Changer d'édition

201 emplois suspendus au sort de Guardian
Économie 13.08.2020 Cet article est archivé

201 emplois suspendus au sort de Guardian

Les sites du fabricant de Bascharage et Dudelange emploient actuellement près de 450 personnes.

201 emplois suspendus au sort de Guardian

Les sites du fabricant de Bascharage et Dudelange emploient actuellement près de 450 personnes.
Photo : Guy Jallay
Économie 13.08.2020 Cet article est archivé

201 emplois suspendus au sort de Guardian

Des coupes sombres parmi les personnels des deux sites luxembourgeois seraient envisagées. Le syndicat OGBL vient de tirer la sonnette d'alarme alors que des négociations devraient débuter le 2 septembre.

(pj avec SC) - Décidément, l'été est compliqué pour les employés de Guardian. En juin, ils apprenaient de leur direction la fusion rapide des unités de productions luxembourgeoises. Les équipes de Dudelange et Bascharage se voyaient réunies, et un four (vétuste) devait alors être fermé. En cette mi-août, c'est l'OGBL qui vient de lancer une nouvelle alerte. Le syndicat craint une diminution de près de moitié pour les salariés luxembourgeois du producteur de verre.

Dans un communiqué, jeudi, l'OGBL indique que le fabricant installé au Grand-Duché depuis 1989 pourrait se séparer de 201 employés sur 453 collaborateurs. Une perspective qui serait atteinte en deux temps : d'abord avec la mise en place d'un plan de protection de l'emploi, puis l'élaboration d'un plan social.

Dès le début d'année, Guardian avait clairement fait une croix sur le site de Dudelange, déclarant qu'il n'y investirait plus. Le four y avait atteint la fin de sa durée de vie et des investissements élevés de 90 à 100 millions d'euros auraient été nécessaires pour continuer à l'exploiter. Trop coûteux dans un contexte économique difficile. Mais l'industriel devra prendre la même décision pour le four de Bascharage, efficace jusqu'en 2022.


SES CEO Steve Collar, Foto Lex Kleren
SES poursuit sa restructuration
Le premier fournisseur de services de télécommunications par satellites au monde continue sa mue. L'entreprise qui dispose de plus de 70 satellites reformate ses équipes, dont celle basée au Luxembourg, et réfléchit toujours à scinder ses activités.

Maintenant que l'entreprise envisage des jours plus sombres, des négociations sont envisagées dès le 2 septembre prochain. Mais les suppressions d'emplois paraissent inévitables. Il va de soi que l'OGBL entend que soit préservée la majeure partie des effectifs des deux usines luxembourgeoises. Et de regretter qu'à ce jour, Guardian garde le silence. Une «attitude malheureuse» qui ne contribue pas à un dialogue productif et suggère des négociations difficiles, commente le syndicat.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Guus Boekhoudt, le directeur général de Guardian Europe S.à r.l. confirme que la fusion des usines de Bascharage et de Dudelange devrait entraîner des suppressions de postes. Il explique cependant que cette restructuration n'est pas liée à la construction d'un nouveau site en Pologne.
Wirtschaft, Guardian, Luxgard Bartringen, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Le radiodiffuseur international basé au Luxembourg fera le point jeudi sur ses activités, alors que le confinement imposé dans plusieurs pays d'Europe a gelé les productions publicitaires et télévisuelles qui génèrent les deux tiers de ses revenus.
RTL Group
Si la clientèle de la banque suédoise avait été rachetée par la VP Bank, les deux tiers du personnel subissent le départ de l'établissement de la Place. 17 des 28 salariés seront licenciés «d'ici la fin de l'année», indiquent lundi les syndicats
16.03.11 Housewarming Party of Banque Oehman. Foto:Gerry Huberty
Alors que l'arrêt des activités de la crèche liée à la Banque européenne d'investissement (BEI) est prévu au 31 août, les syndicats ont annoncé ce vendredi qu'un accord était intervenu sur le licenciement collectif des salariés.
Le personnel de la Banque européenne d'investissement devra trouver une autre solution d'accueil pour ses enfants.