Changer d'édition

La haute couture perd Emanuel Ungaro
Culture 23.12.2019

La haute couture perd Emanuel Ungaro

Emanuel Ungaro avait appris les bases du métier auprès de son père, tailleur.

La haute couture perd Emanuel Ungaro

Emanuel Ungaro avait appris les bases du métier auprès de son père, tailleur.
Photo : AFP
Culture 23.12.2019

La haute couture perd Emanuel Ungaro

Le couturier français d'origine italienne est décédé, samedi à Paris, à l'âge de 86 ans.

(AFP) - Emanuel Ungaro avait quitté le monde de la mode en 2004. Depuis deux ans, on le disait «affaibli» et c'est le week-end dernier que le couturier a tiré sa révérence. La maison Emanuel Ungaro a fait part de son «extrême tristesse» dans un communiqué. «Il a continué d'inspirer sa marque et la mode internationale. Son travail restera dans toutes les mémoires comme synonyme de séduction et de flamboyance (...) et un amour des femmes et de leur sensualité». 

Né en 1933 à Aix-en-Provence dans une famille immigrée italienne, le jeune Emanuel Ungaro apprend les bases du métier auprès de son père, tailleur, et monte s'installer à Paris en 1956. Là, il poursuit sa formation chez le couturier espagnol Balenciaga, seul maître qu'il se reconnaisse. 

Un empire de la mode

Après un bref passage chez Courrèges, il ouvre en 1965 sa propre maison de couture, puis lance en 1968 sa ligne de prêt-à-porter féminin, avant de se lancer dans le prêt-à-porter masculin en 1973. En 1980, celui qui se décrivait lui-même comme un «obsédé sensuel» avait reçu le Dé d'or récompensant la meilleure maison de haute couture. 

 Au fil des ans, il avait bâti un empire de la mode (parfums, chaussures, lunettes), racheté en 1996 par la famille Ferragamo. A partir de 2001, Emanuel Ungaro avait commencé à prendre ses distances, avant de se retirer du monde de la haute couture en 2004. 

Le ministre français de la Culture, Franck Riester, a salué «un immense couturier. Son nom restera à jamais associé à une certaine forme de liberté et d'audace. La mode lui doit beaucoup». 

L'Institut Français de la Mode a, de son côté, reproduit sur Twitter quelques citations d'une intervention d'Emanuel Ungaro de 2008: «La mode, c'est avant tout un artisanat, la recherche d'un style et d'un vocabulaire individuel». Ou encore «mon métier est celui de couturier, je tiens à cette expression, et non pas créateur, designer ou je ne sais quoi d'autre, nous sommes des couturiers, nous devons revendiquer ce terme».  


Sur le même sujet

Pas de cérémonie pour Karl Lagerfeld
Aucune cérémonie ne sera organisée à la mémoire de Karl Lagerfeld, selon les voeux du couturier star mort mardi à 85 ans, a annoncé mercredi à l'AFP une porte-parole de la marque du créateur.