Changer d'édition

Le LuxFilmFest remet (tout de même) ses prix
Culture 2 min. 19.03.2020

Le LuxFilmFest remet (tout de même) ses prix

Le LuxFilmFest remet (tout de même) ses prix

Photo : Viktor Wittal
Culture 2 min. 19.03.2020

Le LuxFilmFest remet (tout de même) ses prix

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Même interrompue avant la date prévue, la dixième édition du festival cinématographique de Luxembourg a tout de même pris le temps de faire son palmarès. And the winners are...

Nul n'avait pronostiqué ce scénario catastrophe : le LuxFilmFest obligé de baisser le rideau avant la clôture officielle. Une dixième édition interrompue au bout de huit jours en raison de la crise sanitaire. Passé le choc, les organisateurs du festival sortent de l'obscurité pour mettre sous les projecteurs un premier bilan. A commencer par les chiffres de fréquentation : 18.000 participants dont 12.250 spectateurs recensés en salles. Et encore, le comptage n'est que partiel.

Clairement,  «après un départ en trombe, marqué par plusieurs séances complètes, les statistiques ont enregistré une sévère inflexion dès le quatrième jour». Précisément à partir du moment où les annonces gouvernementales ont commencé à faire trembler le Grand-Duché. Reste que les différentes animations, proposées en marge des projections, ont été appréciées :  2.767 festivaliers ont ainsi visité l’exposition Fictitious Location Spotting for a Non-Existing Movie de Véronique Kolber au Cercle Cité, tandis que le Quartier Général au Casino Luxembourg a accueilli 1.329 visiteurs.

Trois prix décernés

Des regrets? Bien sûr que l'équipe du LuxFilmFest 2020 en a. A commencer par l'absence d'avoir vu le jury délibérer pour décerner son Grand Prix. Reste tout de même que trois récompenses ont, elles, pu être attribuées. A commencer par le Prix du documentaire qui revient à la coproduction luxembourgeoise Collective. Le film, réalisé par Anlexander Nanau, avait déjà été retenu dans la sélection officielle de la Mostra de Venise en 2019. 

Dans la catégorie réalité virtuelle, le jury a choisi de récompenser Battelscar. Voilà déjà quelques années que ce film d'animation, signé Nico Casavecchia et Martin Allais, cartonne. Il s'agit d'un récit initiatique transportant le spectateur au cœur de la scène punk new-yorkaise à l'image particulièrement impressionnante.

Enfin, le Prix du jury jeune fera la joie de la réalisatrice australienne Shannon Murphy, pour sa comédie dramatique Babyteeth. Occasion de rappeler que cette dixième édition du LuxFilmFest avait pris comme thématique les femmes dans le 7ème art.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Ecran noir pour le LuxFilmFest
La dixième édition du festival de cinéma ne connaîtra pas de «happy end». Les organisateurs annoncent la fin de l'événement dès ce vendredi.
LuxFilmFest 2020 - Eröffnungszeremonie- Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Le Luxembourgeois branché sur le futur
Un documentaire sur Hugo Gernsback, l'inventeur du terme «science-fiction» est projeté dans le cadre du LuxFilmFest 2020. Le réalisateur du film «Tune into the future», Eric Schmockel, revient sur ce personnage peu connu de ses compatriotes.
UNITED STATES - JANUARY 01:  Inventor Hugo Gernsback - TV Glasses.  (Photo by Alfred Eisenstaedt/The LIFE Picture Collection/Getty Images)
LuxFilmFest, clap dixième!
L'ouverture officielle de la dixième édition du Festival du film de la Ville de Luxembourg s'est déroulée jeudi soir. Bien des découvertes sont promises au public jusqu'au 15 mars.