Changer d'édition

La Rockhal prête à rompre le silence
Culture 1 2 min. 22.01.2021 Cet article est archivé

La Rockhal prête à rompre le silence

Dans un premier temps, les spectateurs seront assis pendant les sets.

La Rockhal prête à rompre le silence

Dans un premier temps, les spectateurs seront assis pendant les sets.
Photo: Chris Karaba
Culture 1 2 min. 22.01.2021 Cet article est archivé

La Rockhal prête à rompre le silence

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
La salle de concerts n'a plus accueilli de live depuis dix mois maintenant. Mais si les lieux de culture peuvent rester ouverts, musiciens et public pourraient bien être de retour avant la mi-février.

En annonçant la possibilité de rouvrir pour les lieux culturels, la ministre Sam Tanson (Déi Gréng) a soulagé bien des responsables de salle. Que ce soit cinémas, théâtres ou sites de spectacles : tous ont maintenant le feu vert pour reprendre leur programmation. Enfin disons le feu orange tant les conditions en vigueur depuis le 11 janvier invitent à lever le pied et à freiner les ardeurs. Pas de quoi toutefois empêcher la Rockhal de remettre le son d'ici peu.


Hôtel Palestine (Festival Touch of Noir), Foto Lex Kleren
Que le spectacle (re)commence!
Pour la culture, le 11 janvier constituera l'acte I de 2021. Si comédiens, chanteurs, musiciens (et public) retrouvent le chemin des cinémas et des salles de concerts, spectacles, conférences, lectures et expositions, les premiers rôles restent aux masques, à la distanciation et à la jauge.

Voilà près d'un an que la salle n'a plus vibré. Si ce n'est au rythme des espoirs de pouvoir rallumer ses projecteurs au gré des assouplissements que voulait bien lui laisser l'actualité covid. Alors à nouveau la salle de l'avenue du Rock'n'roll se porte parmi les premiers volontaires pour faire remonter sur scène des artistes et accueillir les spectateurs en intérieur (pas encore la grande foule, selon les mesures actuelles). Rendez-vous n°1, le 10 février.

Et pour cette inauguration d'une saison 2021 bien hypothétique, la Rockhal mettra à l'affiche le français Merzeg. Piano-techno boum-boum le mercredi, suivi d'un concert electro-house le lendemain, 11 février, avec cette fois le DJ luxembourgeois Cleveland aux platines.  

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

Et ainsi de suite les jours suivants, puisque jusqu'au 14 février se succéderont en soirée Claire Parsons et Jérôme Klein (jazz-soul), puis Fusion Bomb (thrash metal) et enfin Karma et Francis of Delirium pour la plus indie des Saint-Valentin.

Avant chacune des prestations, le public sera invité à se soumettre à un dépistage covid (gratuit). Initiative originale complétée une semaine plus tard par un autre test, histoire d'éviter que chaque concert ne constitue un cluster potentiel. La Rockhal se contentera, dans un premier temps, de la jauge maximale de 100 spectateurs. Tous devront donc suivre les sets, assis, à bonne distance les uns les autres... Sachant que les artistes, eux, seront placés au centre de leur auditoire sur une scène visible à 360 degrés. Qui a dit que ce serait simple cette reprise?

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Si certains publics sont encore exclus de l'offre culturelle du pays - faute d'accessibilité ou de moyens adaptés - le ministère de la Culture entend bien changer la donne et mettre en place de nouvelles actions à destination de ces publics spécifiques.
Vue sur une partie du circuit Wenzel.
Pour la culture, le 11 janvier constituera l'acte I de 2021. Si comédiens, chanteurs, musiciens (et public) retrouvent le chemin des cinémas et des salles de concerts, spectacles, conférences, lectures et expositions, les premiers rôles restent aux masques, à la distanciation et à la jauge.
Hôtel Palestine (Festival Touch of Noir), Foto Lex Kleren
Initialement prévu dans les anciens locaux de la Bibliothèque nationale, à Luxembourg, ce nouvel espace d'exposition pour artistes modernes et contemporains luxembourgeois ouvrira finalement dans le nouveau quartier du Neischmelz.
Visitors discover "Rob Pruittís Official Art World / Celebrity Look-alikes Series" by US conceptual artist Rob Pruitt at Unlimited show during the preview day of Art Basel, the world's premier modern and contemporary art fair, on June 13, 2017 in Basel.
Art Basel will take place from June 15 to 18 in Basel. / AFP PHOTO / Fabrice COFFRINI / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY MENTION OF THE ARTIST UPON PUBLICATION - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / SOURCE / BYLINE" -  TO ILLUSTRATE THE EVENT AS SPECIFIED IN THE CAPTION - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS - NO ARCHIVE /
Suzanne Cotter, la directrice du Mudam, poursuit un travail entamé de très longue date – avant même avant l’ouverture officielle du Musée Grand-Duc Jean: la constitution d’une propre collection maison et la présentation au public des pièces de ce trésor maison. Interview.
Suzanne Cotter, Mudam, Foto Lex Kleren
A l'arrêt forcé depuis le printemps, l'écosystème des spectacles en salle se trouve dans «une situation complexe», reconnaît Olivier Toth, directeur de la Rockhal. Raison pour laquelle ce dernier lance une opération pensée à l'échelle européenne afin d'imaginer le monde d'après.