Changer d'édition

Qu'avez-vous fait après l'explosion de Cattenom?
Culture 1 4 min. 19.04.2021

Qu'avez-vous fait après l'explosion de Cattenom?

Les vents dominants (Sud-Ouest) ont toutes les chances de ramener le panache radioactif qui s'échapperait d'un réacteur endommagé de Cattenom vers le Luxembourg. Comment réagiriez-vous?

Qu'avez-vous fait après l'explosion de Cattenom?

Les vents dominants (Sud-Ouest) ont toutes les chances de ramener le panache radioactif qui s'échapperait d'un réacteur endommagé de Cattenom vers le Luxembourg. Comment réagiriez-vous?
Photo : AFP
Culture 1 4 min. 19.04.2021

Qu'avez-vous fait après l'explosion de Cattenom?

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Si la centrale nucléaire lorraine connaissait un accident sérieux, le Luxembourg pourrait être rayé de la carte. Le film "An Zero" (diffusé mercredi sur Arte) et une appli vous invitent à une immersion personnelle dans la catastrophe.

«Une épaisse fumée noire s'élève de la centrale de Cattenom». Voilà le point de départ du docu-fiction An Zero, comment le Luxembourg a disparu. Mais c'est aussi cette annonce qui pourrait bien un jour s'afficher sur votre écran de téléphone... Ce le sera en tout cas ce mercredi 21 avril si vous téléchargez dès maintenant l'application développée par Bunker Palace. «La proposition est de vivre ce jour J de la catastrophe que chacun redoute tant mais auquel nous ne sommes pas vraiment préparés», explique Thomas Tomschak qui a scénarisé ce récit alternatif de la catastrophe.


Visite Centrale Nucléaire de Cattenom.Atomzentrale . Foto:Gerry Huberty
S'appuyer sur le droit pour contrer Cattenom
Farouche opposant à la centrale nucléaire voisine, le ministre de l'Energie Claude Turmes compte s'opposer à la prolongation d'activité du site EDF prévue jusqu'à 2035. Ses armes : deux textes à portée internationale.

Alors que ce mardi soir, les spectateurs d'Arte découvriront le film de Myriam T. et Julien Becker, d'autres auront déjà vécu quelques heures de stress, d'attente, mais aussi de réflexions. «L'appli recrée ce nouvel univers qui forme notre information au quotidien : un média traditionnel, mais aussi les réseaux sociaux, les tchat, les messages officiels qui peuvent arriver par notification sur votre mobile. Toute l'idée étant de montrer combien cette communication agit sur nos réactions.»

Car, à la vérité, même si les autorités recommandent de se confiner en cas d'incident nucléaire, qui le fera? Qui sait où il a rangé ses pilules d'iode devant le protéger des radiations? Et Thomas Tomschak de poursuivre : «An Zero le film explique ce qu'il adviendrait du Grand-Duché en tant que pays en cas d'accident radioactif majeur; l'application, elle, se met à hauteur d'individu.» Qui télécharge devient acteur de cette actualité redoutée, et doit s'interroger sur ses propres choix. Vous précipitez-vous pour fuir, laissez-vous vos proches à leur sort, savez-vous vraiment quels sont les moyens de vous protéger?

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.


En 1938, Orson Welles s'était servi de la radio pour annoncer une invasion extraterrestre à ses concitoyens. En 2021, An Zero l'appli s'appuie sur les smartphones pour évoquer un autre scénario catastrophe. «Mais c'est bien la même démarche, avec un média plus actuel. Nous allons jouer une version 2.0 de La guerre des mondes en quelque sorte». Du transmedia qui, heure par heure, proposera vidéo, sondage, information, live tchat «comme dans la réalité». Avec ce petit plus que pourra apporter la géolocalisation du mobile, permettant de suivre régulièrement le niveau d'exposition aux radiations du propriétaire du téléphone... 

Comme le film, l'application n'a pas vocation à jouer les antinucléaires primaires. Loin de là. Comme les nombreux intervenants du docu-fiction éclairent sur le devenir d'un pays Etat confronté à pareil événement, le support numérique joue autant sur les peurs qu'il se veut didactique sur les ''bons gestes'' à adopter si l'un ou l'autre des quatre réacteurs de Cattenom venait à défaillir. 

«Mais surtout, ce qui est original avec le projet que le réalisateur Julien Becker et Bunker Palace ont développé depuis 2016, c'est d'avoir su multiplier les médias pour faire passer les messages (le risque nucléaire, les conséquences collectives et individuelles, le rapport à l'information et à la désinformation)», défend le scénariste de la partie numérique qui peut se «vivre» sans forcément regarder le film. 

Du coup, An Zero ne se contente pas des postes de télévision ou des écrans de cinéma (il sera diffusé dans 13 salles au Luxembourg) mais vient s'arrimer sur la surface vitrée des téléphones mobiles. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Cattenom s'offre une révision à 200 millions d'euros
Depuis vendredi, l'unité n°3 de la centrale nucléaire lorraine est à l'arrêt. Et pour six mois même. Le temps pour les équipes de mener la révision décennale qui permettra le redémarrage du réacteur pour dix ans de plus.
Visite Centrale Nucléaire de Cattenom.Atomzentrale . Foto:Gerry Huberty
Et si Tchernobyl devenait «patrimoine mondial»?
L'idée vient d'Ukraine qui souhaiterait que la centrale nucléaire tristement célèbre soit intégrée dans la liste de lieux protégés par l'UNESCO. Le site avait explosé en 1986, et la zone (nouvelle destination touristique) reste privée de toute habitation.
25.04.11 Anti Atom Manifestation,Cattenom,Atomkraft nein danke , Atomkraftwerk .Foto:Gerry Huberty
La grogne s'intensifie au sujet des déchets nucléaires
Alors que la consultation transfrontalière prend fin le 13 juin, c’est au tour du Comité national d’action contre le nucléaire de monter au créneau. Le collectif luxembourgeois s’inquiète des conséquences que pourrait avoir une implantation notamment dans la région de Neufchâteau.