGB et ALEBA.

Publiée lundi sur le site du gendarme de la Place mais relevée vendredi par nos confrères du Land, la sanction a été officiellement prononcée le 25 mai dernier  «suite à un contrôle sur place effectué (...) auprès de la banque en 2018». Et la CSSF de faire état du «caractère sérieux de certaines de ces faiblesses», sans préciser toutefois ni la nature, ni l'ampleur des failles mises au jour. 

A noter que l'amende infligée à la RBC s'approche du montant maximal, fixé à 250.000 euros et que depuis le contrôle de 2018, la banque a «pris des mesures correctrices pour remédier aux faiblesses constatées», précise la CSSF. Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que la banque canadienne implantée dans le sud du pays se retrouve épinglée par l'autorité de surveillance de la Place puisqu'elle l'avait été en 2019, à hauteur de 120.000 euros, pour ne pas avoir informé en amont le conseil d'administration du licenciement de son chief risk officer, conformément aux règles de gouvernance. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

2013, 2019, 2021 : les années passent et les plans sociaux se succèdent pour la filiale luxembourgeoise de la Banque royale du Canada (RBC). De quoi faire douter de la stratégie de l'établissement pour les syndicats OGBL, LCGB et ALEBA.
RBC - Belval - Photo : Pierre Matgé
Alors que, fin janvier, syndicats et direction de la banque canadienne implantée à Belval s'accordaient sur une extension du deuxième plan social, une nouvelle taille dans les effectifs est annoncée ce jeudi.
RBC - Belval - Photo : Pierre Matgé
Si un plan social a été signé le 13 décembre dernier au sein de la banque canadienne, 43 salariés restent à ce jour dans l'expectative. Raison pour laquelle l'Aleba a donné son accord pour l’extension du plan social.
Déjà en début d'année, 201 postes avaient été supprimés chez RBC au Luxembourg.