Changer d'édition

La Chronique de Stéphane Bern: Quand les stars se confessent
Culture 3 min. 08.05.2016

La Chronique de Stéphane Bern: Quand les stars se confessent

Stéphane Bern est chroniqueur pour le Luxemburger Wort

La Chronique de Stéphane Bern: Quand les stars se confessent

Stéphane Bern est chroniqueur pour le Luxemburger Wort
Culture 3 min. 08.05.2016

La Chronique de Stéphane Bern: Quand les stars se confessent

Dominique NAUROY
Dominique NAUROY
Dans sa chronique hebdomadaire, Stéphane Bern revient sur l'hystérie qui a accompagné l'annonce du divorce d'Angelina Jolie et Brad Pitt. Si tout le monde s’en mêle aujourd’hui, c’est qu’ils sont des figures familières tombées dans le domaine public ! Mais toute médaille a son revers.

Quelque chose a radicalement changé dans l’univers feutré du merveilleux monde des « people ». Le « never explain, never complain » (traduisez « ne jamais commenter, ne jamais se plaindre) a vécu. La preuve vient d’en être faite à l’occasion du divorce retentissant annoncé par Angelina Jolie qui quitte l’homme le plus convoité d’Hollywood, Brad Pitt. A moins de vivre sur une île déserte, difficile d’échapper à cette information reprise par les médias du monde entier et qui a atteint le record de deux millions de tweets sur les réseaux sociaux.

A quelques minutes du discours de Barack Obama à la tribune de l’Assemblée Générale de l’ONU, CNN a sommé George Clooney de s’expliquer sur le sujet, tandis que les rumeurs les plus folles circulent sur la toile, tant sur les raisons du divorce que sur la réaction de Jennifer Aniston, ex-femme de la star. Les spéculations et autres réactions hystériques qui ont suivi l’annonce de leur divorce prouvent que Brad et Angelina – Brangelina - avaient atteint une autre dimension que celle d’un couple star du cinéma, presque un statut de souverains du 7ème art, dans lesquels chacun pouvait s’identifier tant pour leurs carrières respectives d’acteurs, producteurs et réalisateurs, mais aussi par l’exemple qu’ils donnaient à travers leur vie ; une leçon de courage face à la maladie, une leçon de générosité en élevant six enfants de tous horizons et une leçon de solidarité en s’investissant dans de nombreux projets humanitaires.

L’intrusion permanente est un prix trop cher à payer pour une vie de gloire

Si tout le monde s’en mêle aujourd’hui, c’est qu’ils sont des figures familières tombées dans le domaine public ! Mais toute médaille a son revers. Et l’intrusion permanente est un prix trop cher à payer pour une vie de gloire. Surtout quand la rumeur pernicieuse s’insinue dans l’épreuve de ces êtres humains et détruit tout sur son passage. A peine le divorce annoncé, la blogosphère américaine accusait notre actrice fétiche Marion Cotillard – à l’affiche avec Brad Pitt du prochain film de Robert Zemeckis, « Allied » - d’en être responsable. Le baiser du cinéma devenait soudain réalité. Les studios ne sont plus là pour défendre les stars, contraintes de répondre elles-mêmes à la rumeur. Marion Cotillard, en pleine promotion du film de Xavier Dolan, « Juste la fin du monde » a été sommée de s’expliquer : « Ceci sera la seule réaction que j'aurai concernant la déferlante inouïe à laquelle je suis mêlée malgré moi. Je n'ai pas pour habitude de commenter ni de prendre au sérieux le tas d'absurdités déversées à mon sujet mais la situation prenant une telle tournure et affectant des gens que j'aime, je me dois de m'exprimer ». Avant de souhaiter à Angelina et Brad de « trouver la paix dans ce moment tumultueux », l’actrice oscarisée a dû passer aux aveux et confirmer sa grossesse tout en faisant une déclaration d’amour à Guillaume Canet, « l'homme de ma vie, le père de notre fils et du bébé que nous attendons aujourd'hui. Il est mon amour, mon meilleur ami et le seul homme dont j'ai besoin ». La foule est soulagée, la star est nue, à ses pieds.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet