Changer d'édition

Léa Linster fait de sa vie la recette d'un nouveau livre
Culture 6 2 min. 09.09.2019

Léa Linster fait de sa vie la recette d'un nouveau livre

Quand elle n'est pas en cuisine, la chef étoilée Léa Linster adore s'occuper de sa roseraie.

Léa Linster fait de sa vie la recette d'un nouveau livre

Quand elle n'est pas en cuisine, la chef étoilée Léa Linster adore s'occuper de sa roseraie.
Photo: ZS Verlag
Culture 6 2 min. 09.09.2019

Léa Linster fait de sa vie la recette d'un nouveau livre

Dans sa dernière publication, la chef étoilée luxembourgeoise propose des anecdotes sur ses créations culinaires. Bons produits luxembourgeois, saveurs du bout du monde et souvenirs d'une vie constituent le menu de ce recueil savoureux.

(PJ avec Nicole Werkmeister)  Selon une étude, 80 % des livres de cuisine ne sont pas lus dans la cuisine, mais... au lit. Léa Linster semble en avoir tenu compte de ce fait dans la conception de son nouveau livre. D'une part, on peut s'inspirer de recettes et d'illustrations appétissantes pour cuisiner, d'autre part, on peut se tourner vers la partie divertissante : les anecdotes que le chef étoilé raconte sur sa vie. 

 C'est ainsi que l'ouvrage culinaire débute par une recette qui n'en est pas une du tout. A travers les yeux de Léa, petite fille, le lecteur suit les gestes de la maman de la chef  en train de couper du jambon dans la cuisine. Un geste précis, chargé de dévotion. Après tout, il s'agissait d'un produit soigneusement sélectionné et précieux. Ce souvenir permet à l'auteure de rappeler son credo : «La qualité de la nourriture a la priorité absolue».

Faire ses preuves en tant qu'expert du goût et trouver de bons produits dans la jungle des offres d'aujourd'hui est donc le défi qu'il faut relever pour copier les «pains au jambon» de maman Linster.

Les autres plats évoqués dans le livre mènent à la cuisinière ou au four, mais à chaque fois la recette correspond à une étape de la vie de la Luxembourgeoise. Le lecteur peut ainsi avoir l'odeur des «Mamas beste Frikadellen», de sa soupe de pommes de terre au crémant et parmesan, sa succulente tarte Tatin et, bien sûr, le fameux plat grâce auquel Léa Linster a pu décrocher le Bocuse d'Or, sa selle d'agneau en croûte de pommes de terre.

A ce jour, excusez du peu, mais elle reste la seule femme à avoir décroché cette distinction.

Du Luxembourg dans l'assiette

Via ce nouvel ouvrage, Léa Linster veut donner à sa grande communauté de fans une idée sur la vie dans son Luxembourg natal. Pour cela, la native de Differdange a non seulement choisi quelques spécialités typiques, mais aussi, avec Jacques Schneider, un artiste bien connu, elle a créé les portraits contenus au fil des pages.

«Rétrospectivement, je peux dire que je suis heureuse d'avoir choisi ce métier même si cette voie n'a pas toujours été facile», résume Léa Linster. «J'ai pu réaliser mes fantasmes et mes rêves et je n'ai jamais eu à faire semblant.»

De Frisange et du monde

La cuisinière a également apporté des recettes recueillies au fil de ses voyages. Et c'est bien volontiers que celle qui a ouvert sa première table à Frisange transmet ses secrets exotiques aux lecteurs. Avec cette morale en guise de ligne de conduite : «Si tu peux apporter quelque chose de bon à la table, tu es toujours le bienvenu." 

Le livre de Léa Linster compte 176 pages de gourmandises.
Le livre de Léa Linster compte 176 pages de gourmandises.



Sur le même sujet