Changer d'édition

Une salle de cinéma rien que pour vous
Culture 2 min. 22.02.2021

Une salle de cinéma rien que pour vous

En quelques heures, Kinepolis avait déjà une dizaine de séances privées réservées.

Une salle de cinéma rien que pour vous

En quelques heures, Kinepolis avait déjà une dizaine de séances privées réservées.
Culture 2 min. 22.02.2021

Une salle de cinéma rien que pour vous

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Kinepolis propose aux amateurs de 7e Art de privatiser leur séance de projection. Il leur est même possible d'inviter neuf amis, parents, collègues ou voisins pour partager le film.

Il y a eu ces nouvelles règles sanitaires nouvelles à intégrer, les fermetures à encaisser, de nouveaux modes de diffusion à lancer (drive-in par exemple) : bref, en un an de saga covid, les cinémas du pays auront su se montrer particulièrement agiles pour tenter de conserver leur clientèle. Et en voilà un nouvel exemple avec l'initiative du groupe Kinepolis qui propose à celles et ceux qui rêvent de se faire une toile de réserver leur propre salle.


Un petit accent luxembourgeois aux Golden Globes
A la fin du mois de février, qui sait, le jury de la compétition récompensant meilleurs films et séries de l'année aura peut-être craqué pour deux coproductions luxembourgeoises.

«La formule vient des Etats-Unis et elle a bien fonctionné là-bas», indique Christophe Eyssartier, en charge des salles Kinepolis au Kirchberg et à Belval. «Au-delà du confort de visionnage que cela peut procurer et de l'aspect sanitairement rassurant, je crois que c'est en fait l'instant de convivialité inédit que l'on propose qui va attirer.» Car la séance ainsi privatisée permet d'inviter jusqu'à neuf autres personnes. Quand chez soi l'on ne peut toujours pas recevoir plus de deux convives (la règle est prolongée jusqu'au 14 mars), «là, enfin, on peut voir du monde en plus du film de son choix parmi notre programmation».

La proposition venait à peine d'être signalée sur le site internet du diffuseur que déjà les premières réservations tombaient. Aussi, mercredi 24 février, clap pour la première! «Mais attention, avertit Christophe Eyssartier, dans la salle allouée les spectateurs devront respecter les règles sanitaires obligatoires et un personnel y veillera, cela fait partie du contrat.» Distance entre participants, port du masque obligatoire, interdiction de manger ou boire: tout cela reste obligatoire pendant la projection.

Ainsi, à l'image de la Rockhal qui, il y a peu, se réinventait pour offrir des concerts d'un genre inédit, voilà les cinémas qui font donc aussi leur mue un peu plus d'un mois après leur réouverture. «Sachant qu'en soi la privatisation de nos salles pour d'autres événements plus corporate reste toujours possible», note le responsable national. Et cette fois, la jauge n'est plus de dix mais 100 invités possibles. 

Combien coûte la projection privée, à savourer en solo, duo ou entre copains, proches ou collègues? «199 euros et cela quel que soit le nombre de participants.» Pas si cher, au final, pour ce moment unique de 7e Art et de convivialité dont bien des amateurs ont été privés depuis de nombreux mois. Les chiffres de fréquentation des salles luxembourgeoises témoignent de cette frustration, puisque sur les douze mois de 2020, la baisse des spectateurs aura été de -70%... Près de 344.000 entrées payantes l'an passé, contre 1,1 million en 2019. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Avec déjà plus de 5.000 films en VOD proposés, la toute nouvelle plateforme de streaming entend faire du Luxembourg son tremplin vers d'autres marchés. Son ADN : le cinéma indépendant.
Pour la culture, le 11 janvier constituera l'acte I de 2021. Si comédiens, chanteurs, musiciens (et public) retrouvent le chemin des cinémas et des salles de concerts, spectacles, conférences, lectures et expositions, les premiers rôles restent aux masques, à la distanciation et à la jauge.
Hôtel Palestine (Festival Touch of Noir), Foto Lex Kleren
Initialement prévu dans les anciens locaux de la Bibliothèque nationale, à Luxembourg, ce nouvel espace d'exposition pour artistes modernes et contemporains luxembourgeois ouvrira finalement dans le nouveau quartier du Neischmelz.
Visitors discover "Rob Pruittís Official Art World / Celebrity Look-alikes Series" by US conceptual artist Rob Pruitt at Unlimited show during the preview day of Art Basel, the world's premier modern and contemporary art fair, on June 13, 2017 in Basel.
Art Basel will take place from June 15 to 18 in Basel. / AFP PHOTO / Fabrice COFFRINI / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY MENTION OF THE ARTIST UPON PUBLICATION - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / SOURCE / BYLINE" -  TO ILLUSTRATE THE EVENT AS SPECIFIED IN THE CAPTION - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS - NO ARCHIVE /
Suzanne Cotter, la directrice du Mudam, poursuit un travail entamé de très longue date – avant même avant l’ouverture officielle du Musée Grand-Duc Jean: la constitution d’une propre collection maison et la présentation au public des pièces de ce trésor maison. Interview.
Suzanne Cotter, Mudam, Foto Lex Kleren
Comme bars et restaurants, les salles obscures vont également devoir fermer pour trois semaines. Un rebondissement attendu mais qui pourrait accoucher d'une happy end, espèrent les exploitants.
OUVERTURE CINEMA BELVAL PLAZA CARAMBA. Lundi 15 Decembre 2008. Photo/Nicolas Bouvy.
Mercredi 17 juin, clap, les salles obscures du Luxembourg retrouveront spectateurs et programmation. Mais rien ne sera plus jamais comme avant. Les exploitants ont dû revoir leur scénario tant l'accueil du public que la programmation des films.
online.fr, Kinepolis, Covid 19, Corona, Sicherheitsbestimmungen im Kino, Eröffnung ab dem 17. Juni Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort