Changer d'édition

Stéphane Bern fan de «Downton Abbey»
Culture 1 3 min. 13.09.2019

Stéphane Bern fan de «Downton Abbey»

Quatre ans après avoir tiré sa révérence sur petit écran, la saga aristocratique de Julian Fellowes revient pour un film.

Stéphane Bern fan de «Downton Abbey»

Quatre ans après avoir tiré sa révérence sur petit écran, la saga aristocratique de Julian Fellowes revient pour un film.
Culture 1 3 min. 13.09.2019

Stéphane Bern fan de «Downton Abbey»

Notre chroniqueur revient sur l'avant-première du film imaginé par Julian Fellowes et qui fait suite à la série à succès du même nom. Et ne lésine pas sur les compliments.

Par Stéphane Bern

Inquiète sur son avenir, en pleine confusion politique et crise institutionnelle à la veille d’un Brexit que chacun redoute sans accord avec l’Europe, la fière Angleterre préfère se plonger dans les délices de son glorieux passé pour rêver un peu.

Le Tout-Londres s’est retrouvé cette semaine sur Leicester Square à l’avant-première du film de l’Américain Michael Engler, «Downton Abbey», suite imaginée par Julian Fellowes à sa série à succès suivie par cent vingt millions de personnes dans plus de deux cents pays.

Le réalisateur Julian Fellowes n'a pas hésité à poursuivre l'aventure «Downton Abbey» au cinéma.
Le réalisateur Julian Fellowes n'a pas hésité à poursuivre l'aventure «Downton Abbey» au cinéma.
AFP

Quatre ans après avoir tiré sa révérence sur petit écran, la saga aristocratique de Julian Fellowes revient pour un film délicieux et léger, terriblement attendu par un public d’irréductibles aficionados recrutés partout dans le monde. «Un cadeau pour les fans».

L’expression est revenue dans la bouche de tous les acteurs de Downton Abbey. Et de fait le film, dans la lignée de la série culte, est un bonbon de légèreté, de traits d’esprit et d’humour anglais irrésistible. L’intrigue est certes légère car la famille des Crawley et leurs domestiques sont sur les nerfs avant la visite à Downton Abbey du roi George V et de la reine Mary.

Les fans ne devraient pas bouder leur plaisir

Une visite qui va bouleverser tout l’ordre hiérarchique au sein de Downton Abbey. L’occasion pour tous les vingt personnages de revenir sur le devant de la scène et de se voir accorder un moment de gloire dans le cadre enchanteur du château de Highclere – la propriété du comte de Carnarvon – tandis que le film explore la réalité politique de l’Angleterre de l’entre-deux-guerres, avec la fronde sociale, les questions de mœurs et le règne tout puissant de l’aristocratie terrienne

Les fans ne devraient pas bouder leur plaisir car le film ne lésine pas sur les robes du soir et les sautoirs de perles, le cristal et l’argenterie, comme pour mieux souligner l’insouciance d’une certaine élite malgré les nuages qui s’amoncellent à l’horizon.

Magie Smith, extraordinaire

Et comment ne pas se délecter de cette pure comédie de mœurs, admirablement servie par sa vraie héroïne, Magie Smith ? Julian Fellowes, le scénariste oscarisé de Gosford Par, lui déroule le tapis rouge et lui réserve ses bons mots les plus tranchants.

La verve de la vieille dame est inégalée: à des tourtereaux qu’elle entend bien encourager, elle s’écrie: «Mais qu’ils s’écrivent, je lécherai moi-même les timbres!».

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

Assurément, elle incarne cette Angleterre éternelle, cette île que rien ne peut ébranler et qui se croit à l’abri des vents et tempêtes de l’Histoire. Pour preuve, le majestueux château de Highclere où vit le 8e comte Carnarvon, dont l'aïeul découvrit avec l'archéologue britannique Howard Carter le tombeau de Toutankhamon en 1922, est connu par-delà les frontières.

Le château, qui compte plus de 200 pièces sur un domaine de 2.000 hectares, a vu sa fréquentation bondir à 90.000 visiteurs annuels depuis la série. Désormais, Maggie Smith, Hugh Bonneville, Michelle Dockery, Elizabeth McGovern, Laura Carmichael, Jim Carter..., maîtres ou valets, tous sont devenus des stars et représentés bien en vue dans la bibliothèque du château parmi les portraits d’ancêtres.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La chronique de Stéphane Bern
Chaque week-end, le célèbre animateur Stéphane Bern nous livre son point de vue sur l'actualité, dans une chronique intitulée "L'air du temps". Retrouvez ici l'ensemble de ses contributions.