Changer d'édition

La chronique de Stéphane Bern: Nostalgie sur grand écran
Culture 1 2 min. 15.06.2019

La chronique de Stéphane Bern: Nostalgie sur grand écran

La chronique de Stéphane Bern: Nostalgie sur grand écran

Photo: Capture d'écran Youtube
Culture 1 2 min. 15.06.2019

La chronique de Stéphane Bern: Nostalgie sur grand écran

Notre chroniqueur revient cette semaine sur le succès des biopics, ces films biographiques toujours plus nombreux dans nos salles de cinéma.

Par Stéphane Bern

Les cinéastes d’Hollywood seraient-ils en mal d’inspiration? Volant au devant des succès, ils cherchent tous à s’engouffrer dans la brèche ouverte par les cartons au box-office des films biographiques comme Bohemian Rhapsody sur Queen (900 millions de recettes dans le monde) et le récent Rocketman présenté à Cannes en présence de son héros Elton John.

Le filon des biopics ouvre les appétits. D’autant que des films comme La La Land et A Star is Born ont largement rouvert un boulevard aux comédies musicales et Steven Spielberg va bientôt commencer le tournage de son West Side Story.


La chronique de Stéphane Bern
Chaque week-end, le célèbre animateur Stéphane Bern nous livre son point de vue sur l'actualité, dans une chronique intitulée "L'air du temps". Retrouvez ici l'ensemble de ses contributions.

Et la vague risque de durer encore longtemps si l’on en juge par le nombre de biopics de stars de la musique à l’étude ou en préparation dans les studios de cinéma.

Qu’on en juge plutôt : Baz Luhrman prépare un film sur Elvis Presley, le regretté David Bowie sera le héros du biopic Stardust, tandis que dès cet automne l’actrice Renée Zellweger fera revivre à l’écran la petite fiancée de l’Amérique, l’inoubliable Judy Garland, et son «over the rainbow» du «Magicien d’Oz»…

Pourquoi s’arrêter en si bon chemin? Aretha Franklin avait choisi Jennifer Hudson pour l’incarner et avant son décès elle avait même validé le script de sa vie portée au cinéma. Dans la foulée, Carole King ou Bruce Springsteen devraient subir le même traitement, en attendant que la MGM ne finalise le projet autour de Boy George, écrit et réalisé par Sacha Gervasi sur le chanteur de Culture Club.

Il est vrai que l’épopée de Boy George concentre tous les attraits du romanesque: des origines modestes, des looks excentriques, une musique pop parfois audacieuse, et surtout une aventure qui s’est soldée par plus de 50 millions d'albums vendus.

Pour tous ces chanteurs, plus qu’une consécration, c'est l'assurance de faire découvrir leur répertoire et leur univers à une nouvelle génération. Le cinéma vole ainsi au secours d’une industrie du disque moribonde. Pour preuve, Bohemian Rhapsody, le biopic consacré à Freddie Mercury, a relancé les ventes de disques de Queen estimées à plus d’1,1 million (483% d’augmentation) tandis que les écoutes en ligne ont bondi de plus de 200%, passant à 1,9 milliard en quelques mois.

«Bohemian Rhapsody» est d'ailleurs devenu la chanson du 20ème siècle la plus populaire en ligne. La bande originale du film s’est déjà vendue à 3 millions d’exemplaires et la compilation Platinium de Queen n’a pas quitté les meilleures places des ventes depuis sept mois, franchissant le cap des 5,5 millions de copies écoulées.

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

Conséquence de ce regain de faveur populaire, Queen et les membres du groupe sont devenus plus riches que The Queen, Elizabeth II ! Et pour couronner le tout, comme en témoignent Rami Malek en Freddy Mercury, Marion Cotillard en Edith Piaf, Jamie Foxx en Ray Charles, Joaquin Phoenix en Johnny Cash, ou Angela Bassett en Tina Turner, le biopic constitue pour l’acteur qui incarne le héros un visa vers l’Oscar à Hollywood. Cet engouement a une cause, le mal des sociétés en panne et un nom, la nostalgie vintage.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La chronique de Stéphane Bern
Chaque week-end, le célèbre animateur Stéphane Bern nous livre son point de vue sur l'actualité, dans une chronique intitulée "L'air du temps". Retrouvez ici l'ensemble de ses contributions.