Changer d'édition

Les sanctions disciplinaires restent d'actualité
Culture 06.10.2016 Cet article est archivé
Affaire Lunghi

Les sanctions disciplinaires restent d'actualité

Enrico Lunghi.
Affaire Lunghi

Les sanctions disciplinaires restent d'actualité

Enrico Lunghi.
Photo: Gerry Huberty
Culture 06.10.2016 Cet article est archivé
Affaire Lunghi

Les sanctions disciplinaires restent d'actualité

Anne FOURNEY
Anne FOURNEY
Enrico Lunghi devra s'expliquer ce jeudi devant le conseil d'administration du Mudam sur l'incident survenu avec une journaliste de RTL. Sa lettre d'excuse ne change pas les faits pour le ministre de la Culture, qui avait requis des sanctions à son encontre.

(wort.lu) - L'affaire Lunghi a connu un rebondissement mercredi. Après avoir perdu son sang-froid suite à une question posée par une journaliste de RTL, Sophie Schram, le directeur du Mudam Enrico Lunghi lui a adressé mercredi une lettre d'excuses. La journaliste a aussitôt retiré sa plainte.

"Pour nous ce chapitre est clos", avait indiqué RTL sur son site web mercredi.

Le Premier ministre et ministre de la Culture Xavier Bettel avait annoncé mardi, lors d'une conférence de presse improvisée suite à ces faits, que des sanctions disciplinaires seraient prises à l'encontre du directeur du Mudam.

Pour le ministre, le comportement de Lunghi est inacceptable, de surcroît parce qu'il est une entrave à la liberté de la presse.

Les sanctions disciplinaires requises ne sont pas connues pour le moment, mais la procédure suit son cours, a affirmé un porte-parole du ministère de la Culture, contacté par le Luxemburger Wort.

Les excuses d'Enrico Lunghi ne changent rien à ce qui s'est passé, ce qui a incité Xavier Bettel à annoncer des sanctions disciplinaires à l'encontre du directeur du Mudam, poursuit-on. Un courrier a été adressé en ce sens au "commissaire à la discipline", qui devrait annoncer à son tour des mesures. La procédure suit son cours.

Enrico Lunghi doit s'expliquer devant le conseil d'administration du Mudam ce jeudi, présidé par le princesse Stéphanie.  

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'affaire continue
Enrico Lunghi n'en a pas fini dans cette affaire avec RTL. L'ancien directeur du Mudam a décidé de poursuivre le groupe pour diffamation et demande des dommages et intérêts.
En ce qui concerne la procédure disciplinaire, un rapport complet du commissaire de gouvernement de plus de 77 pages est en cours de traitement.
Si c'était à refaire, Xavier Bettel "réagirait de la même manière". C'est ce que le Premier ministre a déclaré aux députés membres de la commission de la culture qui l'interrogeaient à propos de l'affaire Lunghi.
Trägt an diesem Montag gleich drei Hüte: Premierminister Xavier Bettel.
L'affaire Lunghi n'en finit pas. Nouveau rebondissement lundi après-midi: RTL réagit aux innombrables questions et critiques suite à la diffusion de l'interview du directeur du Mudam. RTL a donc diffusé l'intégralité des rushes de l'interview d'Enrico Lunghi par Sophie Schram.
Sophie Schram et Enrico Lunghi lors de cette interview qui a mal tourné.
Après avoir déposé plainte pour "coups et blessures volontaires" contre le directeur du Mudam, la journaliste de RTL a finalement retiré sa plainte. Mais des questions restent en suspens.
Enrico Lunghi
Les questions qui fâchent
Une enquête disciplinaire a été ordonnée par Xavier Bettel à l'encontre du directeur du Mudam, Enrico Lunghi. Un coup de massue dû à une plainte déposée par une journaliste de RTL, qui accuse le directeur de "coups et blessures volontaires" lors d'une interview. Ses jours à la direction du Mudam sont-ils comptés?
Itv Enrico Lunghi (10e anniv Mudam), Foto Lex Kleren