Changer d'édition

Rockhal et Philharmonie attendent des jours meilleurs
Culture 5 4 min. 15.05.2020

Rockhal et Philharmonie attendent des jours meilleurs

La Rockhal avait fait le plein lors du festival Sonic Visions en novembre dernier.

Rockhal et Philharmonie attendent des jours meilleurs

La Rockhal avait fait le plein lors du festival Sonic Visions en novembre dernier.
Photo: Claude Piscitelli
Culture 5 4 min. 15.05.2020

Rockhal et Philharmonie attendent des jours meilleurs

(JFC, avec Thierry Hick) - La Rockhal et la Philharmonie, deux organisateurs majeurs de concerts – et qui plus est établissements publics – sont toutes les deux confrontées aux mêmes problèmes. Les solutions ou parades pour surmonter la crise sont semblables, même si chaque site présente ses particularités propres à prendre en compte. Une seule certitude existe actuellement: la saison 2019-2020 est définitivement avortée. Une reprise éventuelle des activités pourrait être envisagée au plus tôt à la rentrée de septembre. Mais sous quelles conditions?

Tant à la Rockhal qu'à la Philharmonie, les équipes ont été placées majoritairement en télétravail et tentent de colmater les brèches. C'est-à-dire analyser au cas par cas quel concert pourra être reporté à une date ultérieure, et quel concert devra purement et simplement être annulé. Un équilibre périlleux à trouver.

Stephan Gehmacher, le directeur de la Philharmonie.
Stephan Gehmacher, le directeur de la Philharmonie.
Photo: Lex Kleren

Bien sûr, un report de certaines dates à l'automne pourrait être une solution. Dès lors se posent d’autres problèmes d’organisation. «Il est impensable pour nous de surcharger la programmation de la rentrée, cela ne fait pas de sens», note Stephan Gehmacher, le directeur de la Philharmonie. Face à cette incertitude du moment, nombreux sont les artistes à avoir d’ores et déjà pris les devants en n'annonçant une reprise de leurs concerts qu’en 2021.

Alors que le rappeur français Maître Gims a été l'un des premiers artistes à décaler sa venue à la Rockhal – son concert du 4 juin aura lieu le 1er décembre –, d'autres artistes se donnent plus de marge. Sting, attendu le 2 juillet à Belval, ne viendra finalement que le 14 juin 2021. «Nous sommes en discussions avec les musiciens et groupes pour trouver de nouvelles dates», explique Olivier Toth, le directeur de la Rockhal. «Il faut aussi savoir qu'une date chez nous s'inscrit le plus souvent dans le cadre de tournées. Si celles-ci sont ajournées, voire reportées, le concert n'a pas lieu», ajoute-t-il.

Autre lieu, autre souci. La Philharmonie devait accueillir ce 15 mai les célèbres Berliner Philharmoniker et leur nouveau chef  Kirill Petrenko pour une soirée entièrement consacrée à Gustav Mahler. «Les agendas des orchestres et solistes sont planifiés de trois à cinq ans à l'avance. C'est une spécificité de la musique classique qu'il faut considérer», précise Stephan Gehmacher. Le prochain créneau pour inviter les «Berliner» au Kirchberg aura lieu au plus tôt au cours de la saison 2022-2023. 

Contrairement à la salle de concerts du Kirchberg, entièrement vide, le site d’Esch/Belval a été réquisitionné pour faire face à la crise et est devenu l'un des quatre centres de soins avancés du pays. «On a été informés le samedi 21 mars, le centre a été opérationnel trois jours plus tard. Notre bâtiment étant inoccupé, le réutiliser était pour nous une évidence», fait valoir Olivier Toth. 

Si la distanciation minimale de deux mètres devait être prolongée, la Rockhal a fait une simulation intéressante: en configurant sa grande salle en version places assises – et en respectant une distance de 1,5 mètre entre chaque spectateur – «on atteindrait une capacité maximum de 500 places», a calculé Olivier Toth. «Une solution invivable et que de très nombreux artistes refusent». Un tel concert ne satisferait ni le public ni les musiciens sur scène, explique-t-on. Sans parler d'une rentabilité financière menacée pour de tels rendez-vous.

Les salles de concerts perdent-elles actuellement de l’argent? Certainement. «Il est encore trop tôt pour chiffrer les pertes», tempère Stephan Gehmacher, Olivier Toth esquive la question et se contente d’un constat évident: «Sans concerts, sans public, sans consommation, pas de recettes!»

Olvier Toth , directeur de la Rockhal.
Olvier Toth , directeur de la Rockhal.
Photo: Guy Jallay

Une reprise en septembre est envisagée mais reste hypothétique. «Il faudra voir sous quelles conditions des activités pourront de nouveau avoir lieu», indiquent en chœur les deux directeurs. «Il est évident que la reprise sera progressive. Nous n'allons pas passer de l'arrêt total à une activité normale en quelques jours», prévient Stephan Gehmacher. La Rockhal, plus flexible dans la planification de sa programmation, pourrait elle aussi réagir dans les plus brefs délais. «Si on nous autorise à repartir, nous serons prêts», rassure Olivier Toth.

Outre les questions de sécurité sanitaire, reste une dernière inconnue: le public sera-t-il prêt à assister de nouveau à des rendez- vous de masse? Si oui, quand et à quelles conditions? La Rockhal et la Philharmonie doivent apporter des réponses concrètes.  

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Voyage en immersion dans les centres de soins avancés
Le centre culturel de Grevenmacher, Luxexpo The Box au Kirchberg, la Rockhal à Belval et le hall du Deich à Ettelbruck accueillent les patients soupçonnés d'infection au coronavirus. Ces structures de première ligne à grande capacité sont pleinement opérationnelles depuis la semaine dernière.
Dès leur arrivée à l'entrée d'un des quatre centres, les patients se font prendre la température
Prodigy perd sa voix
Keith Flint, leader du groupe d'electro, a été retrouvé mort lundi à l'âge de 49 ans, ont annoncé les autres membres du groupe.
(FILES) In this file photo taken on August 09, 2015 Keith Flint of The Prodigy, performs at the 10th annual Incheon Pentaport Rock Festival in Incheon, west of Seoul on Ausust 9, 2015. - Keith Flint from British band The Prodigy has died at the age of 49, it was reported on March 4, 2019. (Photo by ED JONES / AFP)