Changer d'édition

Les Francofolies d'Esch ont réuni 15.000 personnes
Culture 2 min. 13.06.2022
Premier bilan du festival

Les Francofolies d'Esch ont réuni 15.000 personnes

Les Francofolies d'Esch ont attiré un public nombreux par parc du Gaalgebierg.
Premier bilan du festival

Les Francofolies d'Esch ont réuni 15.000 personnes

Les Francofolies d'Esch ont attiré un public nombreux par parc du Gaalgebierg.
Photo : Francofolies Esch/Alzette
Culture 2 min. 13.06.2022
Premier bilan du festival

Les Francofolies d'Esch ont réuni 15.000 personnes

Pascal MITTELBERGER
Pascal MITTELBERGER
Du soleil, de grands noms sur scène et un public nombreux au rendez-vous: la «vraie» première édition des Francofolies d'Esch a rencontré le succès. Il est d'ores et déjà acquis que le festival sera au programme jusqu'en 2027.

«Voir des sourires, des gens heureux, ça fait du bien !» Largement de quoi atténuer la fatigue de Loïc Clairet au sortir d'un week-end intense. Le festival des Francofolies d'Esch, dont il est le directeur, s'est terminé dimanche soir avec la prestation enflammée du rappeur belgo-congolais Damso. 



«La vraie première édition du festival»
Loïc Clairet, directeur des Francofolies d'Esch, évoque l'édition 2022 qui démarre ce mercredi. Point d'orgue du festival : trois jours de concerts en plein air vendredi, samedi et dimanche au parc du Gaalgebierg avec PNL, Clara Luciani ou encore Eddy de Preto.

Au final, sur les cinq jours du festival, «on a eu plus de 15.000 personnes, toutes scènes confondues», se réjouit le directeur. Un public nombreux sur le site principal du parc du Gaalgebierg donc, mais aussi à L'Arche de Villerupt ou au Théâtre d'Esch où, respectivement, Aldebert et Sofiane Pamart ont fait salle comble. «On est vraiment contents de la fréquentation, qui dépasse nos espérances», souligne Loïc Clairet, qui a toujours considéré 2022 comme la «vraie» première édition du festival, après l'annulation en 2020 et les jauges et restrictions sanitaires en 2021.

PNL, « comme une déflagration »

Evidemment, le soleil a sa part de responsabilité dans ce succès. «Il a fait chaud, un peu trop même pour les artistes! Le beau temps a déclenché des ventes de dernière minute». L'organisation est aussi pour quelque chose dans ce bilan positif. «On n'a pas rencontré de problème, c'est très satisfaisant, même s'il y aura quelques détails à régler au niveau logistique pour l'an prochain.» Enfin et surtout, le plateau d'artistes proposé a fait son effet. «Quand PNL est entré sur scène vendredi soir, ça a été comme une déflagration», illustre Loïc Clairet.

Le public semble avoir apprécié le festival, les artistes aussi. En témoigne cet épisode avec le pianiste Sofiane Pamart. «Il a passé sa journée dans le parc, il a vraiment aimé l'endroit. Il a même fait un featuring totalement improvisé avec Bon Entendeur, c'était génial!», témoigne Loïc Clairet.

Vers des concerts dans des lieux insolites?

Les Francofolies d'Esch sont donc bel et bien sur les rails. D'ailleurs, le festival aura lieu au moins jusqu'en 2027: la signature a eu lieu samedi, en marge des concerts. Une vraie bonne nouvelle. «Et ce n'est qu'un début, on ne compte pas s'arrêter là», lance le directeur, qui travaille déjà sur l'édition 2023. Elle est programmée du 8 au 11 juin, «et peut-être même dès le 7. On veut développer d'autres offres, pourquoi pas des concerts dans des lieux insolites. Évidemment, on va aussi continuer à travailler la dimension transfrontalière, en multipliant les partenariats», conclut Loïc Clairet.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Loïc Clairet, directeur des Francofolies d'Esch, évoque l'édition 2022 qui démarre ce mercredi. Point d'orgue du festival : trois jours de concerts en plein air vendredi, samedi et dimanche au parc du Gaalgebierg avec PNL, Clara Luciani ou encore Eddy de Preto.