Changer d'édition

Les Francofolies s'exportent au Luxembourg

Les Francofolies s'exportent au Luxembourg

Photo: Shutterstock
Culture 6 3 min. 05.07.2018

Les Francofolies s'exportent au Luxembourg

Après La Rochelle, Spa et Montréal, les Francofolies s'installent au Luxembourg pour cinq ans. Le festival ambassadeur de la francophonie prendra place à Esch-sur-Alzette, future capitale de la culture, dès septembre.

(NK) – Le festival le plus célèbre de France arrive au Luxembourg! Réunissant plus de 150.000 festivaliers chaque année en France, c'est un grand nom, dans le secteur des festivals, qui s'installe. 

Dix scènes, trois cent quarante-deux artistes et musiciens et une centaine de concerts, les «francos» de La Rochelle attirent et KDTS - l'entreprise organisatrice de l'événement en partenariat avec la ville d'Esch - espère obtenir le même élan au Grand-Duché. La première édition se déroulera en septembre 2019 mais pour vous faire patienter un peu, une «warm up edition» (soit une édition de lancement ndlr) sera organisée du 6 au 8 septembre. 

Ambassadeur de la francophonie, le festival a pour but de promouvoir la langue et la chanson française. Avec près de 44.300 résidents français et sans compter le nombre croissant de frontaliers, le Luxembourg répond donc au critère pour accueillir les Francofolies.

Cette année, trois grandes pointures viendront faire le show à Esch. Julien Clerc sera en concert le 6 septembre au Théâtre. Habitué des zéniths, le chanteur français fera un tour par le Luxembourg pour un concert qui promet d'être intimiste.

Si le festival débute doucement en chanson, le 7 septembre sera plus charnu. Le rock français va investir la Rockhal pour un concert bouillant. Le rockeur lillois Mat Bastard, ancien chanteur de Skip the use, aura la tâche d'ambiancer et de déchaîner les foules avant le passage de Shaka Ponk. Le groupe électro-rock au singe virtuel reviendra pour un énième concert sur la scène de la Rockhal. Le groupe aux deux disques de platine promet un concert endiablé. Si la scène fait la part-belle aux Français, le groupe luxembourgeois Versus You sera également de la partie. Habitués des scènes du Grand-Duché, ils seront présents pour cette soirée dédiée au rock. 

Si ces deux concerts ne suffisent pas, les organisateurs renchérissent avec une «Open stage» (traduire scène ouverte), dernière journée de concerts gratuits dans le centre-ville. Toute la programmation sur www.francofolies.lu.

Un festival au cœur de la capitale européenne de la culture

Le choix du lieu d'installation des Francofolies n'est pas un hasard. Si ce festival est prévu pour 5 ans, c'est bien parce que Esch-sur-Alzette deviendra la capitale européenne de la culture en 2022. Située au sud du Luxembourg, c'est la place idéale pour attirer un grand nombre de frontaliers en plus des habitants. 

«L'idée c'est de faire un évènement qui devient de plus en plus grand au fil des années pour atteindre la même ampleur que les Francofolies de La Rochelle en 2022» explique Jean-Serge Kuhn, patron de KDTS. La mise en place de ce festival pourrait bel et bien remplacer le Rock a Field, qui n'a plus été organisé depuis deux ans. 

Pour le moment, seule la warm up edition est fixée. Le programme et le déroulement du festival de 2019 ne sont pas encore établis, mais il y a bien la certitude qu'Esch va bouger en cette fin d'été. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Rock-a-Field – Journée 2: Un festival en quête d’identité
Lors de la deuxième journée ensoleillée du festival, les festivaliers ont bénéficié du retour en forme des Pixies et d’une forte tendance au rock indé sympathique. Et souffert d’une programmation un peu trop désinvolte et d’une organisation un peu distraite.
Festival e-Lake à Echternach: Un démarrage sur les chapeaux de roues
La vingtième édition du festival au bord du lac a bien démarré. Les festivaliers ont déjà pu assister à deux jours de concerts gratuits donnés par des groupes locaux et européens. L'e-Lake se poursuit ce soir et demain avec un programme dédié aux musiques électroniques à l'origine du festival.