Changer d'édition

Le festival d’annulations se poursuit
Culture 5 6 min. 21.04.2020

Le festival d’annulations se poursuit

Même la tenue de la grande braderie à Luxembourg ne tient qu'à un fil.

Le festival d’annulations se poursuit

Même la tenue de la grande braderie à Luxembourg ne tient qu'à un fil.
Photo : Chris Karaba
Culture 5 6 min. 21.04.2020

Le festival d’annulations se poursuit

Anne-Sophie DE LA BARRE DE NANTEUIL-BEDEL
Anne-Sophie DE LA BARRE DE NANTEUIL-BEDEL
A la suite de l'annonce du Premier ministre mercredi dernier, la Ville de Luxembourg a dressé la liste des événements annulés cet été dans la capitale. Une décision visant à maîtriser la situation, malgré une levée progressive des mesures restrictives. Revue de détail des festivités qui ne pourront se tenir en 2020.

Qui aurait cru début mars que la vie culturelle, sportive ou même religieuse serait suspendue jusqu'au milieu de l'été? Personne. Et pourtant, c'est ce qu'a annoncé Xavier Bettel, mercredi dernier, lors d'une conférence de presse. Une décision qui concerne «les festivités et grands rassemblements» jusqu'au 31 juillet. 

Car si la première phase de déconfinement démarre dès lundi, principalement dans le but de relancer l'économie, la plus grande prudence reste de mise. Et bien que le port d'une protection buccale soit désormais obligatoire, la présence de dizaines de milliers de personnes en un même endroit reste à ce stade difficilement envisageable. 

Si les grands événements sportifs, comme l'ING Night Marathon et le DKV Urban Trail, ont d'ores et déjà été annulés, la fête nationale, point d'orgue de l'année, n'est pas non plus épargnée. La fête populaire du 22 juin, qui rassemble chaque année quelque 100.000 personnes dans les rues de la capitale, ne pourra ainsi pas avoir lieu non plus, ce qu'a confirmé la Ville de Luxembourg, mardi, dans un communiqué.

Même sanction pour les autres événements musicaux emblématiques du pays.  Les rues resteront ainsi bien silencieuses pour la Fête de la musique alors que 400 concerts étaient prévus du 17 au 21 juin à travers le pays. Les festivals Siren’s call à l’abbaye de NeumünsterLike a Jazz Machine à Dudelange et le Blues'n Jazz Rallye sont par ailleurs annulés. Même l'édition 2020 des Francofolies, qui devait se tenir mi-juin à Esch-sur-Alzette avec en tête d'affiche Nekfeu, Véronique Sanson et Philippe Katerine, a dû être reportée. 

Dans la capitale, l'ensemble des événements prévus jusqu'au 31 juillet sont annulés. Brocantes, concerts et réunions participatives n'auront donc pas lieu, tout comme les programmes Sport pour tous, les «Mardis littéraires» ou la fête des voisins, initialement prévue fin mai. La «City Skyliner», installée chaque été place de la Constitution depuis trois ans, n'emmènera cette fois personne dans les airs. Pas de sable, transats et palmiers cette année non plus, place du Théâtre, où devait se tenir la seconde édition du Theaterplage jusqu'au mois de septembre.

Quant à la Schueberfouer qui attire chaque année près de deux millions de personnes à la fin de l’été, c'est «inimaginable», a ainsi déclaré l'échevin Patrick Goldschmidt (DP) lundi lors du conseil communal de la capitale. L'idée de créer de plus petites foires reste toutefois envisagée par la Ville.

A Belval, la Fête des Hauts Fourneaux devait se tenir les 4 et 5 juillet. Mais la manifestation, qui réunit habituellement près de 10.000 spectateurs, est reportée d'un an.  

Le nord du pays n'est pas plus épargné. A l'instar du traditionnel pèlerinage de l'Octave qui se tiendra «sous forme réduite» et «sans la présence physique» des 90.000 fidèles, la Ville d’Ettelbruck réfléchit à une version inédite de sa prochaine foire agricole. Pas question de rayer du calendrier l'événement qui, l'an dernier, a attiré près de 40.000 curieux. Avec ce petit clin d’œil du destin : le Däichhal - qui accueille d'ordinaire la Foire agricole - a été métamorphosé en centre de soins avancés durant le mois de mars. 

Colmar évite la guillotine

Enfin, de l'autre côté des frontières, la Belgique, la France et l’Allemagne ont également annoncé l’interdiction des grands rassemblements et manifestations d’envergure. Jusque-là maintenue, la foire de Mai à Metz est reportée. En revanche, côté belge, l'incertitude plane toujours quant à la foire de Libramont, qui pourrait bien être repoussée au mois de septembre. A Munich, la bière ne coulera pas à flot. La 185ème édition de l'Oktoberfest, qui devait débuter le 19 septembre, est elle aussi victime du covid-19.

Côté musique, le festival d'électronique Tomorrowland, Rock am Ring, mais aussi Décibulles, en Alsace cette fois, sont purement et simplement annulés pour cette année. La 73ème édition de la cultissime Foire aux vins de Colmar, pour sa part, pourrait éviter la guillotine. Elle reste programmée, avec ses stands et ses concerts entre le 24 juillet et le 2 août.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Valse d'annulations au pays et dans la Grande Région
La lutte contre le virus impacte fortement les programmations des semaines à venir du Luxembourg et des pays voisins. Qu’il s’agisse d’événements culturels, sportifs ou autres festivités, aucun secteur n’est épargné. Tour d'horizon.
Le gouvernement au secours de la culture
La pandémie de covid-19 n'épargne aucun domaine et le monde culturel n'échappe pas à cette triste réalité. Evénements annulés, personnel en situation précaire sans oublier les artistes, la ministre Sam Tanson (Déi Gréng) a pris une série de mesures pour soutenir l'ensemble du secteur.
Nicholas Angelich / SEL, philharmonie, avril 2017, Foto: Joaquim VALENTE