Changer d'édition

Acheter ou louer un véhicule: quel est le meilleur choix ?
Économie 5 min. 24.01.2023
Autofestival

Acheter ou louer un véhicule: quel est le meilleur choix ?

Le festival annuel de l'automobile permet à chaque fois de voir de nombreux nouveaux véhicules.
Autofestival

Acheter ou louer un véhicule: quel est le meilleur choix ?

Le festival annuel de l'automobile permet à chaque fois de voir de nombreux nouveaux véhicules.
Photo: Chris Karaba
Économie 5 min. 24.01.2023
Autofestival

Acheter ou louer un véhicule: quel est le meilleur choix ?

Uwe HENTSCHEL
Uwe HENTSCHEL
Le festival de l'automobile a débuté ce lundi et c'est à nouveau la période où les nouvelles immatriculations seront les plus nombreuses au Luxembourg. Voici ce à quoi il faut faire attention.

Le marché automobile traverse une période mouvementée. D'abord la pandémie de coronavirus et ses pertes de production, puis les problèmes de la chaîne d'approvisionnement et enfin, en février 2022, l'invasion de l'Ukraine par la Russie et tout ce qui s'en est suivi. Certains constructeurs automobiles et concessionnaires aimeraient bien livrer, mais ne peuvent pas. D'autres peuvent livrer, mais ne trouvent pas d'acheteurs. Sans parler du processus de transformation dans lequel se trouve l'ensemble de l'industrie automobile depuis quelques années.
Pour ceux qui envisagent de changer de véhicule dans le cadre de l'Autofestival, qui a débuté ce 23 janvier et durera jusqu'au 4 février, certaines questions peuvent se poser.


Les délais de livraison peuvent être radicalement différents d'une marque à l'autre.
Les bons prix chez les concessionnaires, bientôt du passé?
De plus en plus de constructeurs misent sur le modèle de l'agence. Concernés, les concessionnaires automobiles luxembourgeois sont ainsi privés de certaines libertés.

Acheter ou plutôt prendre un leasing ?

Jusqu'à présent, le Luxembourg privilégiait l'achat de véhicules neufs. Mais vu les coûts d'acquisition nettement plus élevés, surtout pour les véhicules électriques, cela devient de plus en plus difficile dans de nombreux cas, si bien qu'en plus du financement par la banque, on envisage de plus en plus souvent une option de leasing, explique Philippe Mersch, directeur du concessionnaire automobile Kremer et président de la Fedamo, la fédération luxembourgeoise des concessionnaires automobiles.

Le choix entre le leasing et l'achat ou le financement dépend entièrement de la durée pendant laquelle on veut utiliser la voiture et de l'usage qu'on en fait au quotidien, explique le président de la Fedamo. Étant donné que le kilométrage annuel des véhicules en leasing est limité, ce modèle ne convient pas forcément aux personnes qui roulent beaucoup ni à celles pour qui il est important de posséder un véhicule.

«Mais nous constatons qu'au Luxembourg, les voitures électriques sont plus souvent prises en leasing que les voitures à combustion, ce qui est certainement dû aux prix plus élevés, mais aussi au fait que de nombreux clients ne savent pas où ils vont avec la motorisation», explique Philippe Mersch. Avec un véhicule en leasing, on prend moins de risques, car la durée est limitée et on a ensuite la possibilité de reprendre la voiture pour la valeur résiduelle ou d'y renoncer. 

Qu'en est-il d'un abonnement automobile ?

De nombreux constructeurs automobiles proposent désormais des abonnements automobiles. Dans ce cas, la durée est nettement plus courte. Alors que les durées de 48 ou même 60 mois sont courantes pour le leasing, un abonnement automobile peut être conclu pour seulement deux ans, un an ou même six mois. De plus, il n'y a pas d'acompte à verser et les frais fixes que l'on a en plus avec le leasing (taxes, assurance) sont également supprimés avec l'abonnement. La voiture est louée pour un montant mensuel fixe et est ensuite simplement restituée - sans risque de valeur résiduelle.

Mais il y a aussi des inconvénients. Les équipements souhaités et les couleurs spéciales ne sont pas pris en compte, le choix est parfois très limité. Les mensualités sont nettement plus élevées avec l'abonnement qu'avec le leasing. De plus, contrairement à l'Allemagne par exemple, les abonnements automobiles ne sont pas encore proposés au Luxembourg, selon Philippe Mersch. Mais le président de la Fedamo estime que cela viendra.

Qu'en est-il des délais de livraison ?

Les délais de livraison sont extrêmement variables. Certains véhicules sont disponibles immédiatement, pour d'autres, il faut attendre quelques semaines et pour certains, cela peut prendre six mois ou même beaucoup plus. «Cela dépend de nombreux facteurs, comme la marque, le modèle, la couleur ou l'équipement», explique le concessionnaire automobile.


Le mois dernier, 5.509 voitures particulières et à usage mixte ont été immatriculées au Luxembourg. Un chiffre jamais atteint en juillet.
L'Autofestival pour retrouver une vitesse de croisière
Le 59e Autofestival se déroulera du 23 janvier au 4 février. L'occasion pour les distributeurs automobiles de rebondir, après une année 2022 compliquée: les immatriculations sont en baisse et les délais de livraison sont longs.

Et il n'y a pas de différence fondamentale entre une voiture électrique et une voiture à combustion, ni entre une voiture achetée et une voiture en leasing. «La bonne nouvelle, c'est que les clients se sont entre-temps habitués à des délais de livraison plus longs», explique Philippe Mersch.

Les longs délais de livraison ont-ils une influence sur le prix d'achat ?

Celui qui commande une voiture maintenant et qui ne la recevra peut-être qu'à la fin de l'année doit s'attendre à ce que la voiture soit alors plus chère qu'au moment de la commande. «Il y aura certainement encore quelques augmentations de prix cette année», déclare le président de la Fedamo. 

Philippe Mersch est le président de la Fedamo.
Philippe Mersch est le président de la Fedamo.
Photo: Gerry Huberty

«Il faut clarifier dans le cas concret avec le vendeur si une garantie de prix est possible», dit-il. Il en va de même pour l'annulation de l'achat, si le prix final est nettement plus élevé qu'au moment de la commande. «Je pense que les concessionnaires sont désormais un peu plus flexibles qu'il y a quelques années», dit-il, et c'est particulièrement vrai en ce qui concerne les délais de livraison parfois longs des voitures : «Si un client se désiste, il y en a souvent un autre qui est déjà là pour le prendre».

La baisse temporaire de la TVA se fait-elle sentir de manière significative ?

Au premier janvier, le taux de TVA a été réduit de 17 à 16%. Cette disposition est valable jusqu'à la fin de l'année. Celui qui veut en profiter doit donc veiller, lors de l'achat, à ce que le véhicule soit encore livré et facturé cette année. Selon l'évolution des prix et le délai de livraison, il se peut toutefois que ce pourcentage ne se fasse guère sentir au final.


Peugeot 208, la voiture préférée des Luxembourgeois
Comme en 2021, les immatriculations de nouveaux véhicules sont en baisse. En termes de motorisation, l'électrique continue de gagner du terrain.

Les acheteurs doivent faire attention au fait que les commerçants doivent certes tenir compte des 16% dans les factures, mais ils ne sont pas tenus de modifier les indications de prix pour tenir compte de la réduction temporaire de la TVA sur les étiquettes de prix ou les annonces, si cela s'avère trop compliqué. Il est donc tout à fait possible que l'indication de prix contienne le taux de TVA non encore réduit et que le véhicule soit donc en réalité un peu moins cher.

Cet article est paru initialement sur le site du Luxemburger Wort.

Traduction: Mélodie Mouzon

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le 59e Autofestival se déroulera du 23 janvier au 4 février. L'occasion pour les distributeurs automobiles de rebondir, après une année 2022 compliquée: les immatriculations sont en baisse et les délais de livraison sont longs.
Le mois dernier, 5.509 voitures particulières et à usage mixte ont été immatriculées au Luxembourg. Un chiffre jamais atteint en juillet.
La station-service du Findel proposant du CNG stoppera de vendre ce carburant. En mars 2023, ce sera au tour de la station-service de Merl de prendre la même décision, mettant un terme à la vente de gaz naturel comprimé au Luxembourg.
Une voiture sur cinq immatriculée l’an dernier au Grand-Duché était partiellement ou entièrement « électrifiée ». Un record qui devrait à nouveau être battu dans les mois et années à venir, avec une offre de plus en plus nombreuse de modèles, une volonté toujours plus forte de réduire les émissions de gaz polluants… et le coup de pouce conséquent des pouvoirs publics.
Photo: Guy Wolff
Porté par trois années successives de ventes record, le secteur automobile luxembourgeois, part confiant. Le 55e Autofestival démarre ce samedi 26 janvier et durera jusqu'au lundi 4 février. Dix jours qui comptent énormément pour les vendeurs. Les acheteurs confirmeront-ils ou non la tendance «essence»?