Changer d'édition

Le Pompidou-Metz va prendre des accents italiens
Culture 12.11.2019

Le Pompidou-Metz va prendre des accents italiens

Après Laurent Le Bon et Emma Lavigne, le Centre Pompidou-Metz va être dirigé par Chiara Parisi.

Le Pompidou-Metz va prendre des accents italiens

Après Laurent Le Bon et Emma Lavigne, le Centre Pompidou-Metz va être dirigé par Chiara Parisi.
Archive LW
Culture 12.11.2019

Le Pompidou-Metz va prendre des accents italiens

Chiara Parisi, l’actuelle curatrice de la Villa Médicis de Rome, va succéder à Emma Lavigne à la tête du centre d’art dédié à l’art moderne et contemporain. La Franco-Italienne de 49 ans entrera en fonction, le 28 novembre, pour un mandat de trois ans.

(DH) - L'Italienne Chiara Parisi va prendre la direction du Centre Pompidou-Metz pour un mandat de trois ans. La Franco-Italienne succédera à Emma Lavigne, partie diriger le Palais de Tokyo.

«Un premier jury a déjà choisi» Mme Parisi et sa nomination doit être officialisée le 28 novembre par le conseil d'administration du musée. La collectivité Metz-Métropole a confirmé une information divulguée par nos confrères du Figaro suite à une indiscrétion du président du Centre Pompidou, Serge Lasvignes.

Depuis le départ de Mme Lavigne, qui avait pris le relais de Laurent Le Bon il y a cinq ans, l'intérim à la tête de l'antenne décentralisée du Centre Pompidou de Paris était assuré par le responsable du pôle programmation, Jean-Marie Gallais.

Avant d'occuper le poste de curatrice à la Villa Médicis,  Chiara Parisi avait assuré la direction des programmes culturels de la Monnaie de Paris et dirigé le Centre international d'art et du paysage de Vassivière, en Haute-Vienne. Lors de son mandat de trois ans, elle aura notamment la mission d'organiser les dix ans de l'institution en 2020.

3,6 millions de visiteurs

Depuis son ouverture en mai 2010, le Centre Pompidou-Metz, première expérience de décentralisation d'un établissement culturel public national, a accueilli 3,6 millions de visiteurs.

Avec une fréquentation annuelle de plus de 300.000 personnes, «on est au-dessus des objectifs initiaux qui étaient de 250.000 personnes par an», avait souligné M. Gallais au début du mois d'octobre.   


Sur le même sujet