Changer d'édition

Le Mudam ne perd pas la boule
Culture 2 3 min. 09.07.2015 Cet article est archivé
Exposition "Eppur si Muove"

Le Mudam ne perd pas la boule

Culture 2 3 min. 09.07.2015 Cet article est archivé
Exposition "Eppur si Muove"

Le Mudam ne perd pas la boule

Le Musée d'art moderne de Luxembourg ouvre aujourd'hui une exposition sans précédent qui fait dialoguer les sciences et l'art contemporain. Cela grâce à un partenariat avec le Musée des arts et métiers de Paris. Une visite à ne pas manquer qui permet notamment de voir le fameux "Pendule de Foucault" à l'oeuvre.

(C/mlr/DS/GW) - L’exposition Eppur si muove, à découvrir du 9 juillet 2015 au 17 janvier 2016 au Mudam, est le fruit d’une collaboration unique en son genre avec le Musée des arts et métiers de Paris. Elle s’intéresse aux nombreux liens qui existent entre le champ des arts visuels et celui des techniques.

Tous les espaces d’exposition du Mudam sont investis pour cette exposition qui réunit, sur le mode du dialogue, quelque 70 pièces datant du XVIIIe siècle à nos jours issues des prestigieuses collections du musée parisien (avec notamment le fameux Pendule de Foucault) et plus de 130 oeuvres d’artistes contemporains (de Jean Tinguely à Piotr Kowalski en passant par Nam June Paik, Wim Delvoye, Chris Burden mais aussi des artistes luxembourgeois comme Paul Kirps, Sophie Krier et Marco Godinho).

Le directeur du Mudam, Enrico Lunghi, présente dans une interview vidéo (en luxembourgeois) quelques-unes des oeuvres clés de l'exposition.

Un voyage en trois dimensions

L'exposition s’ouvre avec une évocation de l’emblématique pendule de Léon Foucault  qui a démontré physiquement le mouvement de toupie de la Terre ("Eppur si Muove", aurait déjà dit en son temps Galilée sans parvenir à en faire la démonstration physique devant ses juges). Elle s'articule ensuite autour de trois chapitres:

- La Mesure du temps (au niveau zéro)

- La Matière dévoilée (au sous-sol)

- Les Inventions appliquées (au premier étage)

Sont abordées des questions aussi variées que la mécanique céleste, la géométrie descriptive, la mesure du temps et de l’espace, l’observation de l’infiniment grand et de l’infiniment petit, les ondes lumineuses, sonores et électromagnétiques, l’outil, l’énergie ou la cybernétique.

Les oeuvres d’art exposées affirment l’importance de la recherche, de la collaboration, de l’expérimentation, de l’instrumentation et des savoirs techniques et scientifiques dans le processus même de création. Symétriquement, les objets techniques du Musée des arts et métiers incarnent la part d’intuition et de créativité qui accompagne toute recherche scientifique.

Damián Ortega: „Miracolo Italiano“, 2005.
Damián Ortega: „Miracolo Italiano“, 2005.
Photo:Gerry Huberty

Guido le guide

Pour l'exposition, le musée a passé une commande à l'artiste roboticien Paul Granjon. Celui-ci a travaillé avec des étudiants de Nancy  - Ecole des Mines, ESAN, ICN Business School -  pour concevoir un robot, baptisé Guido, qui accueille les visiteurs. Il se présente dans la vidéo ci-dessous.

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

A noter que le département de recherche SNT (Interdisciplinary Centre for Security, Reliability and Trust) de l’Université de Luxembourg travaille de son côté  sur un ambitieux projet de médiation pour un musée du XXIe siècle, initié par la chercheuse Patrice Caire. Développé sur trois ans, ce programme consiste à terme à permettre à des robots d’accueillir et d’interagir avec le visiteur du musée. La première phase du projet est dévoilée au premier étage de l’exposition, près de la Chapelle de Wim Delvoye. Des permanences sont assurées du mercredi au vendredi de 14h00 à 18h00.

L'exposition est à découvrir jusqu'au 17 janvier 2016. Toutes les informations pratiques pour visiter l'exposition se trouvent en cliquant ici.



Sur le même sujet

Faire (re-)découvrir sa collection, (re-)conquérir le public, devenir un centre d'art de référence au niveau national et international: le Mudam ne manque pas d'ambitions pour les mois à venir. La nouvelle directrice, Suzanne Cotter, annonce la couleur.
David Wojnarowicz:  «Untitled» (Genet after Brassail) 1979
La programmation 2017 au Mudam
Le directeur démissionnaire du Mudam Enrico Lunghi a présenté le programme de la saison prochaine lors d'une conférence de presse.
Mudam: prés. programme artistique 2017 / Foto: Steve EASTWOOD
Objets du Musée des arts et métiers au Mudam
La prochaine exposition du Mudam occupera la totalité de ses espaces jusqu'en janvier 2016. Il s'agira de faire dialoguer les sciences et techniques avec l'art contemporain. Nous avons pu découvrir en avant-première les réserves du Musée des arts et métiers à Paris.
Modèle de chassis de voiture de Dion-Bouton en coupe, 1908. Collection du Conservatoire national des arts et métiers.
Un médiateur d'un type particulier
Des étudiants de Nancy ont conçu un robot qui accueillera les visiteurs de l'exposition "Eppur si Muove" cet été. On sait désormais à quoi il ressemble.
Cela fait cinq ans que le Musée national d'histoire et d'art 
était partiellement fermé suite à une grosse secousse dans le quartier qui avait endommagé 
les maisons Wiltheim. Pour sa réouverture ce week-end, il nous réserve quelques surprises. 
Et notamment la place offerte à l'art contemporain luxembourgeois.
MNHA