Changer d'édition

Le crémant de Luxembourg en compétition depuis 20 ans
Culture 2 min. 06.06.2013 Cet article est archivé

Le crémant de Luxembourg en compétition depuis 20 ans

Le Luxembourg produit 17.200 hectolitres de crémants par an, soit 35% de la production totale de vins.

Le crémant de Luxembourg en compétition depuis 20 ans

Le Luxembourg produit 17.200 hectolitres de crémants par an, soit 35% de la production totale de vins.
Photo d'archive: Serge Waldbillig
Culture 2 min. 06.06.2013 Cet article est archivé

Le crémant de Luxembourg en compétition depuis 20 ans

C'est le Luxembourg qui accueille cette année le concours des crémants de France et de Luxembourg. Une compétition qui réussi bien aux producteurs du Grand-Duché: 250 médailles d'or récoltées en 20 ans, tandis que la production de crémant de cesse de croître.

(jne-lc) - Grevenmacher sera en effervescence ce vendredi: 200 professionnels et 18 journalistes sont attendus pour participer aux 23e concours des crémants de France et de Luxembourg.

Cela fait 22 ans que le Grand-Duché produit du crémant et 20 ans qu'il participe à cette compétition. L'an passé, les vignerons luxembourgeois ont présenté 106 échantillons – un record – et reçu 26 médailles d'or – un autre record.

Le crémant est très apprécié et les producteurs luxembourgeois l'ont compris: avec 17.200 hectolitres par an, la part des crémants atteint désormais 35% de la production totale de vins dans le pays et elle devrait encore grimper à 50% à l'horizon 2020.

La production des bords de la Moselle n'a donc rien à envier aux sept régions françaises productrices de crémant: l'Alsace, la Bourgogne, Bordeaux, la Loire, le Jura, Die et Limoux.

Cinq producteurs ont lancé le crémant en 1991

L'aventure n'est pourtant pas très vieille. Ce n'est qu'en 1991 que le Grand-Duché s'est lancé dans la production du crémant. Ils n'étaient alors que cinq producteurs: Domaine Vinsmoselle et les Caves Mathes à Wormeldange, les Caves Desom, Kox-Risch et Krier Frères de Remich.

Les premières bouteilles ont été présentées officiellement le 15 novembre 1991 et le succès a été immédiat: les 150.000 bouteilles Poll-Fabaire étaient toutes vendues le 20 décembre. Aujourd'hui tous les vignerons du pays produisent au moins un crémant.

Rapidement, les producteur luxembourgeois ont donc demandé à participer au concours national des crémants. L'autorisation est donnée en 1992 (voire la lettre ci-dessous) et la première participation a lieu en 1993.

Intégrer la Fédération des producteurs de crémant

Vingt ans plus tard, le Luxembourg souhaiterait faire plus que participer à ce concours: des discussions vont s'intensifier pour que le Luxembourg intègre la Fédération nationale des producteurs et élaborateurs de crémants, explique Laurent Kox, président de la Commission de promotion des vins et crémants de Luxembourg.

Un statut de membre permettrait au Luxembourg de prendre part aux discussions sur l'avenir de l'appellation. D'autres pays en dehors de la France et du Luxembourg produisent du crémant. L'appellation devrait développer des standards européens et se positionner juste en dessous du champagne, estime Laurent Kox.