Changer d'édition

Le Centre Pompidou-Metz fête ses dix ans confiné
Culture 3 min. 11.05.2020

Le Centre Pompidou-Metz fête ses dix ans confiné

En dix ans, le musée d'art moderne de la ville de Metz a atteint ses objectifs.

Le Centre Pompidou-Metz fête ses dix ans confiné

En dix ans, le musée d'art moderne de la ville de Metz a atteint ses objectifs.
Photo: Licence CC
Culture 3 min. 11.05.2020

Le Centre Pompidou-Metz fête ses dix ans confiné

Cette dernière décennie, le musée d'art moderne de la métropole lorraine a atteint ses objectifs. Mais si le déconfinement a commencé lundi en France, le Centre doit garder portes closes et reporter les célébrations.

(ASdN avec Marc Thill) - Voilà un anniversaire confiné de plus. Le Centre Pompidou de Metz fête lundi son dixième anniversaire, mais il demeure fermé en raison de la pandémie. Car si les petits musées de l'Hexagone sont à nouveau autorisés à accueillir des visiteurs dès cette semaine, ce n'est pas encore le cas des plus grands. A Paris, le Louvre, le Musée d'Orsay, et le Palais de Tokyo resteront eux aussi fermés jusqu'au mois de juillet au plus tôt. 

Le Centre Pompidou-Metz espère toutefois pouvoir rouvrir ses portes dès le 13 juin. Cependant, le musée devra obtenir l'autorisation de faire revenir ses équipes sur place, car elles seules peuvent restaurer le musée et préparer les expositions prévues.  Un important protocole de retour au Centre Pompidou-Metz a été construit et sera dorénavant mis en œuvre. L’exposition Folklore ainsi que les installations de Susanna Fritscher et de Giuseppe Penone (en lien avec Moderne Galerie de Sarrebruck) seront ouvertes au public sitôt la réouverture possible.

Dix nouvelles offres

Autre ombre au tableau, les transports, indispensables pour acheminer les œuvres d'art, et en particulier les dix qui ont été demandées pour l'exposition anniversaire. Pour marquer cette décennie, la nouvelle directrice du musée, Chiara Parisi, a en effet fait appel à dix artistes, dont l'architecte du musée, le japonais Shigeru Ban, mais aussi le directeur chilien Alejandro Jodorowsky, afin de rédiger dix nouvelles offres pour le musée.  

Inauguré le 11 mai 2010, ce temple de l'art, au toit en forme de chapeau chinois, a été dessiné par le Japonais Shigeru Ban et le Français Jean de Gastines. Quatre ans de travaux ont été nécessaires pour construire ce bâtiment, devenu le fleuron culturel de la région. 

Renaissance culturelle

Un choix géographique qui n'est d'ailleurs pas anodin. La métropole lorraine de la sidérurgie a en effet été durement touchée par la disparition de ce secteur. Le président de l'époque, Nicolas Sarkozy avait ainsi évoqué la nécessité d'une nouvelle image pour Metz dans son discours d'inauguration en 2010. 

Pari gagné pour l'ancien président français. Au cours des dix dernières années, de grands artistes du XXe siècle ont en effet investi les lieux du Centre Pompidou-Metz, tels que Picasso, Matisse, ou encore Warhol.

Démocratiser l'art

L'objectif de 300.000 visiteurs par an a également été atteint, avec, comme le souligne Marion Gales, un quart d'entre eux provenant des pays voisins. Des enquêtes montrent que le Centre Pompidou-Metz est la principale raison de la visite des visiteurs étrangers dans la région. 73% d'entre eux viennent à Metz uniquement pour l'art.

Un art qu'a voulu rendre accessible Emma Lavigne, à la tête du musée jusqu'en novembre 2019. Cette dernière souhaitait en effet ouvrir le musée à ceux qui en sont le plus éloignés. Un objectif lui aussi atteint, puisqu'un tiers des visiteurs sont des ouvriers et des employés. Un chiffre bien supérieur à la moyenne nationale.

La nouvelle directrice, Chiara Parisi, souhaite quant à elle procéder à quelques ajustements, notamment dans le domaine de l'accès aux œuvres exposées. Elle travaille ainsi actuellement sur les expositions de 2021, dont celle sur le peintre italien de la Renaissance Arcimboldo. Un artiste qui a changé le cours de sa vie, puisque c'est grâce à lui, explique-t-elle, qu'elle a étudié l'histoire de l'art. Mais il ne s'agira toutefois pas d'une exposition dédiée au peintre, mais sur la façon dont les artistes contemporains s'inspirent de lui.

Le rendez-vous est également donné pour le mois d'octobre 2020. Pour marquer le 800e anniversaire de la cathédrale de Metz, une grande exposition sur Chagall sera ainsi proposée au public. Le Centre Pompidou-Metz présentera «Le passeur de lumière», un spectacle qui explore l'importance de la lumière et du vitrail dans le travail de l'artiste. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Valse d'annulations au pays et dans la Grande Région
La lutte contre le virus impacte fortement les programmations des semaines à venir du Luxembourg et des pays voisins. Qu’il s’agisse d’événements culturels, sportifs ou autres festivités, aucun secteur n’est épargné. Tour d'horizon.
Réouverture du MNHA: [Vidéos]: Changement de cadre
Cela fait cinq ans que le Musée national d'histoire et d'art 
était partiellement fermé suite à une grosse secousse dans le quartier qui avait endommagé 
les maisons Wiltheim. Pour sa réouverture ce week-end, il nous réserve quelques surprises. 
Et notamment la place offerte à l'art contemporain luxembourgeois.
MNHA