Changer d'édition

Alipay choisit le Luxembourg
Économie 13.09.2018 Cet article est archivé

Alipay choisit le Luxembourg

La prochaine génération de paiement passera probablement par les objets connectés comme les montres. Cela fonctionne déjà avec l'Apple Watch. D'autres projets sont en cours

Alipay choisit le Luxembourg

La prochaine génération de paiement passera probablement par les objets connectés comme les montres. Cela fonctionne déjà avec l'Apple Watch. D'autres projets sont en cours
Apple
Économie 13.09.2018 Cet article est archivé

Alipay choisit le Luxembourg

En mission en Chine depuis lundi, le ministre des Finances, Pierre Gramegna, a annoncé ce jeudi matin sur Twitter qu'Alipay, le système de paiement d'Alibaba, avait choisi Luxembourg comme hub européen.

Au quatrième jour de sa visite en Chine à la tête d'une imposante délégation du Luxembourg, le ministre des Finances a annoncé ce jeudi qu'Alipay, le système de paiement d'Alibaba, avait choisi le Luxembourg pour hub européen.

Installée au Luxembourg pour conquérir l'Europe depuis juin 2014, Alipay avait annoncé arriver cet été en Allemagne, en France, au Royaume-Uni et en Italie avec une stratégie très particulière. Point de départ? Cent vingt millions de touristes chinois ont parcouru la planète l'an dernier. Ils y ont dépensé 215 milliards de dollars. 

Des partenariats pour 120 millions de clients chinois

Le bras financier d'Alibaba espère réussir à nouer des partenariats avec des commerçants dans ces quatre pays pour que l'application Alipay des touristes chinois leur dise où acheter et où bénéficier de promotions et de réductions. La transaction sera convertie dans la monnaie du commerçant. 

Mais entre les lignes, la stratégie de la société chinoise va bien plus loin que ses incroyables statistiques (175 millions de transactions par jour avec des pics à 85.000 transactions par seconde). Elle veut avoir élargi sa base de 550 millions à 2 milliards d'utilisateurs d'ici cinq ans. Et cela «pas seulement en Chine mais ailleurs aussi», a aussi annoncé Mme Peng. 

La solution, supportée hors de Chine par la China Construction Bank et la Bank of China, permet ainsi d'acheter en renminbi et de basculer dans douze monnaies dont le dollar et l'euro. 

Pierre Gramegna, ministre des Finances, est en mission financière en Chine jusqu'à vendredi, pour promouvoir la place financière et renforcer les liens bilatéraux entre les deux pays.Dans ce cadre, il aura des entrevues avec des hauts responsables politiques et des dirigeants d’entreprise, et participera à deux séminaires organisés par Luxembourg for Finance à l’attention des professionnels de la finance à Beijing et Shanghai.



Sur le même sujet

L'impact économique du coronavirus reste limité
Que ce soit dans le transport aérien, le domaine bancaire ou le secteur industriel, les conséquences directes de l'épidémie restent légères au Luxembourg. Mais les entreprises suivent de près l'évolution de la situation. Tour d'horizon.
De nombreux appareils de la compagnie Cargolux sont cloués sur le tarmac du Findel depuis plusieurs jours
L'économie sur la bonne voie entre Chine et Luxembourg
Jeux militaires, liaisons ferroviaires et échanges financiers sont au centre de la visite du ministre de la Défense et de la Mobilité en Chine. François Bausch (Déi Gréng) a quatre jours pour vanter les atouts majeurs du Grand-Duché, et convaincre des investisseurs.
Le train direct pour le Luxembourg doit partir samedi après-midi du dépôt de fret de la mégalopole chinoise de Chengdu, la capitale de la province du Sichuan.
Alipay, le PayPal des temps modernes
Onze ans après l'arrivée de l'américain PayPal à Luxembourg, le ministre des Finances, Pierre Gramegna, a annoncé, mi-septembre et depuis Pékin, qu'Alipay, le système de paiement du géant de l'ecommerce Alibaba, installerait son quartier général européen au Luxembourg.
Avant de quitter la Chine, le ministre des Finances Pierre Gramegna a annoncé qu'Alipay, dirigé par Eric Jing, s'installerait au Luxembourg pour accompagner les centaines de millions de touristes chinois.
ICBC: La chambre de compensation en RMB officialisée
La stratégie de diversification de la place financière luxembourgeoise a franchi une étape de plus avec le lancement des services de compensation en RMB depuis le Grand-Duché via la plus grande banque du monde par capitalisation. Un MoU avec la Bourse a par ailleurs été signé.
Le président de ICBC, Jiang Jianqing, avait fait le déplacement à Luxembourg pour l'inauguration de la chambre de compensation en RMB