Changer d'édition

La valse organisée des musiciens sur la Place d'Armes
Culture 1 2 min. 17.07.2019

La valse organisée des musiciens sur la Place d'Armes

Tous types de groupes pourront se produire sur la Place d'Armes dans le cadre de «Plëss in concert».

La valse organisée des musiciens sur la Place d'Armes

Tous types de groupes pourront se produire sur la Place d'Armes dans le cadre de «Plëss in concert».
Culture 1 2 min. 17.07.2019

La valse organisée des musiciens sur la Place d'Armes

Bousculade dans le «salon de la Ville». Quand les musiciens de la programmation officielle «Plëss in concert» ne jouent pas à l'ombre du kiosque, d'autres se bousculent pour investir la Place d'Armes. Quelles sont les règles du jeu?

Amélie Pérardot - Les places sont chères sous le kiosque de la Place d'Armes. Il est 13 heures, la douzaine de musiciens et danseurs du groupe Tuna Musicatta Contractile commence à jouer devant le Cercle municipal. En moins d'une minute, le public s'arrête pour assister au spectacle.

Surprise, ces musiciens portugais ne figurent pas dans la programmation officielle de la «Plëss in Concert». L'édition 2019 verra pourtant défiler une cinquantaine de fanfares, harmonies, ensembles et big bands tout au long du mois de juillet.

«La plupart des groupes viennent du Luxembourg et de la Grande Région. La Place d'Armes est considérée comme le "salon de la Ville" et se produire ici est un honneur pour beaucoup», explique Tom Bellion. Le directeur du Luxembourg City Tourist Office (LCTO) sait bien que les places sont chères puisque la «demande est beaucoup plus importante que ce qui peut être proposé». Un signe ne trompe pas: certaines formations «s'y prennent parfois un an à l'avance».

Ne peut donc pas jouer sous le kiosque et sur la Place d'Armes, qui veut. Propriétés de la Ville de Luxembourg, ces scènes privilégiées sont attribuées par le LCTO «en fonction des dates, des disponibilités et du style». «Nous veillons vraiment à ce qu'il s'agisse d'une musique d'ambiance. L'idée est d'animer la place tout en permettant aux gens de discuter et non de les assommer par la musique», fixe Tom Bellion.

Tout droit venue de l’île de Zealand au Danemark, la fanfare De Gronne's Tambourkorps Naesved.
Tout droit venue de l’île de Zealand au Danemark, la fanfare De Gronne's Tambourkorps Naesved.
Photo: Amélie Pérardot

Notre groupe portugais n'a pas vraiment le temps de montrer son talent qu'il est déjà contraint de quitter la place. Devant le kiosque, les Danois de la fanfare des Gronne's Tambourkorps Naesved démarrent leur set. Les roulements de tambours danois éclipsent les tambourins étudiants. Autre différence: les musiciens de l'île de Zealand figurent, eux, dans la programmation officielle et ont leur créneau réservé au kiosque.

Chaises musicales

L'endroit est stratégique. Les musiciens bénéficient d'une visibilité et d'une audience inespérées. Les jeunes hommes de la Faculté de sport de Porto en chemise et vestes noires rangent leur matériel et s'en vont trouver un autre endroit pour jouer. Mais ils n'ont pas dit leur dernière note.

Le tour d'Europe du groupe universitaire Tuna Musicatta Contractile de Porto est passé par Luxembourg, cette mi-juillet.
Le tour d'Europe du groupe universitaire Tuna Musicatta Contractile de Porto est passé par Luxembourg, cette mi-juillet.
Photo: Amélie Pérardot

Les autres groupes qui défilent sur la place ne sont pas forcément «hors la loi». Ils jouent en fait sous un autre régime. «Les musiciens  venant en Ville et qui veulent s'y produire doivent avoir une autorisation du service Espace public, Fêtes et Marchés. Ils ont alors l'obligation de se déplacer dans les rues et ne peuvent pas rester au même endroit», prévient Tom Bellion.

A la différence des «programmés» qui jouent dans le programme officiel, ils ne toucheront pas le cachet de 250 euros assuré par les organisateurs. Un montant qui suffit en général pour couvrir les frais de déplacement.

Restent les groupes, comme Tuna Musicatta Contractile, qui débarquent spontanément sur la place pour l'animer. L'après-midi même, la formation portugaise a été reçue tout aussi spontanément dans deux centres pour personnes âgées à Dudelange et Bettembourg avant d'aller faire leur show à Diekirch. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Une douce mélodie dans le parc de Luxembourg
Le célèbre baryton Bryn Terfel, accompagné par la soprano Lauren Fagan et les musiciens de l'Orchestre Philharmonique (OPL) ont offert gratuitement un concert acoustique samedi soir lors du festival «Kinnekswiss loves ...».
Summer in the City / Kinnekswiss loves... Sir Bryn Terfel & OPL  / Photo: Blum Laurent