Changer d'édition

Le Grand-Duché voit double à la Berlinale
Culture 1 23.01.2020

Le Grand-Duché voit double à la Berlinale

«Jumbo» raconte l'histoire d'une fille timide qui tombe sous le charme d'un manège inhabituel dans un parc d'attractions

Le Grand-Duché voit double à la Berlinale

«Jumbo» raconte l'histoire d'une fille timide qui tombe sous le charme d'un manège inhabituel dans un parc d'attractions
Photo: Filmfund / Les Films Fauves
Culture 1 23.01.2020

Le Grand-Duché voit double à la Berlinale

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Deux coproductions «made in Luxembourg» sont retenues dans la sélection officielle de la 70e édition du Festival international du film de Berlin. Les longs-métrages «Jumbo» et «Yalda, A Night Of Forgiveness» porteront les espoirs grand-ducaux du 20 février au 1er mars.

Comme ce fut le cas en 2019, la Berlinale sera marquée par deux coproductions luxembourgeoises. «Jumbo» et «Yalda, A Night Of Forgiveness» («Yalda, la nuit du pardon») font en effet partie de la sélection officielle dans la section «Generation 14plus», c'est-à-dire le programme destiné au public jeune. Ces deux longs-métrages porteront les espoirs du Grand-Duché du 20 février au 1er mars, lors de la 70e édition du Festival international du film dans la capitale allemande.

Actuellement en première mondiale au Sundance Film Festival aux États-Unis, «Jumbo» raconte l'histoire d'une fille timide qui tombe sous le charme d'un manège inhabituel dans un parc d'attractions. Il est le premier film réalisé par Zoé Wittock. Coproduit par Les Films Fauves, il a bénéficié de 910.464 euros d'aide à la production du Fonds pour le cinéma.

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

Quant à «Yalda, A Night Of Forgiveness», c'est l'histoire d'une jeune femme iranienne qui doit commenter le meurtre de son mari beaucoup plus âgé dans une émission de télévision devant un public de millions de personnes. Long-métrage de Massoud Bakhshi coproduit par Amour Fou Luxembourg, il a reçu 120.000 euros du Fonds Cineworld pour le cinéma.

Par ailleurs, hors compétition cette fois, le drapeau luxembourgeois flottera également sur le marché de la coproduction à Berlin (European Film Market). En effet, «Fritzi – A Miraculous Revolutionary Tale» («Un conte révolutionnaire miraculeux») et «Invisible Sue» de Markus Dietrich seront présentés dans la section «Lola». Le premier est un long-métrage d’animation réalisé par Ralf Kukula et Matthias Bruhn, coproduit par Doghouse Films, alors que le second  est un long-métrage pour enfants coproduit par Amour Fou Luxembourg.  

«Fritzi – A Miraculous Revolutionary Tale» est un long-métrage d’animation présenté hors compétition dans la section «Lola»
«Fritzi – A Miraculous Revolutionary Tale» est un long-métrage d’animation présenté hors compétition dans la section «Lola»
Photo: Filmfund / Doghouse Films

Enfin, pour être complet, «Maret», le prochain long-métrage de la réalisatrice luxembourgeoise Laura Schroeder (une coproduction de Red Lion), sera présenté dans la section «Berlinale Directors». Son objet est de favoriser le développement d’une trentaine de projets internationaux par le biais de panels face à des coproducteurs, experts, distributeurs et partenaires financiers.


Sur le même sujet

Le Grand-Duché à l'affiche à Angoulême
Le festival du cinéma francophone rend hommage aux productions luxembourgeoises cette année. La présidence du jury est confiée à Jacqueline Bisset mais c'est la grande-duchesse Maria Teresa qui remettra le «Valois de diamant» au meilleur film.
Refractaire - Regisseur:Nicolas Steil -  Drehbuchautoren:Jean-Louis Schlesser et Nicolas Steil - Grégoire Leprince-Ringuet
Arthur Dupont
Marianne Basler
Thierry van Werveke
Judith Davis
Carlo Brandt
Swann Arlaud
Luc Feit
Kim Hermans
Michel Voïta
Pierre Niney
Pierre Derenne
Guillaume Gouix
André Jung
Frédéric Frenay
Patrick Hastert
Yoann Denaive
Hervé Sogne
Daniel Plier
Marc Olinger
Véronique Fauconnet
Raphaël Tilliette
Charles Muller - CAB Productions
Berlinale: Ours d'or pour le film roumain "Touch me not"
La Berlinale a surpris samedi soir en décernant son Ours d'or à "Touch me not" de la réalisatrice roumaine Adina Pintilie, une exploration à mi-chemin entre fiction et documentaire sur l'intimité et la sexualité, après une édition marquée par les débats sur la place des femmes dans le 7e art.
Romanian director Adina Pintilie poses with the Golden Bear for Best Film award she received for her film "Touch Me Not" as he arrives with Bulgarian actress Irmena Chichikova (L), producer Philippe Avril (2ndL) and Icelandic actor Tomas Lemarquis during a press conference following the awards ceremony of the 68th edition of the Berlinale film festival on February 24, 2018 in Berlin. / AFP PHOTO / John MACDOUGALL
«Bad Banks», le Luxembourg et l'autocritique
Coproduite par le Luxembourg, la série télévisée sur le secteur financier, «Bad Banks», est présentée en avant-première mondiale ce mercredi à la Berlinale. Rencontre avec son producteur, Nicolas Steil.
Berlinale: «Il n'y a jamais eu autant de Luxembourgeois»
Les deux journalistes scientifiques Jean Pütz et Ranga Yogeshwar ainsi que l'auteur Tom Hillenbrand ont été honorés pour leurs mérites en présence du couple grand-ducal héritier. De nombreuses personnalités luxembourgeoises étaient présentes lors de cette soirée donnée en amont de la Berlinale.
Gruppenbild bei der Zeremonie: (v.l.n.r.) Jean Pütz, Tom Hillenbrand, Erbgroßherzogin Stéphanie, Erbgroßherzog Guillaume, Premierminister Xavier Bettel, Ranga Yogeshwar und Luxemburgs Botschafter in Berlin, Jean Graff.
Wes Anderson ouvre la 68e Berlinale
Le cinéaste Wes Anderson et son long-métrage d'animation "L'île aux chiens" vont lancer jeudi la Berlinale, premier grand festival de cinéma en Europe organisé depuis les accusations d'abus sexuels contre Harvey Weinstein.
L'Ours d'or tant convoité