Changer d'édition

Olivier Toth prend du poids sur la scène européenne
Culture 27.09.2021
European arenas association

Olivier Toth prend du poids sur la scène européenne

Olivier Toth, nouveau président de l'European arenas association.
European arenas association

Olivier Toth prend du poids sur la scène européenne

Olivier Toth, nouveau président de l'European arenas association.
Photo: Guy Jallay
Culture 27.09.2021
European arenas association

Olivier Toth prend du poids sur la scène européenne

Moins d'un an après avoir initié la coordination de la reprise de l'activité des grandes salles de concerts en Europe, le directeur de la Rockhal a été élu à la tête de l'European arenas association, organisation qui regroupe une trentaine de sites répartis dans 20 pays.

(Jmh) - Les efforts consentis au plus fort de la crise covid-19 aboutissent pour Olivier Toth. Moins d'un an après avoir été à l'initiative d'une opération européenne vouée à relancer le monde du spectacle, le directeur de la Rockhal se trouve désormais à la tête de l'European arenas association (EAA), principale organisation du secteur qui regroupe 34 salles de concert à travers 20 pays du Vieux continent. Une association dont les membres gèrent quelque 2.900 événements chaque année, vus par plus de 19 millions de personnes.


La Rockhal tente de réanimer le secteur du «live»
A l'arrêt forcé depuis le printemps, l'écosystème des spectacles en salle se trouve dans «une situation complexe», reconnaît Olivier Toth, directeur de la Rockhal. Raison pour laquelle ce dernier lance une opération pensée à l'échelle européenne afin d'imaginer le monde d'après.

Dans un communiqué publié lundi, les membres de l'association saluent le «rôle déterminant» joué par Olivier Toth «dans le remaniement de la vision d'avenir de l'EAA, qui vise à créer une structure d'adhésion plus inclusive et à relever les défis et les possibilités de reprise et de croissance à long terme». Pour concrétiser cette ambition, le Luxembourgeois annonce que son mandat sera orienté vers «l'échange de connaissances, l'éducation et la formation», «la défense des intérêts» du secteur, «la mise en réseau» et «le développement du contenu». 


La Rockhal veut par tous les moyens conserver le contact avec son public et les musiciens.
La Rockhal cherche désormais à «se réinventer»
Alors que son activité est à l'arrêt depuis huit mois, la salle de concert fait part d'un bien sombre bilan. Mais la crise sanitaire ne saurait arrêter ses équipes qui développent de nouveaux projets visant à «soutenir la création et maintenir le lien entre le public et les musiciens».

En clair, la volonté affichée de faire prendre conscience aux différents décideurs européens du poids et de l'importance de ce secteur auprès d'une partie de la population. Notamment les plus jeunes, particulièrement touchés par les conséquences psychiques de la pandémie via notamment l'arrêt brutal des concerts. Et donc de la vie sociale associée.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Pour sa réouverture, la salle de concert se contentera de 1.000 spectateurs. Tous assis, masqués et testés! Mais pour le directeur Olivier Toth , il est d'abord question de "redémarrer la magie".
(FILES) In this file photo taken on March 27, 2021 spectators wait for the start of a rock music concert by Spanish group Love of Lesbian at the Palau Sant Jordi in Barcelona. - Six people out of 5,000 who attended an indoor trial concert last month in Barcelona reported testing positive for Covid-19 afterwards, organisers said on April 27, 2021, giving hope for the revival of the live music industry. Ahead of the indie rockers Love of Lesbian's show, everyone underwent mass screening and antigen tests. (Photo by LLUIS GENE / AFP)
A l'arrêt forcé depuis le printemps, l'écosystème des spectacles en salle se trouve dans «une situation complexe», reconnaît Olivier Toth, directeur de la Rockhal. Raison pour laquelle ce dernier lance une opération pensée à l'échelle européenne afin d'imaginer le monde d'après.
Alors que son activité est à l'arrêt depuis huit mois, la salle de concert fait part d'un bien sombre bilan. Mais la crise sanitaire ne saurait arrêter ses équipes qui développent de nouveaux projets visant à «soutenir la création et maintenir le lien entre le public et les musiciens».
La Rockhal veut par tous les moyens conserver le contact avec son public et les musiciens.