Changer d'édition

Amazon: le Luxembourg fait appel
Économie 15.12.2017 Cet article est archivé

Amazon: le Luxembourg fait appel

«Le gouvernement luxembourgeois a décidé de faire appel de la décision de la Commission européenne dans le dossier Amazon»

Amazon: le Luxembourg fait appel

«Le gouvernement luxembourgeois a décidé de faire appel de la décision de la Commission européenne dans le dossier Amazon»
Photo: Pierre Matgé
Économie 15.12.2017 Cet article est archivé

Amazon: le Luxembourg fait appel

Le Luxembourg a annoncé vendredi faire appel de la décision de la Commission européenne, qui avait sommé en octobre dernier Amazon de rembourser 250 millions d'euros d'«avantages fiscaux indus» au Grand-Duché.

Le Luxembourg a annoncé vendredi faire appel de la décision de la Commission européenne, qui avait sommé en octobre dernier Amazon de rembourser 250 millions d'euros d'«avantages fiscaux indus» au Grand-Duché.

«Le gouvernement luxembourgeois a décidé de faire appel de la décision de la Commission européenne dans le dossier Amazon» devant le tribunal de l'UE, a-t-il écrit dans un communiqué, rejetant l'accusation d'avoir offert un «avantage sélectif» au géant américain.

Le 4 octobre dernier, la Commission européenne avait annoncé cette décision après une enquête approfondie --ouverte trois ans auparavant-- sur un accord fiscal entre l'entreprise, dont le siège européen se trouve au Luxembourg, et le Grand-Duché passé en 2003 et reconduit en 2011.

Le Grand-Duché a précisé vendredi que «cet appel, dont le but est d'obtenir de la clarté juridique, ne remet pas en question l'engagement du Luxembourg en faveur de la transparence en matière fiscale et de la lutte contre les pratiques fiscales dommageables».

Le traitement de ce genre d'affaires par le Tribunal de l'UE dure en moyenne un an et demi, mais vu la complexité de l'affaire, cela pourrait s'étendre sur deux ans, a indiqué une source proche du tribunal de l'UE.

En octobre dernier, Amazon, qui n'a pas encore fait appel, avait contesté la décision de la Commission européenne, estimant n'avoir «reçu aucun traitement spécial de la part du Luxembourg».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La justice européenne se prononce mercredi sur des exonérations d'impôts accordés par le Luxembourg au géant de la vente en ligne Amazon et à l'énergéticien Engie, épinglées comme aides d'Etat illégales par Bruxelles qui en a ordonné le remboursement.
ARCHIV - 17.12.2020, Brandenburg, Schönefeld/Ot Kiekebusch: Der Schriftzug des Unternehmens am Brandenburger Sortierzentrum des Versandhandels Amazon. (zu dpa «Amazon übertrifft Erwartungen - Rekordgewinn und kräftiges Umsatzplus») Foto: Soeren Stache/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le constructeur italien a subi une première défaite dans sa bataille contre l'Union européenne qui l'oblige à rembourser des avantages fiscaux indus au Grand-Duché. Ce qui n'est pas le cas de Starbucks dont les rulings ont été validés mardi par la Cour européenne de justice de l'UE.
A picture taken on September 24, 2019 at a car dealer in Brussels shows the logo of italian carmaker Fiat. - An EU court on September 24, 2019 annulled an order by Brussels that Starbucks pay 30 million euros in taxes to the Netherlands, saying European regulators had failed to demonstrate illegal state aid. (Photo by Kenzo TRIBOUILLARD / AFP)
La Commission européenne est de nouveau passée à l'offensive mercredi contre les montages fiscaux des géants américains du net, avec dans son viseur les pratiques d'Amazon au Luxembourg et celles d'Apple en Irlande.
Amazon rétorque: «Nous pensons qu'Amazon n'a reçu aucun traitement spécial de la part du Luxembourg et que nous avons payé nos impôts en totale conformité à la fois avec les règles fiscales internationales et luxembourgeoises».
Opération communication
Le géant du e-commerce a surpris son monde ce week-end en manifestant sa volonté de déclarer ses revenus dans les pays où il en génère. Il a anticipé de la sorte une initiative de la Commission européenne contre l'optimisation fiscale abusive des sociétés. Celle-ci lance aujourd'hui son plan d'action
Les locaux d'Amazon sur les rives de Clausen.
Malgré la réception des rulings luxembourgeois
La Commission européenne a publié ce vendredi matin la version non confidentielle de sa décision d'enquêter sur une potentielle aide d'Etat accordée à la multinationale Amazon. Le ministère des Finances réfute toute faute de l'administration des contributions.