Changer d'édition

Le Grand-Duc visite le centre Oikopolis à Munsbach
Culture 5 05.11.2018 Cet article est archivé

Le Grand-Duc visite le centre Oikopolis à Munsbach

Une employée de Biogros S.A. montre le fonctionnement de la machine qui met les farines en sac

Le Grand-Duc visite le centre Oikopolis à Munsbach

Une employée de Biogros S.A. montre le fonctionnement de la machine qui met les farines en sac
LUXPRESS/OIKOPOLIS
Culture 5 05.11.2018 Cet article est archivé

Le Grand-Duc visite le centre Oikopolis à Munsbach

Fin octobre, le grand-duc Henri a visité les locaux du centre Oikopolis de Munsbach. Les représentants de la coopérative Biobauere Lëtzebuerg (BIOG) l'avait invité lors de la Foire agricole.

(ChB) - Accompagné du ministre de l'Agriculture, de la Viticulture et de la Protection des consommateurs, Fernand Etgen, et d'une petite délégation, le Grand-Duc a découvert les coulisses de ce commerce basé sur la production paysanne: la récolte des produits, leur transformation, jusqu'au produit fini et semi-fini pour la vente au détail, le transport, le conditionnement, etc.

Tom Kass, président du conseil de surveillance de Oikopolis, a souligné dans son discours tous les avantages qu'un réseau de structures de vente coopératives peut offrir aux exploitations familiales.

Le pionnier de la culture biologique au Luxembourg, Minder Schanck, a présenté le développement du réseau Oikopolis, remontant à la toute première conversion d'une ferme à l'agriculture biologique au Luxembourg: il avait lancé cette initiative avec son frère Jos dès la fin des années 1970.

La discussion s'est orientée vers les valeurs éco-sociales portées par Oikopolis, ainsi que sur les récents défis auxquels sont confrontées les petites entreprises rurales et biologiques de la région depuis que le «bio» est entré dans les foyers via les grandes surfaces.


Sur le même sujet

Si le Luxembourg entend consacrer 20% de ses parcelles à l'agriculture biologique d'ici 2025, et jusqu'à 100% à l'horizon 2050, le chemin à parcourir pour atteindre ces objectifs reste encore long.
Kuh, Kühe, Vache, Rend, Landwirtschaft, Agriculture, Foto Lex Kleren
Comme le prévoit l'accord de coalition, l'objectif du Luxembourg est d'atteindre au moins 20% des surfaces agraires exploitées sans pesticide à l'horizon 2025. Pour résorber son retard et réaliser son objectif, le gouvernement a décidé d'accorder un nouveau coup de pouce aux producteurs.
Bio-Gemüse,Foto:Gerry Huberty