Changer d'édition

Prix ​​d'Amnesty International: wort.lu sur le podium
Culture 2 min. 16.12.2016 Cet article est archivé
Médias luxembourgeois à l'honneur

Prix ​​d'Amnesty International: wort.lu sur le podium

Les journalistes irakiens Hind al-Harby, Ennas al Sharifi et Ali Sahib ont commencé leur contribution pour le site anglophone en octobre 2015.
Médias luxembourgeois à l'honneur

Prix ​​d'Amnesty International: wort.lu sur le podium

Les journalistes irakiens Hind al-Harby, Ennas al Sharifi et Ali Sahib ont commencé leur contribution pour le site anglophone en octobre 2015.
Photo: Combination Wort
Culture 2 min. 16.12.2016 Cet article est archivé
Médias luxembourgeois à l'honneur

Prix ​​d'Amnesty International: wort.lu sur le podium

Nos confrères du site anglophone du Luxemburger Wort sont à l'honneur. La contribution de trois journalistes irakiens, racontant leur quotidien et celui d'autres réfugiés au Luxembourg a été récompensée par une place en finale du premier Prix Média luxembourgeois des droits de l'homme d'Amnesty International.

(JB trad. SW) - Nos confrères du site anglophone du Luxemburger Wort sont à l'honneur. La contribution de trois journalistes irakiens, racontant leur quotidien et celui d'autres réfugiés au Luxembourg a été récompensée par une place en finale du premier Prix Média luxembourgeois des droits de l'homme d'Amnesty International.

Les journalistes irakiens Hind al-Harby, Ennas al Sharifi et Ali Sahib ont commencé leur contribution pour le site anglophone en octobre 2015, racontant la vie des demandeurs d'asile au Luxembourg.

Les trois journalistes sont venus à Luxembourg au cours de l'été 2015, en espérant commencer de nouvelles vies après avoir été persécutés en Irak. Ils ont reçu le statut de réfugiés et espèrent désormais pouvoir s'installer ici.

Le gagnant du prix inaugural a été le journaliste de «Le Quotidien» Frédéric Braun, pour son article sur «Le mystérieux suicide du pédé sans vie».

L'article concernait le demandeur d'asile russe Sergueï Vladimirov, dont le cadavre avait été retrouvé sous un pont à Wiltz le 25 mars 2016. On savait que Sergueï était seul et a été harcelé par d'autres personnes partageant le même foyer que lui.

À l'époque, la police, les ministères et le bureau d'accueil de l'OLAI ont refusé de commenter la chose.

Lors de la remise des prix jeudi soir, Frédéric Braun a dédié le prix au jeune Russe. Il a expliqué que le corps de Sergueï reste au Luxembourg parce que sa famille en Russie n'a pas les 7.000 euros nécessaires pour rapatrier son corps.

«Peut-être que quelqu'un pourrait donner cet argent et entrer en contact avec sa mère pour rapatrier le corps», a-t-il dit lors de la réception de son prix.

La journaliste du Wort, Laurence Bervard, a également été sélectionnée en tant que finaliste pour le prix des médias, pour une histoire sur les sans-abri au Luxembourg. 

Un autre finaliste fut le site "Iamnotarefugee.lu" de Frédérique Buck. 

La cérémonie a mis un terme à un festival de dix jours organisé par Amnesty International Luxembourg. 

Cliquez ici pour voir les articles de nos confrères irakiens, finalistes. Félicitations à eux!

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Jim Robinson, rédacteur-en-chef de Luxembourg Times, détaille les ambitions de ce nouveau média luxembourgeois. Uniquement en ligne, «LuxTimes» sera dédié aux résidents anglo-saxons à la recherche d’informations complètes sur le Luxembourg et son actualité.
Deux journalistes, anciens du Luxemburger Wort, ont créé un magazine en ligne uniquement financé par abonnements. Ils veulent proposer une approche différente de l'actualité, avec une analyse fouillée de l'information.