Changer d'édition

Une nouvelle toile de Van Gogh authentifiée
Culture 2 min. 20.01.2020

Une nouvelle toile de Van Gogh authentifiée

Louis van Tilborgh  a expliqué comment l'expertise avait permis de faire toute la lumière sur le tableau de 1889.

Une nouvelle toile de Van Gogh authentifiée

Louis van Tilborgh a expliqué comment l'expertise avait permis de faire toute la lumière sur le tableau de 1889.
Photo : AFP
Culture 2 min. 20.01.2020

Une nouvelle toile de Van Gogh authentifiée

Les experts viennent de confirmer l'authenticité d'un autoportrait du peintre néerlandais, mettant fin à des décennies d'incertitude autour de cette toile. Il s'agit de la seule oeuvre peinte par l'artiste pendant qu'il souffrait de psychose.

(AFP) - Sur le tableau, baptisé Self Portrait (1889), Van Gogh s'est représenté de trois quarts, la tête inclinée vers le bas, le regard vide, une expression de tristesse sur son visage fermé. L'authenticité de ce tableau, propriété de la National Gallery d'Oslo, a été confirmée par des experts du musée Van Gogh à Amsterdam. Ceux-ci ont fini par balayer les doutes qui planaient sur l'attribution de la toile depuis 1970. 

En 2014, le musée norvégien avait décidé de soumettre le tableau à l'œil expert de spécialistes néerlandais. Après une analyse scientifique aux rayons X, l'étude des coups de pinceau et des références au tableau dans des lettres du peintre à son frère Théo, les experts ont établi que la toile avait été peinte à la fin de l'été 1889. Date à laquelle Van Gogh séjournait dans un asile psychiatrique à Saint-Rémy-de-Provence, dans le sud de la France.

La toile est peinte avec des couleurs plus sourdes que d'autres Van Gogh de la même période, et une partie de la peinture semble inachevée. «C'est une œuvre d'art qui, pour beaucoup de raisons, était de lui mais qui présentait néanmoins certains aspects différents des autres tableaux», explique Louis van Tilborgh, chercheur principal au musée Van Gogh. «Nous avons donc dû trouver une explication à cela, ce qui a été difficile, mais je pense que nous avons résolu cela et nous sommes fiers d'avoir plus ou moins restitué son travail», poursuit-il. 

Le musée d'Oslo a acheté le tableau en 1910 à un collectionneur à Paris pour 10.000 francs, ce qui en fait le premier autoportrait de Van Gogh à être entré dans une collection publique. La toile est la seule susceptible d'être liée à un autoportrait que Van Gogh a décrit dans une lettre à son frère Théo, le 20 septembre 1889, comme «un essai de quand j'étais malade». «Même si Van Gogh avait peur d'admettre à ce moment-là qu'il se trouvait dans un état similaire à celui des autres personnes à l'asile, il a probablement peint ce portrait pour se réconcilier avec ce qu'il voyait dans le miroir: une personne qu'il ne voulait pas être mais qu'il était», avance M. Van Tilborgh.


Sur le même sujet

Le célèbre musée Van Gogh d'Amsterdam rouvre ses portes
Le musée Van Gogh d'Amsterdam a rouvert  ses portes mardi après plusieurs mois de rénovations, gratifiant le public des  plus grands chefs d'oeuvre du peintre néerlandais, parfois même exposés tel que  le maître en personne aurait souhaité les voir disposés.