Changer d'édition

25 ans de l'Alfi: «Nous sommes un pilier de l'économie»
Économie 9 2 min. 03.07.2013

25 ans de l'Alfi: «Nous sommes un pilier de l'économie»

Économie 9 2 min. 03.07.2013

25 ans de l'Alfi: «Nous sommes un pilier de l'économie»

L'industrie des fonds avait rendez-vous mardi  soir au Grand Théâtre pour les 25 ans de l'Alfi. Un anniversaire célébré comme il se doit pour marquer la forte croissance que le secteur a connu durant ses 25 ans et continue à connaître malgré les incertitudes économiques.

(lc) - L'industrie des fonds avait rendez-vous hier soir au Grand-Théâtre pour les 25 ans de l'Alfi. Un anniversaire célébré comme il se doit pour marquer la forte croissance que le secteur a connu durant ses 25 ans et continue à connaître malgré les incertitudes économiques.

Aujourd'hui, le Luxembourg peut se targuer d'être la première place européenne pour la gestion d'actifs avec 25 % de l'ensemble des fonds européens et même un tiers des fonds UCITS. L'humeur était donc festive au Grand Théâtre.

Premier invité de la soirée, le ministre des Finances, Luc Frieden, a remercié l'Alfi pour les bonnes relations et l'étroit travail que l'association et le gouvernement ont eu l'occasion de mener. « Je souhaite vous remercier pour tout ce que nous avons pu réaliser ensemble », a commencé le ministre.

« L'Alfi a toujours été ouverte sur de nouvelles idées, prête au dialogue et à envisager une nouvelle législation comme une opportunité », a-t-il rappelé. « Si l'industrie des fonds est devenue une réussite au Luxembourg, c'est parce que nous nous écoutons mutuellement ».

Un constat partagé par Marc Saluzzi, président de l'Alfi, qui a salué l'entente cordiale entre son association et le gouvernement « fondée sur le respect et la confiance ». Il a par ailleurs rappelé les missions fondamentales de l'Alfi concernant notamment la promotion de l'expertise luxembourgeoise sans le monde ou encore l'accent mis sur l'innovation.

Car si le Luxembourg a su si bien développer l'activité des fonds d'investissement, c'est grâce à l'adaptation rapide de son industrie à l'évolution de la législation europenne, à commencer par la première directive européenne UCITS sur les organismes de placement collectifs, transposée en 1988. C'est ce qui a fait dire à Diana Mackay, PDG de Mackay Williams et deuxième invité de la soirée, que UCITS avait donné la vie aux fonds d'investissements au Luxembourg mais également que le Luxembourg avait une relation en symbiose avec ces fonds européens. 

Rafik Fischer, président de1998 à 2001 a fait rire l'auditoire avec son souvenir le plus marquant: il était à l'étranger quand il a reçu un appel de son homologue français, vexé d'apprendre que le Luxembourg avait dépassé la France en termes de volumes d'actifs gérés. Puis, comme voeux d'anniversaire pour ces 25 ans, Rafik Fischer a simplement souhaité qu'un président de l'Alfi reçoive le même genre de coup de fil, cette fois de son homologue américain.