Changer d'édition

Voici les trois principaux chantiers de 2022
Culture 4 min. 03.01.2022
Perspectives culturelles

Voici les trois principaux chantiers de 2022

Pendant des années, Esch 2022 a été en chantier, puis peaufinée.
Perspectives culturelles

Voici les trois principaux chantiers de 2022

Pendant des années, Esch 2022 a été en chantier, puis peaufinée.
Photo : Dpa
Culture 4 min. 03.01.2022
Perspectives culturelles

Voici les trois principaux chantiers de 2022

Afin de faire d'Esch 2022 une fête culturelle haute en couleurs, plusieurs étapes culturelles luxembourgeoises importantes doivent être mises en place.

(S.MN. avec Thierry HICK, Daniel CONRAD et Marc THILL) En matière de culture, 2022 a beaucoup de rendez-vous qui sont prévus, mais la question angoissante est la suivante : combien d'événements en direct se tiendront ? Quelle part de la culture en direct devra à nouveau migrer vers Internet ? Les capitales européennes de la culture sont cette fois-ci des «villes de deuxième rang», dont la deuxième ville du Luxembourg, Esch-sur-Alzette, aux côtés de Kaunas en Lituanie et de Novi Sad en Serbie. 


Lokales, drapeaux, Fahnen mit Logo von Esch 2022 in Differdingen beim Kulturzentrum, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Un budget global de 56,6 millions pour «Esch 2022»
Pour l'événement «Capitale européenne de la Culture», le temps presse. Les trois coups seront donnés dans un peu plus d'un an et demi, et Nancy Braun, la directrice générale a donné mardi un aperçu des préparatifs et précisé les différentes enveloppes budgétaires.

Pendant des années, Esch 2022 a été en chantier, puis peaufinée. Un chantier en construction. Onze communes du sud du Luxembourg et huit communes françaises limitrophes fêteront la Capitale européenne de la Culture à partir du 26 février. Après les deux premières années de capitale culturelle luxembourgeoise en 1995 et 2007, ce n'est plus la capitale du pays qui est en lice cette fois-ci, mais toute une région du Grand-Duché. Il s'agit d'une région au riche passé historique et à l'avenir peut-être tout aussi passionnant. 

Esch 2022 a pris comme slogan le thème «Remix Culture». Outre les concerts, les expositions, les représentations théâtrales, les performances - environ 2.000 événements au total sont prévus - de nombreux projets participatifs sont au programme avec comme ambition : les gens ne doivent pas être de simples spectateurs, ils doivent être des médiateurs, des passeurs, des participants à l'art et à la culture. Toute forme d'exclusion doit être taboue. Origine, nationalité, couleur de peau, religion, autant de caractéristiques qui doivent au final contribuer à faire d'Esch 2022 une fête culturelle haute en couleurs. 

Photo: dpa

Chaque mois, une autre commune du sud sera mise à l'honneur. Outre la diversité, d'autres thèmes seront également abordés : environnement, durabilité, cohésion sociale, tourisme... Après 1995 et 2007, le modèle luxembourgeois de la Capitale européenne de la culture s'engage dans une nouvelle voie. Le bilan ne pourra être tiré qu'en décembre, mais il ne pourra certainement être que provisoire, car Esch 2022 doit avant tout être durable, et l'année culturelle ne doit pas se terminer le 31 décembre 2022.

Désormais - après un long processus devant et derrière les coulisses, les rencontres de l'administration avec les fonctionnaires, un propre comité de pilotage avec des représentants éminents de la scène et la création d'une Asbl provisoire en juillet 2020 - l'une des naissances tant attendues sur la scène culturelle est sur le point d'avoir lieu : l'Arts Council doit devenir une loi et un établissement public. Tout à fait dans l'esprit du plan de développement culturel et de ses auteurs. 

A la question «Faut-il s'attendre à des mécontentements dans le processus législatif, voire à des oppositions ?», la ministre de la Culture Sam Tanson (Déi Gréng) a répondu en juillet dernier : «Il ne s'agit pas ici de s'opposer ou non. Il s'agit de créer quelque chose pour le secteur culturel - et que nous le fassions tous ensemble. Bien sûr, il peut toujours y avoir un besoin de clarification, mais c'est normal pour un tel projet». 


Arrivée nouvelle navette autonome ESCH
Esch-sur-Alzette prête à rouler en navette autonome
La capitale du Sud va expérimenter le véhicule sur son centre piéton à compter de la mi-septembre. Mais du côté de l'opérateur Sales-Lentz, Georges Hilbert a déjà d'autres trajets en tête.

Cette année encore, le «Konschtrot», comme l'a appelé Serge Tonnar, pourrait devenir très officiellement une réalité en tant qu'institution. La jeune députée Djuna Bernard (Déi Gréng) est rapporteur du projet portant le numéro de dossier officiel 7866. Cette nouvelle structure gérera tout de même des milliers, voire des millions d'euros à l'avenir. Les premières impressions sur ce qu'une telle structure peut déjà apporter en tant qu'asbl sont vite apparues. Le réseau autour de l'Arts Council crée des liens, des accords et une communication plus claire non seulement au niveau national, mais aussi international. Les responsables des partenaires ainsi que les organes qui décident de l'attribution des fonds sont établis, ce qui aurait dû être fait depuis longtemps

Tina Gillen
Tina Gillen
Photo: SIP

«Faraway So Close»

«Faraway So Close», c'est le nom du projet artistique avec lequel l'artiste Tina Gillen représentera le Luxembourg à la Biennale d'art contemporain de Venise, qui a lieu tous les deux ans du 23 avril au 27 novembre. «Faraway So Close» est produit par le Mudam. Avec cette installation spécialement conçue pour le pavillon luxembourgeois, le Grand-Duché participe donc pour la 16e fois à l'exposition d'art internationale, qui en est cette fois à sa 59e édition. 

Bien que le travail de Tina Gillen soit fermement ancré dans la tradition de la peinture, l'artiste cherche toujours des interfaces avec d'autres médias - photographie, sculpture, installation et cinéma. «Faraway So Close» se veut donc un «tableau vivant» qui reflète les multiples relations entre l'intérieur et l'extérieur. L'installation prend la forme d'une mise dans l'espace inspirée de décors de films peints, dans laquelle plusieurs des thèmes récurrents dans l'œuvre de l'artiste - l'architecture, le paysage et l'anthropocène - sont abordés. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Extension du CovidCheck à l'ensemble du monde du travail, augmentation de l'allocation vie chère ou encore télétravail des frontaliers, tour d'horizon sur les changements qui arrivent avec la nouvelle année au Luxembourg.
Grand Corps Malade, Hoshi, Romeo Elvis, PNL, Juliette Armanet, Damso ou Gaël Faye font partie des invités de la nouvelle édition du festival. Les Franco ayant bien l'intention de rebrancher leurs amplis du 8 au 12 juin prochains.
Huit communes françaises limitrophes du Bassin minier participent au prochain rendez-vous de la Capitale européenne de la Culture. Dans ce cadre, le futur Pôle culturel de Micheville sera un précieux atout pour l'événement.
Le centre culturel devrait ouvrir ses portes en 2021.
Esch 2022, Capitale européenne de la Culture, est désormais sur de bons rails selon Nancy Braun, la directrice générale, et Christian Mosar, le directeur artistique. Le duo en charge de l'exécutif du projet promet «des opportunités et des rencontres», mais «pas forcément des grands noms».
Logo Esch Kulturhaaptstaad - Photo : Pierre Matgé
Pour Sam Tanson, le Luxembourg ne peut se permettre de manquer le rendez-vous de la Capitale européenne de la culture. La ministre de la Culture (Déi Gréng) évoque les pistes suivies pour promouvoir la culture régionale et le patrimoine local.
Sommerinterview Sam Tanson, Ministerin Kultur und Wohnungsbau,   Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort