Changer d'édition

Le monde culturel pleure Jean-Pierre Kraemer
Culture 05.06.2020

Le monde culturel pleure Jean-Pierre Kraemer

Durant toute sa vie, Jean-Pierre Kraemer a été un ardent défenseur de la culture au sens large.

Le monde culturel pleure Jean-Pierre Kraemer

Durant toute sa vie, Jean-Pierre Kraemer a été un ardent défenseur de la culture au sens large.
Photo: Serge Waldbillig
Culture 05.06.2020

Le monde culturel pleure Jean-Pierre Kraemer

L'ancien professeur, écrivain, homme de lettres et philosophe est décédé dimanche dernier à l'âge de 80 ans. Il était considéré comme le «grand monsieur de l'Unesco au Luxembourg».

(ER avec mth) - Jean-Pierre Kraemer était un «éclectique» de la culture: littérature, art, philosophie et bien sûr patrimoine. Pendant toute sa vie, Jean-Pierre Kraemer a défendu corps et âme ce passé multiple. Il a notamment dirigé la Commission nationale pour l'Unesco dont il a été le président de 1994 à 2015.

En 1994, sous son mandat, les quartiers de la vieille ville et les fortifications de Luxembourg ont été reconnus comme sites du patrimoine mondial de l'Unesco puis en 2003, il était à la base de l'exposition organisée par Edward Steichen «La famille de l'homme» dans le cadre du patrimoine «Mémoire du monde». Par la suite, il aussi pris part au groupe de travail qui a permis à la procession dansante d'Echternach de figurer, depuis 2010, sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité.  

Cheville ouvrière de «Die Warte»

Né le 24 décembre 1939 à Ettelbruck, Jean-Pierre Kraemer a d'abord étudié au Lycée classique de Diekirch avant de poursuivre ses études secondaires puis la littérature française, la philosophie et le latin au Luxembourg, à Nancy et à Paris. A partir de 1964, il a enseigné le français et la philosophie à Diekirch puis de 1972 à 1974 au Collège d'enseignement moyen et professionnel d'Ettelbruck. Entre 1988 et 2004, il a été aussi inspecteur général de l'enseignement primaire.  

Mais Jean-Pierre Kraemer était aussi connu pour avoir, durant des décennies, écrit des articles et des analyses pour «Die Warte», le feuilleton hebdomadaire du Luxemburger Wort mais aussi pour «Nos cahiers», la revue culturelle des éditions Saint-Paul.

Jean-Pierre Kraemer était également un grand défenseur de la langue française. Il a notamment été le représentant personnel du Premier ministre dans le cadre du conseil de la Francophonie. Son parcours l'a également mené vers le monde politique puisqu'il a occupé le poste de Secrétaire général du CSV entre 1977 et 1984.  

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.