Changer d'édition

Un dimanche (gratuit) au musée, ça vous tente?

  • Bienvenue dans le monde sauvage
  • Le Mudam offe une bouffée d'art
  • Derrière la porte des Musées de la Ville
  • Bienvenue dans le monde sauvage 1/3
  • Le Mudam offe une bouffée d'art 2/3
  • Derrière la porte des Musées de la Ville 3/3

Un dimanche (gratuit) au musée, ça vous tente?

Un dimanche (gratuit) au musée, ça vous tente?

Un dimanche (gratuit) au musée, ça vous tente?


16.05.2020

Photo: Caroline Martin

Pas d'excuses pour ne pas franchir la porte des sites participants aux Museum Days : tous ont pris soin d'assurer les mesures sanitaires idéales pour visiter l'esprit tranquille leurs collections. Petit tour d'horizon.

1

Bienvenue dans le monde sauvage
Copier le lien

Photo: Caroline Martin

«Pour être honnête, j'avais plus de réticences à venir ici en bus depuis le Kirchberg qu'à entrer au musée d'histoire naturelle», reconnait volontiers Isabelle. «Je me doutais que le musée prendrait les bonnes mesures sanitaires, et c'est bien», poursuit la maman en pointant les panneaux clairement libellés. Dans ses bras, Chloé, trois ans, s'impatiente. Hâte de retrouver le lion qu'elle a déjà croisé lors d'une visite avec sa classe. Naomi, deux ans et demi, préfère elle les petits chats, mais les oiseaux de l'émission spéciale Geckeg Vullen l'ont visiblement charmée. 


«Nous sommes en train de vivre une bonne leçon»
Le Luxembourg rêve d'extraction spatiale et la Chine de décoller vers Mars. Mais nous devrions aussi nous intéresser de plus près aux interactions entre les êtres humains, les micro-organismes et les virus sur Terre, estime le biochimiste Patrick Michaely, qui travaille au sein du Musée national d'histoire naturelle.

Dès mercredi dernier, à 10h tapantes, le directeur des lieux Alain Faber était à la porte pour accueillir ses premiers hôtes... Impatient après deux mois de fermeture. Son équipe a rendu la visite compatible avec les exigences sanitaires nouvelles. Un fléchage rouge-vert au sol guide le visiteur à travers les salles et lui permet de maintenir les distances de sécurité. Ces fameux deux mètres aussi importants pour le public que les gardiens et personnels. «Le plus grand défi était de maintenir l'ambiance de notre musée : détendue et accessible», explique Alain Faber. Ouf, les équipes y ont réussi. Même s'il a fallu faire une croix, pour le moment sur visites guidées, ateliers et démonstrations.

2

Le Mudam offe une bouffée d'art
Copier le lien

Photo : Gerry Huberty

Lucas et Christos, deux musiciens de 26 ans, se promènent dans le Mudam. Masqués et prenant soin de suivre le parcours prescrit. Parce qu'ici désormais, il n'y a plus qu'un seul chemin à suivre. Fini le va-et-vient au gré des envies, le parcours est déterminé au rez-de-chaussée et au 1er, seuls étages accessibles. Les tabourets surélevés de la cafétéria donnent l'impression que le mobilier des designers Ronan et Erwan Bouroullec est désormais une installation, façon nature morte... 


 Ieoh Ming Pei, auteur notamment du Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean, Mudam (2006), est mort à 102 ans
Ieoh Ming Pei, architecte du Mudam, est mort
La famille du sino-américain a confirmé jeudi soir le décès du concepteur de nombreux édifices marquants, de la pyramide du Louvre au Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean. Il avait 102 ans.

Le Musée d'art moderne reste un havre de paix. L'austérité ressentie sitôt le seuil franchi se marie avec l'humeur de l'exposition en cours de l'Américain Robert Morris. Minimalisme, rigueur.

Désormais, seules 50 personnes sont autorisées à fréquenter les lieux en même temps. «Depuis la reprise, chaque jour, une centaine de visiteurs se sont présentés», informe une porte-parole du Mudam. Habituellement, la billetterie frôle plutôt les 400... 

Qu'importe pour Lucas qui sort de sa poche une photo d'avions posés sur une piste d'atterrissage, comme échoués. «Je veux voir ça!» Il s'agit de l'installation Flugplatz Welt de Thomas Hirschhorn, créée pour la Biennale de Venise 1999. Un terrain d'aviation en papier mâché avec appareils et personnels. Eh oui, actuellement, on peut plus facilement apercevoir des avions dans les musées que dans le ciel...

3

Derrière la porte des Musées de la Ville
Copier le lien

Photo : Gerry Huberty

Au Musée de la Ville, le chef de la sécurité Bernard Bienert a été mis à rude épreuve ces derniers jours. Il est vrai que l'annonce de la réouverture autorisée des musées, alors que d'autres lieux culturels restent bouclés, a surpris. Il a donc fallu tout revoir, de l'accueil des visiteurs aux accès vers telle ou telle pièce. Un casse-tête en partie résolu grâce au partage d'information entre musées. Ainsi, le directeur Guy Thewes n'a pas hésité à consulter ses homologues du Conseil international des musées pour savoir ce qu'il était possible de faire.


Peste, choléra, covid... Le Luxembourg survit toujours
Des épidémies, le Grand-Duché en a vu d'autres par le passé. Et si la maladie change, certains réflexes restent ancrés au fil des siècles. Guy Thewes, historien, peut en témoigner.

 Certes, il n'est pas encore possible de venir en groupe, autre que le cercle familial. La consigne est strictement respectée jusqu'à 40 visiteurs peuvent être accueillis simultanément au musée et se déplacer (relativement) librement. Et, tant mieux, l'interactivité de nombreuses parties de la visite a pu être préservée dans la découverte de ce qui a fait l'histoire de la capitale.

«Malheureusement, nous devons restreindre l'utilisation des stations, des boutons ou des écouteurs», informe tout de même Bernard Bienert. Dommage car cela prive le curieux des stations parfumées de l'émission Ons Schueberfouer - Une foire pas comme les autres. Signe que le covid-19 a modifié les comportements, le musée ne propose plus de vestiaire. Cela signifie que les sacs à dos doivent rester dehors. Un détail comparé au plaisir de flâner à nouveau au   Lëtzebuerg City Museum.

  (pj avec Vesna Andonovic, Daniel Conrad, Marc Thill)  

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Rockhal et Philharmonie attendent des jours meilleurs
Alors que musées et bibliothèques ont entamé leur déconfinement prudent et progressif, les salles de concerts doivent patienter avant d'accueillir à nouveau du public.La Rockhal et la Philharmonie, à l’arrêt forcé, cherchent une sortie de crise pour au plus tôt la rentrée de septembre.
Philharmonie
Le Centre Pompidou-Metz fête ses dix ans confiné
Cette dernière décennie, le musée d'art moderne de la métropole lorraine a atteint ses objectifs. Mais si le déconfinement a commencé lundi en France, le Centre doit garder portes closes et reporter les célébrations.
Das Centre Pompidou-Metz, ein architektonisches und kulturelles Glanzlicht im "Grand-Est" Frankreichs.
Tina Gillen choisie pour la 59e Biennale de Venise
Retenu parmi 19 candidatures, le projet «Faraway So Close» représentera le Luxembourg dans la Cité des Doges de mai à novembre 2021. Le jury l'a choisi pour «sa pertinence artistique et intellectuelle, sa force visuelle, et son approche sensible de l’espace», informent ce mardi le ministère de la Culture et le Mudam.
14.11.13 Expo Tina Gillen,Galerie Nosbaum Reding. Foto.Gerry Huberty
Quand vos petites bêtes entrent au musée
Morts ou vifs, plongés dans un bocal ou scotchés sur une feuille, une centaine d'insectes et d'animaux sont rapportés chaque année par des particuliers au Musée national d'histoire naturelle. Identifiés et conservés, certains spécimens sont de vraies découvertes.
online.fr, Francesco Vitali, Insektenspezialist, Naturmuseum,   Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Un musée du film en lieu et place de studios de cinéma
Si le quartier Neischmelz n'accueillera pas une Cité du film, la ville ambitionne de mettre sur pied un projet plus modeste mais en lien avec le monde du septième art. Un établissement dédié au secteur du cinéma mais aussi à la photographie.
Lokales, ''Neischmelz'' Dudelingen, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Le ministère de la Culture recherche 30.000 m2 de dépôt
Les instituts culturels du pays manquent d'espaces de stockage pour les œuvres d'art, les archives ou les pièces archéologiques collectionnées depuis des années. Les services de la ministre Sam Tanson sont donc en quête d'un lieu unique pour rassembler ces trésors.
Les trésors sont nombreux dans les collections publiques, mais se posent le problème de leur entreposage et de leur conservation.