Changer d'édition

100 millions à partager pour Liberty Dudelange
Économie 3 min. 19.02.2020

100 millions à partager pour Liberty Dudelange

GFG avait racheté l'usine de Dudelange à ArcelorMittal en juillet 2019.

100 millions à partager pour Liberty Dudelange

GFG avait racheté l'usine de Dudelange à ArcelorMittal en juillet 2019.
Photo News
Économie 3 min. 19.02.2020

100 millions à partager pour Liberty Dudelange

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Le site luxembourgeois bénéficiera bien d'investissements. Mais l'enveloppe, annoncée mercredi, par GFG Alliance sera répartie avec l'usine de Liège.

En septembre dernier, Sanjeev Gupta découvrait à Dudelange l'usine dont le groupe GFG qu'il préside venait de faire l'acquisition en juillet 2019. En découvrant le laminoir racheté à ArcelorMittal, le grand patron avait annoncé deux choses : la création d'une même unité de production Liège-Dudelange sous l'enseigne Liberty Steel, et 100 jours d'analyse de la situation avant d'expliquer sa stratégie. Le voile a été levé ce mercredi. 

Ainsi Gupta Family Group (GFG Alliance) s'engage à investir 100 millions d'euros pour ses laminoirs à froid belges et l'usine de Dudelange qui, chaque année, produit près de 600.000 tonnes d'acier galvanisé. La répartition n'étant pas détaillée dans le communiqué de GFG. Groupe qui est devenu l'un des dix premiers producteurs d'acier au monde, hors Chine, avec une capacité totale de laminage de 18 millions de tonnes.


Einweihung Liberty Steel Düdelingen in der Z.I. Wolser. Sanjeev Gupta (Executive Chairman)  (Foto: Alain Piron)
A Dudelange, Liberty Steel compte sur «l'acier vert»
L'investisseur britannique qui a racheté l'usine locale d'ArcelorMittal a levé une partie du voile sur ses intentions. Il compte faire du site un lieu de production plus propre et moins gourmand en énergie et matières premières.

L'industriel indique, par contre, qu'il souhaite devenir un fournisseur européen performant de produits en acier revêtu. D'où cet investissement qui devrait «améliorer les performances opérationnelles et augmenter la qualité des usines d'acier galvanisé». 

Un axe qui trouve déjà sa traduction notamment par  l'amélioration de la ligne de fer-blanc et la réalisation d'un projet de cogénération sur le site de Tilleur (B) qui permettra la production de sa propre vapeur et de son électricité, et l'amélioration de la qualité, des performances et de la capacité de la ligne de galvanisation n°4 de Flémalle (B). Mais pas un mot sur Dudelange, donc. 

L'annonce n'est pas transparente

Stefano Araujo, syndicat OGBL

Il est vrai que le groupe réfléchit encore à l'orientation à donner à la production des actuels 278 employés. En effet, les chaînes dudelangeoises de Liberty n'ont plus, part exemple, qu'une autorisation de deux ans pour sortir l'Aluzinc, un produit breveté Arcelor. Il faudra trouver soit un nouveau produit à haute valeur ajoutée, soit se contenter d'augmenter les sorties d'aciers plus standards.

Pour le nouveau secrétaire fédéral sidérurgie OGBL, le flou qui entoure la ventilation des 100 millions est regrettable. «L'annonce n'est pas transparente, regrette ainsi Stefano Araujo. D'autant que les syndicats n'ont pas été associés au projet ce qui ne permet pas de rassurer les salariés. Heureusement, nous pensons que le site est suffisamment performant pour envisager l'avenir positivement.»

Des réserves de production

Le site de la zone industrielle Wolser trouve cependant bien sa place dans la stratégie avancée. Notamment concernant la transformation des installations Liberty (et au-delà GFG) vers la neutralité carbone «que nous voulons atteindre d'ici 2030», rappelle le président exécutif. Un homme qui veille actuellement sur 200 sites de production répartis entre dix pays. 

Il appartiendra à  Frédéric Tancrez, directeur général de Liberty Liège-Dudelange, de mettre en place cette stratégie pour les deux parties de l'entité. Le responsable avait notamment insisté, voilà 100 jours, sur le fait que l'usine luxembourgeoise disposait encore de «réserves de production pour des produits électrozingués. Nous tournons à 50-60% de ce que nous pourrions faire». A voir si cette opportunité a été saisie.  

A eux seuls, les sites de Liège et Dudelange de Liberty fournissent environ 1,5 million de tonnes de bobines d'acier revêtu par an pour des clients de la construction et de l'industrie ainsi que pour les fabricants d’électroménagers.  

Sanjeev Gupta (à droite) avait annoncé vouloir s'appuyer sur Dudelange pour produire un «acier vert» destiné aux secteurs industriels déjà clients de l'usine luxembourgeoise: bâtiment, automobile, électroménager.
Sanjeev Gupta (à droite) avait annoncé vouloir s'appuyer sur Dudelange pour produire un «acier vert» destiné aux secteurs industriels déjà clients de l'usine luxembourgeoise: bâtiment, automobile, électroménager.
Photo: Alain Piron

Mercredi, GFG Alliance ne s'est pas contenté d'annoncer ses efforts pour les sites Benelux du groupe, il a surtout fait part de son souhait d'investir 2 milliards d'euros, principalement en Roumanie et en République tchèque, pour moderniser ses aciéries européennes à fortes émissions et stimuler la production. 


Sur le même sujet

ArcelorMittal sort d'une «année difficile»
Si les sites sidérurgiques luxembourgeois ont tiré leur épingle du jeu, la surcapacité mondiale en acier inquiète le groupe industriel. Les invasions chinoises et la position de l'Europe font donc l'objet d'une veille constante.
Wi , PK ArcelorMittal , Site de Differdange , Stahl , Stahlindustrie , anc Arbed , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
De l'acier nordiste pour les rails produits à Hayange
L'aciérie du Nord de la France vient de se voir confier une commande de 560.000 tonnes de barres d'acier. Des blooms destinés à l'usine de production de rails de la Vallée de la Fensch qui vient d'être rachetée par un groupe chinois.
Ce sont des blooms carrés qui seront expédiés vers l'usine lorraine depuis le Nord de la France.
Avery Dennison voit défiler les investissements
L'usine installée à Rodange vient d'inaugurer une 4e ligne de fabrication de papier autoadhésif. Un investissement de 65 millions d'euros qui va vite être complété par de nouvelles infrastructures, promet sa direction.
Wi , Ausbau Avery Dennison , Rodange , im Beisein von Wirtschaftsminister Etienne Schneider Foto: Guy Jallay/Luxemburger Wort
A Dudelange, Liberty Steel compte sur «l'acier vert»
L'investisseur britannique qui a racheté l'usine locale d'ArcelorMittal a levé une partie du voile sur ses intentions. Il compte faire du site un lieu de production plus propre et moins gourmand en énergie et matières premières.
Einweihung Liberty Steel Düdelingen in der Z.I. Wolser. Sanjeev Gupta (Executive Chairman)  (Foto: Alain Piron)
Dudelange: Liberty House peine à rassurer
Liberty House a-t-elle une stratégie industrielle pour Dudelange, qui produira de l'acier Usibor que pendant deux ans après son rachat? La visite-éclair de quatre directeurs au Luxembourg, lundi, n’a pas levé les inquiétudes.
Wirtschaft- ArcelorMittal in Düdelingen, Dudelange. Foto: Chris Karaba