Changer d'édition

70 % de l'emploi salarié: La transmission d'entreprise, un sujet majeur pour le Luxembourg
Économie 3 min. 02.12.2014 Cet article est archivé

70 % de l'emploi salarié: La transmission d'entreprise, un sujet majeur pour le Luxembourg

La Fondation Idea suggère le tutorat d'étudiant en entreprenariat par des patrons sur le départ

70 % de l'emploi salarié: La transmission d'entreprise, un sujet majeur pour le Luxembourg

La Fondation Idea suggère le tutorat d'étudiant en entreprenariat par des patrons sur le départ
Photo: Shutterstock
Économie 3 min. 02.12.2014 Cet article est archivé

70 % de l'emploi salarié: La transmission d'entreprise, un sujet majeur pour le Luxembourg

Environ deux cents PME devront trouver un repreneur en dehors du cercle familial au cours de la prochaine décennie au Luxembourg. L'enjeu est loin d'être anodin puisque ces entreprises emploieraient jusqu'à 8.000 salariés. Et une transmission, ça se prépare! Une soirée d'information a lieu à la Chambre de commerce mercredi soir.

Environ deux cents PME devront trouver un repreneur en dehors du cercle familial au cours de la prochaine décennie au Luxembourg. L'enjeu est loin d'être anodin puisque ces entreprises emploieraient jusqu'à 8.000 salariés. Et une transmission, ça se prépare!

Un tiers des chefs d'entreprises de l'Union européenne, surtout familiales, partiront à la retraite au cours de la prochaine décennie. A priori, il n'y a aucune raison que le Luxembourg échappe à cette 
vague que la Fondation Idea a chiffrée en septembre à 200 PME, qui emploient de 7.500 à 8.000 personnes. La moitié de ces PME est active dans le domaine de la construction ou du commerce.

Les statistiques sur la transmission sont plus rares parce qu'elle s'accompagne de nombreux secrets. «D'abord», explique Tom Baumert, qui travaille pour Espace entreprise de la Chambre de commerce, «il n'y a pas d'obligation de publication. Quand vous créez une entreprise, oui, mais pas quand vous la cédez! Ensuite, dans ces PME, souvent familiales, on ne veut pas que les clients, qui ont leurs habitudes, puissent se détourner de l'entreprise parce qu'ils sont autant attachés aux services qu'aux personnes. Enfin, on ne veut pas effrayer les fournisseurs, toujours déstabilisés par le changement de patron.»

La Fondation Idea, laboratoire d'idées autonome, suggère d'abord de préparer les dirigeants d'entreprises à partir de 50 ans à préparer leur succession. «Dans la pratique», dit M. Baumert, «il y a ceux qui viennent nous voir et qui veulent vendre leur société le mois suivant... Ce n'est pas possible. Nous conseillons de s'y prendre cinq ans avant de partir. Du coup, il y a certains dirigeants qui ar
rêtent. Brutalement. Puis d'autres qui vendent leur fonds de commerce ou ceux qui décident de continuer et ont du coup compris qu'ils devaient profiter de ce temps pour se préparer».

A la Bourse des entreprises à reprendre ou céder à la Chambre de commerce, il y a en moyenne 50 à 60 entreprises. Il y en a sensiblement autant à la Chambre des métiers. Comme la Fondation le conseille, le Luxembourg participe à une Bourse de la Grande Région avec les chambres de commerce d'Alsace et de Lorraine, pour donner plus de visibilité.

«Quand nous sommes contactés», explique le spécialiste du Bureau entreprise, «nous demandons un certain nombre de documents: les trois derniers bilans pour une petite analyse qui n'a rien à voir avec celle que le patron devrait demander à sa fiduciaire pour avoir une idée du prix qu'il peut obtenir, de la base de négociation. Et nous regardons en interne dans notre base de repreneurs potentiels si quelqu'un correspond, dans le secteur, dans le budget. Si oui nous le contactons pour voir s'il est d'accord pour que nous donnions ses coordonnées au patron. Et puis, ils s'arrangent. Ou pas!»

Souvent, avant de décider, ils reviennent vers la Chambre de commerce pour se renseigner sur divers sujets. Sur la possibilité d'obtenir une mutualité de cautionnement, sur les aides auxquelles ils pourraient avoir droit, sur le rôle que la SNCI pourrait jouer dans leur projet de reprise, sur les questions de plan de financement. En moyenne, chaque année, cinq à dix «matches» se traduisent par un changement de propriétaire. En septembre, la Fondation a émis un certain nombre d'idées à creuser. Comme la mise en avant des entreprises à reprendre lors des congrès d'affaires au Luxembourg, les tutorats entre chefs d'entreprise et étudiants dans un parcours de création d'entreprise ou des incitations fiscales en faveur de la reprise d'entreprises.

Il y a au Luxembourg 26.864 micro-entreprises, 3.000 petites et 569 moyennes contre 130 grandes entreprises. 2.960 PME ont été créées en 2013 et 2.200 avaient disparu.

Thierry Labro

Pour aller plus loin:

La Fondation Idea

L'Espace entreprise de la Chambre de commerce

Pour s'inscrire à la soirée de mercredi: www.journees.lu


Sur le même sujet

Et si c'était le moment d'entreprendre...
A la House of entrepreneurship, Tom Baumert sait combien une sortie de crise peut représenter un moment favorable pour lancer un business. Reste à bien définir son projet et ne surtout pas s'improviser chef d'entreprise.
La Chambre de commerce détaille son plan de relance
Renforcer la compétitivité de l'économie, miser sur les investissements publics, soutenir l'emploi, favoriser l'innovation et développer une fiscalité attractive, l'institution a dévoilé ce mercredi ses idées pour assurer une reprise durable favorable aux entreprises.
Wort.fr suivi chantier nouvelle N3, bonnevoie, CFL, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
«Le traitement des données constitue un enjeu important»
Soutien aux jeunes entreprises, aux secteurs économiques porteurs ou encore aux nouvelles technologies, Luxinnovation fête ce jeudi son 35e anniversaire. Échanges avec Sasha Baillie, son CEO, pour évoquer le présent mais aussi le futur de l'agence nationale de promotion économique.
WIrtschaft, Luxinnovation, Sasha Baille, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Elections: 33 idées à creuser
Crédit d'impôt recherche, chèques à l'innovation, aides pour la transmission d'entreprises... A un mois des élections législatives, IDEA vient de publier ses «33 initiatives pour le Luxembourg».
Les efforts de recherche & développement des entreprises luxembourgeoises ont augmenté moins vite que la moyenne européenne.