Changer d'édition

Renato Favaro: "J'accepte mais je ne suis pas d'accord"
Culture 04.12.2014 Cet article est archivé
Suite à la perte de son étoile au Guide Michelin

Renato Favaro: "J'accepte mais je ne suis pas d'accord"

Renato Favaro
Suite à la perte de son étoile au Guide Michelin

Renato Favaro: "J'accepte mais je ne suis pas d'accord"

Renato Favaro
Serge Waldbillig
Culture 04.12.2014 Cet article est archivé
Suite à la perte de son étoile au Guide Michelin

Renato Favaro: "J'accepte mais je ne suis pas d'accord"

Suite à la récente décision du Guide Michelin, Renato Favaro encaisse le retrait de son étoile. On sent encore l'amertume chez le chef italien qui avait reçu le précieux macaron du Michelin en 2002.

(A.F.) - Suite à la récente décision du Guide Michelin, Renato Favaro encaisse le retrait de son étoile. On sent encore l'amertume chez le chef italien qui avait reçu le précieux macaron du Michelin en 2002. "Je vais continuer à faire ce que je fais et je pense que, comme tout cuisinier qui a perdu son étoile, je vais tout faire pour la récupérer."

Une étoile retirée nuit à la notoriété d'un établissement, le public s'imaginant souvent qu'il risque de payer trop cher une cuisine qui ne le mérite pas. Comment Renato Favaro voit-il la situation? Lui n'a pas l'impression d'avoir failli à sa mission. Gault et Millau lui laisse quant à lui sa note de 17/20, plaçant le Ristorante Favaro parmi les "Grandes Tables" du Luxembourg. On ne devient pas mauvais du jour au lendemain.

"Pendant environ trois mois cette année j'ai été moins présent dans mes cuisines à Esch, c'est vrai", concède-t-il. "Peut-être les inspecteurs du Michelin sont-ils passés pendant cette période-là?" Un espoir plus qu'une question. Se voir retirer une étoile au Michelin fait mal pour le commerce, mais ce n'est pas un gage de mauvaise qualité. Cela peut aussi être une invitation à se remettre en question. Renato Favaro a déjà fait ses preuves, il a un nouvel objectif à atteindre qui peut lui permettre de confirmer sa présence parmi les plus grands du pays. Un défi qui devrait le stimuler pour lui permettre de confirmer sa place parmi les meilleures tables.


Sur le même sujet

Après 29 ans à la tête du Ristorante Favaro à Esch/Alzette, le fameux chef italien étoilé a annoncé la fermeture de son restaurant pour la mi-septembre pour ouvrir un établissement moins sophistiqué.
Renato Favaro. Sternekoch. Esch Alzette. Foto: Guy Wolff
La chronique de Stéphane Bern
C’est l’un des curieux paradoxes de notre époque : à l’heure où il n’est plus de mise de noter les élèves à l’école, de peur de les traumatiser, jamais la compétition n’aura été aussi vive et violente dans la vie professionnelle. La chronique de Stéphane Bern.
Stéphane Bern.
De nombreux articles font un rapprochement entre la disparition tragique de Benoît Violier dimanche, et la pression subie par les chefs de restaurants étoilés en général. Les avis des chefs du Luxembourg…
Outre la pression extérieure, il y a parfois le stress entre les cuisiniers eux-mêmes: d'où l'importance d'avoir une bonne équipe, sur laquelle un chef peut compter.
Favaro vu par les guides gastronomiques
Michelin ôte son étoile à Renato Favaro et en attribue une à Fabrice Salvador, alors que Gault&Millau laisse un 17/20 au chef italien et note le second 15/20. Découvrez les arguments des rédacteurs en chef des deux prestigieux guides.
Philippe Limbourg est le rédacteur en chef du guide Gault&Millau