Changer d'édition

Une page se tourne à la Kulturfabrik
Culture 24.06.2020

Une page se tourne à la Kulturfabrik

La Kulturfabrik reprend petit à petit ses activités, privée de spectacles en tout cas depuis la mi-mars.

Une page se tourne à la Kulturfabrik

La Kulturfabrik reprend petit à petit ses activités, privée de spectacles en tout cas depuis la mi-mars.
Photo : Pierre Matgé
Culture 24.06.2020

Une page se tourne à la Kulturfabrik

Le nouveau président du lieu culturel emblématique d'Esch-sur-Alzette se nomme désormais Yves Wagnener. Mais la dernière assemblée générale a surtout été marquée par le départ de figures emblématiques du lieu comme son directeur Serge Basso ou son président Michel Clees.

En quittant -volontairement- leurs fonctions, plusieurs membres du conseil d'administration de la Kulturfabrik souhaitaient assister à un renouvellement, un rajeunissement et une féminisation de celles et ceux qui veillent sur le centre culturel né au milieu des années 80. Voilà qui a été acté avec la désignation d'un nouveau bureau dont Yves Wagener assure la présidence désormais. A ses côtés, on trouve Sandrine Hoeltgen comme vice-présidente, Ines Biwer secrétaire et Guy Assa au poste de trésorier.

Ainsi, juin 2020, voit la Kufa enregistrer le départ de son conseil de son directeur Serge Basso de March (en fonction depuis 2002 et récemment remplacé par René Penning) mais aussi du président de l'asbl gérant le lieu Michel Clees (au terme de 20 ans de mandat), sans oublier le vice-président Christian Kmiotek qui avait contribué dans sa jeunesse à lancer le centre culturel. L'assemblée générale a également pris acte du départ de Guy Dockendorf, membre et directeur général du ministère de la Culture de 1989 à 2010 et Premier conseiller de gouvernement honoraire de 2010 à aujourd’hui mais aussi de deux autres membres : Nico Helminger et Jhemp Hoscheit.


Kulturfabrik - Esch - Photo : Pierre Matgé
Esch 2022 se fera bien avec la Kufa
La KulturFabrik entend bien prendre part aux manifestations célébrant Esch-sur-Alzette comme «capitale européenne de la culture». Même si l'abandon de plusieurs projets pouvait faire craindre un désistement.

Mais déjà la relève pointe le bout de son nez avec la venue de trois nouveaux membres au sein du conseil d'administration. Du sang neuf avec l'entrée de Sandy Lorente (chargée d’éducation sexuelle et affective auprès du Planning Familial, réalisatrice et ancienne journaliste), Jeanne Glesener (professeure associée en littérature luxembourgeoise à l’Uni), Ines Biwer, avocate à la Cour et détentrice d'un Master 2 en «Propriété Intellectuelle et Nouvelles Technologies».

A eux désormais de prendre en main le devenir des 4.500 m2 d'installations comprenant aussi bien salles de spectacles, galerie d’exposition, studios de répétitions, espaces pour ateliers, workshops, formations et répétitions de compagnie de théâtre, un atelier-boutique de céramique ou la brasserie-restaurant (K116).

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet