"Une jeune chorégraphe courageuse"

Simone Mousset lauréate du Prix luxembourgeois de la danse

Simone Mousset est la quatrième lauréate du "Letzebuerger Danzpräis"
Photo: Lex Kleren

MLR - La danseuse et chorégraphe Simone Mousset est la quatrième lauréate du Lëtzëbuerger Danzpräis. Ce prix doté de 5.000 euros lui sera remis le 3 octobre prochain à la Banannefabrik de Bonnevoie.

Le Danzpräis est attribué tous les deux ans par le ministère de la Culture à un jeune danseur ou un chorégraphe, s’étant distingué dans son domaine et pouvant déjà se prévaloir d’une attention internationale. Simone Mousset succède à Sylvia Camarda (2011), Giovanni Zazzera (2013) et Anne-Mareike Hess (2015).

"Une démarche artistique singulière"

Le jury, sous la présidence de la professeure de danse Marie-Laure Neiseler, était composé cette année du directeur du CAPE Carl Adalsteinsson, des danseuses et chorégraphes Sylvia Camarda et Anne-Mareike Hess et du chargé des échanges internationaux au Trois C-L Mathis Junet. Son choix vise à «reconnaître le mérite d’une jeune chorégraphe courageuse, dont la démarche artistique singulière développe un message sincère et original».

Simone Mousset a suivi une formation en danse classique et contemporaine à Londres. Elle avait récemment défrayé la chronique avec sa création intitulée «Bal». Il s'agissait d'un spectacle et d'une exposition autour de «la vie des deux plus grandes figures de l’histoire de la danse folklorique luxembourgeoise». Ce spectacle documentaire avait été inventé pour thématiser la question des «fake news» et du «Nation Branding».