Changer d'édition

Vol de bijoux à la cour grand-ducale: le maquilleur des stars suspecté
Culture 18.12.2018

Vol de bijoux à la cour grand-ducale: le maquilleur des stars suspecté

Le parquet n'a pas donné de détails concernant le type de bijoux volés et leur valeur

Vol de bijoux à la cour grand-ducale: le maquilleur des stars suspecté

Le parquet n'a pas donné de détails concernant le type de bijoux volés et leur valeur
illustration / Shutterstock
Culture 18.12.2018

Vol de bijoux à la cour grand-ducale: le maquilleur des stars suspecté

Christelle BRUCKER
Christelle BRUCKER
Des policiers luxembourgeois se sont rendus lundi à Bruxelles dans le cadre d'une commission rogatoire pour interroger un homme suspecté dans une affaire de vol de bijoux à la cour grand-ducale.

Listé parmi les très officiels "Fournisseurs brevetés de la cour de Belgique", le suspect ne serait autre que le maquilleur de la reine Mathilde: interpellé lundi matin à Schaerbeek, il a été entendu par des policiers belges et luxembourgeois qui avaient spécialement fait le déplacement.

Ils le soupçonnent d’avoir dérobé des bijoux appartenant à la cour grand-ducale en 2017.

Le porte-parole de la cour, Alain Rousseau, que nous avons pu joindre au téléphone ce mardi, confirme bien que "le palais a porté plainte pour un vol de bijoux", mais ne donne pas plus de précisions "pour ne pas gêner les enquêteurs dans leur travail".

Contacté par nos soins, le parquet confirme qu'une plainte a été déposée le 22 juin 2017 et qu'une instruction est actuellement menée par un juge luxembourgeois.

La princesse Stéphanie lui avait confié son visage le jour de son mariage, le 20 octobre 2012
La princesse Stéphanie lui avait confié son visage le jour de son mariage, le 20 octobre 2012
Reuters

Un habitué du palais

Ce make up artist est bien connu dans le milieu des têtes couronnées et notamment au sein de la famille grand-ducale: depuis des années, il maquille la grande-duchesse Maria Teresa et c'est aussi à lui qu'on doit la mise en beauté de la princesse Stéphanie le jour de son mariage avec le grand-duc héritier Guillaume en 2012. 

La police luxembourgeoise aurait recueilli son ADN sur les lieux du vol mais cependant, selon nos confrères belges, le suspect a farouchement nié en être l'auteur. Le parquet précise ce mardi qu'il n'a pas été placé en détention. 

L'enquête se poursuit.