Changer d'édition

Neuvième édition du Luxembourg City Film Festival
Culture 2 2 min. 13.02.2019

Neuvième édition du Luxembourg City Film Festival

Neuvième édition du Luxembourg City Film Festival

Photo: Lex Kleren
Culture 2 2 min. 13.02.2019

Neuvième édition du Luxembourg City Film Festival

Camille KAUFFMANN
Camille KAUFFMANN
Le cinéma sera une nouvelle fois à l'honneur du 7 au 17 mars, pour la 9e édition du Luxembourg City Film Festival.

Le Luxembourg City Film Festival célébrera le 7 mars ses neuf ans. Le Festival est encore jeune mais il est indéniable qu'il constitue aujourd'hui un événement incontournable au Luxembourg, et surtout un temps fort du cinéma. Cette neuvième édition sera en effet marquée par des avant-premières et des rencontres avec des personnalités telles que le cinéaste mauritanien Abderrahmane Sissako et Darius Khondji: les invités d'honneur. Autre fait marquant: les productions luxembourgeoises sont de plus en plus nombreuses. Le visuel du festival sera bientôt affiché dans toute la ville, il vous fera sûrement sourire. Il est à l'image du LuxFilmFest: multiculturel et décalé, car l'humour sera également à l'honneur de cette édition.

Les films présentés pour l'ouverture, la remise de prix, et la clôture seront des moments phares du festival.

Sebastián Lelio inaugure cette neuvième édition avec son film "Gloria Bell" qui met en scène une quinquagénaire divorcée (Julianne Moore). A la recherche de l'amour dans les clubs de Los Angeles, Gloria rencontre Arnold (John Turturro), qui va la plonger dans une intense romance. 

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

"Tel Aviv On Fire" de Sameh Zoabi, suit les tribulations d’un scénariste d'un feuilleton. Fine, drôle et en partie luxembourgeoise (Samsa Films), cette comédie sera présentée en avant-première à l’occasion la cérémonie de remise de prix le 16 mars à Kinepolis.

Le dimanche 17 mars, le festival se clôturera sur une pointe de folie avec The Beach Bum - le dernier film déjanté d'Harmony Korine (Springbreakers). Véritable « stoner », maître de l'oisiveté, Matthew McConaughey s’est glissé dans la peau d’un écrivain fantasque et joyeux, dont la passion pour la drogue, l’alcool et les filles n’a d’égale que la faculté de s’entourer de personnages surprenants (Snoop Dogg, Isla Fisher, Zac Efron…).

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

La nouveauté cette année est la projection de films en cours de journée. Cette nouvelle plage horaire permettra de voir des films hors compétition, mais non moins de qualité.


Une déesse sans voix
La coproduction luxembourgeoise «Sibel» est en avant-première mercredi 13 février. Rencontre avec les deux réalisateurs Çagla Zencirci et Guillaume Giovanetti.

Les films "made in/with Luxembourg", toujours plus nombreux, sont très attendus. Le film de Markus Schleinzer, "Angelo" qui narre l'éducation d'un esclave africain à la cour autrichienne au 18ème siècle sera projeté en avant-première et en présence des réalisateurs. Dix films, dont la parité parmi les réalisateurs est à noter, seront en compétition officielle. 

Cette année, 97 films seront visibles au public. Un pass de 30 euros est disponible.

Ce festival sera également rythmé par des masterclass et des rencontres autour du cinéma.

Toutes les informations sont à retrouver sur le site officiel: Luxfilmfest.lu


Sur le même sujet

«Notre plus grande priorité restera la qualité»
Alexis Juncosa, directeur artistique du Luxembourg City Film Festival qui a débuté mercredi, évoque les petites perles comme les films à récompenses de la programmation, ainsi que la remise en question permanente qu'exige un tel festival international au Grand-Duché.
Alexis Juncosa: LuxFilmfestival, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Une déesse sans voix
La coproduction luxembourgeoise «Sibel» est en avant-première mercredi 13 février. Rencontre avec les deux réalisateurs Çagla Zencirci et Guillaume Giovanetti.
Le Luxembourg sur le tapis rouge de Cannes
Le Festival de Cannes lance ce soir sa 71ème édition. Pour l'occasion, le Luxembourg s'affiche en festivalier professionnel, témoignage de l'intérêt du pays pour le milieu cinématographique.
Au milieu des professionnels du métier, le Fonds national de soutien à la production audiovisuelle (Fonspa), créé par le gouvernement luxembourgeois  en 1990, a pour objectif de soutenir financièrement la coproduction et la distribution des œuvres luxembourgeoises.