Changer d'édition

Vers des encres de tatouages plus saines
Culture 2 min. 16.11.2021
Mode

Vers des encres de tatouages plus saines

La réglementation s'attaquera à certains pigments pour tatouage et autres substances contenus dans des maquillants permanents.
Mode

Vers des encres de tatouages plus saines

La réglementation s'attaquera à certains pigments pour tatouage et autres substances contenus dans des maquillants permanents.
Photo archives : Lex Kleren
Culture 2 min. 16.11.2021
Mode

Vers des encres de tatouages plus saines

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
A compter de janvier 2022, le Luxembourg appliquera une série de restrictions sur les substances employées par les tatoueurs. Toujours autant de couleurs mais moins de composants néfastes pour la santé.

Les amateurs de tatouages (les bien informés en tout cas) ne parlent plus que de... REACH. A partir du 4 janvier, ce règlement européen va en effet bouleverser le monde du tatoo en excluant bon nombre de substances parmi celles employées actuellement par les professionnels. La raison en est simple : trop de produits s'avèrent nocifs. Et l'on ne parle pas là seulement de réactions allergiques, mais de  cancers, mutations génétiques et autre effet sur la reproduction.


Première “Ladies Tatoo Convention“ à Luxexpo, Foto Lex Kleren
Les tatoueurs n'échappent pas à la règle
Comme dans tout commerce, les salons de tatouage et piercing se doivent d'informer leurs clients des tarifs pratiqués. De récents contrôles du ministère de la Protection des consommateurs ont mis en évidence un manque d'affichage des prix.

Ainsi, en plus de la nécessaire stérilisation des aiguilles employées pour la réalisation d'un  motif, les professionnels de cet art vont-ils devoir faire le vide sur leurs étagères. Une obligation que vient de rappeler le ministère de la Santé luxembourgeois, en soulignant «l’objectif n’est pas d’interdire le tatouage mais de rendre plus sûres les couleurs utilisées dans les tatouages et le maquillage permanent.» 

Et si la préoccupation est prise au sérieux désormais, il ne faut pas croire que le risque médical se concentre juste au moment du tracé et de la colorisation du motif. Certes, à cette étape, les pigments d’encre peuvent également migrer de la peau vers différents organes (ganglions lymphatiques ou foie) et les endommager, mais le risque existe aussi à l'heure où certains veulent se débarrasser d'un dessin ou d'un message.

Une formation pour les professionnels

 Ainsi, l'usage d'un laser décomposant les pigments et autres substances en plus petites particules peut également entraîner des effets indésirables. «Si les encres comprennent des produits chimiques nocifs, le processus d’enlèvement les libère pour qu’ils circulent dans l’organisme.»


 De récentes découvertes ouvrant la voie à de meilleures techniques d'effacement dans le domaine du tatouage
Comment mieux effacer les tatouages?
Des chercheurs français ont découvert comment l'encre du tatouage se transmettait des cellules mourantes aux vivantes, ouvrant la voie à de meilleures techniques d'effacement, a annoncé mercredi l'Inserm.

C'est dire si la mission de contrôle sanitaire des encres et liquides employés dans les salons de tatoo par l'administration de l’environnement est loin d'être inutile. Aussi, préviennent les autorités «l’utilisation de plus de 4.000 substances chimiques dangereuses dans les encres de tatouage et le maquillage permanent sera limitée». 

La restriction portant, par exemple, sur des limites de concentration pour des substances individuelles ou des groupes de substances utilisées dans les différentes colorations en usage.

Colorants azoïques, amines aromatiques cancérogènes, hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), métaux ou méthanol étant dans le collimateur désormais, il appartient aux tatoueurs de mettre leurs stocks en règle. Et afin de ne surprendre personne, une session d'information en ligne sera organisée «prochainement», annonce l'administration de l'environnement. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.