Changer d'édition

Mémorial de la Shoah: tous les secrets de l'oeuvre

Mémorial de la Shoah: tous les secrets de l'oeuvre

Francis Verquin
Culture 2 17.06.2018

Mémorial de la Shoah: tous les secrets de l'oeuvre

Au pied de son oeuvre fraîchement installée à Luxembourg, le sculpteur franco-israélien Shelomo Selinger en détaille la symbolique devant la caméra du Luxemburger Wort.

(ChB) - Le monument dédié à la mémoire des victimes de la Shoah a été érigé à Luxembourg mardi dernier et officiellement inauguré ce dimanche matin en présence notamment du couple grand-ducal et du Premier ministre.

Mais quelle est sa signification profonde? Voici les explications de l'artiste:

"Les têtes renversées qui se transforment en flammes symbolisent les assassinats. Toute la sculpture commence du bas pour aller vers le haut, avec les flammes du souvenir. (...) Ici, on voit un enfant tenu par sa mère qui se fait assassiner tandis qu'en haut, cet homme se couvre les yeux."

"Dans la liturgie juive, quand on récite la plus ancienne prière, on se couvre les yeux pour ne pas voir Dieu. En même temps, ça symbolise le monde qui se couvre les yeux pour ne pas voir."



Sur le même sujet

Shelomo Selinger, le sculpteur de lumière
Une petite oasis dans l'arrière-cour d'un immeuble de la rue Letellier à Paris. C'est là que nous avons rencontré Shelomo Selinger, 90 ans. Le sculpteur et dessinateur franco-israélien a créé le monument à la mémoire des victimes de la Shoah mis en place cette semaine derrière la cathédrale de Luxembourg et qui sera officiellement inauguré ce dimanche. Rencontre.
«Il y a eu une sorte d'omertà au Luxembourg»
Installé cette semaine près de la cathédrale de Luxembourg, le monument à la mémoire des victimes de la Shoah sculpté par le sculpteur et dessinateur franco-israélien, Shelomo Selinger, sera officiellement inauguré ce dimanche en présence du couple grand-ducal. Claude Marx, ancien président du Consistoire israélite de Luxembourg, explique pourquoi l'endroit du monument a failli finir en «casus belli».
Claude Marx. Président du Consistoire israélite de Luxembourg. Photo: Guy Wolff