Changer d'édition

200 salariés de RBC Luxembourg touchés par le plan social
Économie 17.12.2019 Cet article est archivé

200 salariés de RBC Luxembourg touchés par le plan social

La banque RBC est basée sur le site de Belval.

200 salariés de RBC Luxembourg touchés par le plan social

La banque RBC est basée sur le site de Belval.
Photo: Guy Wolff
Économie 17.12.2019 Cet article est archivé

200 salariés de RBC Luxembourg touchés par le plan social

Alors que la banque canadienne avait annoncé le licenciement de plus de 300 personnes, les négociations entre la direction et les syndicats ont permis de réduire ce chiffre à 201, indiquent mardi les syndicats.

(ER) - Un peu moins de deux mois après l'annonce par RBC Investor & Treasury Services d'un plan de licenciement à la suite de restructurations internes, un accord est intervenu en date du 13 décembre, rapportent ce mardi les syndicats. 

Alors que l'on pouvait craindre la suppression de plus de 300 postes, dont 226 permanents, les négociations entre, d'une part, RBC et, d'autre part le LCGB, l'OGBL et l'Aleba, ont permis de sauvegarder une centaine d'emplois. Finalement, un «maximum de 201 salariés» seront touchés par le plan social selon le communiqué des syndicats du secteur financier. 


RBC licencie 305 de ses salariés au Luxembourg
RBC Investor & Treasury Services s'apprête à réduire de 18% ses effectifs au Grand-Duché dans le cadre d'un plan de licenciement. La Banque Royale du Canada, dont la filiale est basée à Belval, venait pourtant d'enregistrer un résultat record de 5,7 milliards d'euros.

Ces derniers ont précisé qu'ils ont pu «obtenir des mesures d'accompagnement» comme la mise à disposition de temps libre pour la recherche d'un emploi ou le suivi d'une formation, en faveur des  salariés concernés par ce plan. 

De son côté, la direction s'est engagée à «informer le plus vite possible tous les salariés touchés par cette mesure» rapportent également le LCGB, l'OGBL et l'Aleba. 

Enfin, les syndicats se félicitent d'avoir pu obtenir «des indemnités financières extralégales et sociales» en faveur des personnes qui perdront leur emploi. Sans surprise, aucun détail n'a été divulgué concernant ces dédommagements.  


Sur le même sujet

L'agence de voyages souhaite se séparer d'une dizaine de salariés pour raisons économiques sur sa quarantaine de collaborateurs au Luxembourg. La dégringolade du secteur touristique étant la cause de ces licenciements envisagés.
Au terme de deux semaines de négociations, OGBL, LCGB et direction de l'équipementier basé à Foetz ont réussi à trouver un accord sur le devenir de la totalité des employés. Une première vague de licenciements est prévue pour fin 2020.
L'ensemble des deux entités Mahle du Luxembourg aura fermé mi-2021.
Le 27 septembre, J.P. Morgan Bank avait annoncé son projet de licenciement collectif supprimant 105 emplois. Au final, «un maximum de 93» salariés seront licenciés au Luxembourg. Le plan social a été signé ce mercredi.
Les syndicats et les représentants du personnel ont pu obtenir, dans le cadre de ce plan social, diverses mesures d’accompagnement sociales et financières en faveur des salariés qui seront licenciés.
L'ambiance était mouvementée, mardi matin, lors de la première réunion de négociations portant sur le plan social annoncé par Hëllef Doheem et qui concernera 90 salariés. Pendant les négociations ont été abordés les postes qui seront touchés.
La direction de NPG Wealth Management S.A. et les syndicats se sont mis d'accord, mardi, sur les modalités du plan social qui touchera finalement 47 salariés et non 55 comme annoncé. Soit «un peu moins de 25% du personnel, ce qui est énorme», note le secrétaire général-adjoint du LCGB.
La société NPG Wealth Management est implantée dans le Parc d'activités de Capellen.