Changer d'édition

OCL: relations tendues, problèmes à résoudre
L'OCL traverse-t-il une nouvelle crise?

OCL: relations tendues, problèmes à résoudre

Photo: Guy Jallay
L'OCL traverse-t-il une nouvelle crise?
Culture 2 min. 07.03.2018

OCL: relations tendues, problèmes à résoudre

Thierry HICK
Thierry HICK
L'Orchestre de chambre du Luxembourg ne cesse de connaître des phases de changement et de transition plus ou moins difficiles ou réussies. Dernier exemple en date, une conférence de presse avortée en dernière minute.

 L'Orchestre de chambre du Luxembourg ne cesse de connaître des phases de changement et de transition plus ou moins difficiles ou réussies. Dernier exemple en date, une conférence de presse avortée en dernière minute.

Acte I, lundi 5 mars, 13.01 heures: l'administration de l'Orchestre de chambre du Luxembourg invite à une conférence de presse. Parmi les annonces prévues figure la confirmation de Florian Krumpöck à son poste de directeur musical.

Pour rappel, en mai 2017 fut annoncée son arrivée en remplacement de David Reiland. La nomination inopinée de Florian Krumpöck comme nouveau «chef principal», et non pas «directeur musical», avait pour but de «ménager les susceptibilités», selon Guy Dockendorf, le président de l'OCL, qui en outre regrettait la dégradation des relations entre le directeur musical de l'époque (David Reiland) et le directeur artistique (Jean Muller).

L'arrivée de Krumpöck avait fait grincer des dents. Deuxième annonce prévue hier: «libérer Jean Muller du contrat actuel le liant avec l'OCL, le coopter comme membre du conseil d'administration et le faire élire [....] président de l'association». Jean Muller ne commente pas.  Acte II, hier 13.01 heures: «Comme tous les détails de l’organisation future de l’OCL ne sont pas encore réglés, la conférence de presse de l’OCL prévue pour cet après-midi à la Philharmonie sera reportée à une date ultérieure», écrit Guy Dockendorf. Jean Muller ne veut pas commenter ce report: «Attendez la date de la nouvelle conférence de presse!»

Guy Dockendorf explique: «Nous avons pris cette décision pour nous laisser le temps de résoudre certains problèmes». Le président toujours en poste, concède à mi-mots: «Des problèmes existent entre la direction artistique et les musiciens de l'OCL. Des discussions entre Florian Krumpöck, Jean Müller et les musiciens sont en cours. Pour le moment, je ne peux pas en dire davantage». Conscients des problèmes et des questions qui fâchent, les musiciens, eux aussi, restent discrets. «Quel orchestre ne connaît pas de problèmes de ce genre», lâche fataliste un musicien. «Attendez la nouvelle date de la conférence de presse pour en savoir plus»: le conseil a un goût de déjà-entendu.


Sur le même sujet