Changer d'édition

La chronique de Stéphane Bern: Fortune, gloire et beauté
Culture 2 min. 08.06.2019

La chronique de Stéphane Bern: Fortune, gloire et beauté

La chronique de Stéphane Bern: Fortune, gloire et beauté

Photo: Getty Images
Culture 2 min. 08.06.2019

La chronique de Stéphane Bern: Fortune, gloire et beauté

Dans sa rubrique hebdomadaire, notre chroniqueur revient sur l'épopée de Rihanna, élue cette semaine artiste féminine la plus riche au monde.

Par Stéphane Bern

La valeur par l’exemple. Pour inciter la jeunesse américaine à réussir, le magazine Forbes publie chaque année des classements très attendus des premières fortunes amassées par des stars ou des personnalités autodidactes.

Sur la première marche du podium des chanteuses les plus riches au monde, Rihanna, seulement âgée de 31 ans, également créatrice de mode et première femme noire à diriger une maison de couture de luxe, détient une fortune supérieure à celle de ses aînées Madonna, Céline Dion ou encore Beyoncé avec une fortune estimée à 600 millions de dollars.


La chronique de Stéphane Bern
Chaque week-end, le célèbre animateur Stéphane Bern nous livre son point de vue sur l'actualité, dans une chronique intitulée "L'air du temps". Retrouvez ici l'ensemble de ses contributions.

De fait, Robyn Rihanna Fenty a amassé davantage que ses aînées Madonna (570 millions), Céline Dion (450 millions) et Beyoncé (400 millions), dont le mari Jay-Z vient de devenir le premier rappeur milliardaire. La majorité de la fortune de Rihanna provient de ses tournées et de ses ventes de disques, mais elle est également co-propriétaire de sa ligne de lingerie Savage X Fenty.

Depuis son entrée fulgurante sur la scène musicale internationale en 2003, la chanteuse originaire de l'île de la Barbade a transformé ses succès en or en lançant sa marque de maquillage Fenty Beauty avec le géant français du luxe LVMH en septembre 2017 sur internet et dans la chaîne Sephora… qui a généré en 15 mois quelque 570 millions de dollars de chiffre d'affaires en 2018.

Rihanna a également noué un partenariat avec LVMH pour la création d'une marque de luxe basée à Paris comportant vêtements de prêt-à-porter, chaussures et accessoires. Outre cette nouvelle aventure dans la mode, la chanteuse a laissé entrevoir la sortie d'un nouvel album reggae cette année.

«Je n'ai jamais pensé que je gagnerais autant d'argent donc ce n’est pas un chiffre qui va me faire arrêter de travailler», a-t-elle déclaré au New York Times. «L'argent arrive sur le chemin mais je travaille à ce que j'aime faire, à ce qui me passionne».

Rihanna rejoint la cohorte des femmes d’affaires qui, année après année, conquièrent de nouvelles places dans le palmarès Forbes du succès et de l’argent. Les 80 femmes présentées ont une valeur nette combinée de 81,3 milliards de dollars.

Pour la deuxième année consécutive, Diane Hendricks, cofondatrice d’ABC Supply, le plus grand distributeur de toitures au pays, a pris la tête du classement avec une valeur nette de 7 milliards de dollars, suivie par Meg Whitman, PDG de la start-up vidéo Quibi, avec 3,8 milliards de dollars, et qui dépasse désormais Marian Ilitch de la chaîne de pizza Little Caesars, avec 3,7 milliards de dollars.

Et pour faire œuvre utile, Forbes a publié en couverture la photo d’une nouvelle venue, Serena Williams, la joueuse de tennis qui a gagné 340 millions de dollars au cours de ses 24 années de carrière professionnelle, et qui se lance dans le capital-risque avec le lancement de Serena Ventures, une société qui investit dans des entreprises dirigées par des femmes et des personnes de couleur pour défendre l’égalité des chances.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La chronique de Stéphane Bern
Chaque week-end, le célèbre animateur Stéphane Bern nous livre son point de vue sur l'actualité, dans une chronique intitulée "L'air du temps". Retrouvez ici l'ensemble de ses contributions.