Changer d'édition

Librairie à Luxembourg-Ville: Le soldat Alinéa est sauvé
Culture 29.05.2017 Cet article est archivé

Librairie à Luxembourg-Ville: Le soldat Alinéa est sauvé

La fermeture de la librairie "Alinéa" a pu être évitée. Le patron est revenu sur sa décision.

Librairie à Luxembourg-Ville: Le soldat Alinéa est sauvé

La fermeture de la librairie "Alinéa" a pu être évitée. Le patron est revenu sur sa décision.
Shutterstock
Culture 29.05.2017 Cet article est archivé

Librairie à Luxembourg-Ville: Le soldat Alinéa est sauvé

Virginie ORLANDI
Virginie ORLANDI
Le 11 mai, on apprenait que la librairie Alinéa à Luxembourg fermerait ses portes en août après 22 ans d'activité. Le patron, Edmond Donnersbach, est revenu sur sa décision. Voici pourquoi.

MLR - «Je suis reboosté. Non seulement je continue mais je vais même essayer de faire mieux. Je ne manque pas d'idées!» Edmond Donnersbach, le patron de la librairie Alinéa, renonce à son projet de mettre la clé sur la porte. Il nous l'a confirmé hier comme à nombre de ses clients qui sont venus lui manifester leur soutien. Le 11 mai dernier, on apprenait qu'il jetait l'éponge, écrasé par la concurrence d'Amazon et des loyers prohibitifs dans le centre ville de la capitale. 

Ce qu'il n'avait pas anticipé, c'est la levée de boucliers suscitée par cette annonce. Communiqué de presse de Déi Lénk, éditoriaux, mobilisation sur les réseaux sociaux, visites des pensionnaires insurgés de la Fondation Pescatore, poèmes, fleurs... «Je ne m'attendais pas à cela, ici à Luxembourg». Du coup, Alinéa reste rue Beaumont dans l'immédiat, en attendant éventuellement une autre option sur laquelle il ne veut pas s'étendre. 

La question financière n'est plus prioritaire. «Ce qui compte est que le livre reste au centre du projet et que celui-ci puisse être pérennisé sur la durée», dit celui qui affiche 62 ans au compteur. 

Tout ceci ne serait-il qu'un coup de communication? Le libraire aux lunettes flashy s'en défend et indique qu'il a dû informer la Caisse de pension qu'il renonçait à faire valoir ses droits à la retraite cette année. Les amateurs de littérature peuvent donc se réjouir. Dans la bataille du texte contre le textile, la balle est remise au centre. Certains y verront un dernier sursaut avant liquidation. D'autres la preuve que nos sociétés sont encore en mesure de sécréter des anticorps lorsque leurs organes vitaux sont attaqués. Reste que la mobilisation pour sauver le soldat Alinéa dans la bataille pour la diversité culturelle devra se maintenir dans la durée. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.