Changer d'édition

La chronique de Stéphane Bern: Belle de jour
Culture 3 min. 03.11.2018

La chronique de Stéphane Bern: Belle de jour

Entre Catherine Deneuve et Yves Saint-Laurent, ce fut une longue histoire d'amitié.

La chronique de Stéphane Bern: Belle de jour

Entre Catherine Deneuve et Yves Saint-Laurent, ce fut une longue histoire d'amitié.
AFP
Culture 3 min. 03.11.2018

La chronique de Stéphane Bern: Belle de jour

Chaque samedi, l'animateur livre sa vision du monde et des people dans sa chronique exclusive pour le Luxemburger Wort. Cette semaine, il nous parle de Catherine Deneuve...

Les actrices, que l’on appelait autrefois "Mademoiselle", n’ont pas d’âge, et a fortiori quand on est Catherine Deneuve, la star française la plus connue et reconnue dans le monde, on est une étoile qui brille éternellement au firmament du cinéma. Alors qu’elle célébrait ses 75 ans, la reine Catherine a reçu le prestigieux prix Praemium Imperiale à Tokyo, l’équivalent nippon du Prix Nobel des Arts, félicitée par l’empereur et l’impératrice du Japon.

Confiant sa reconnaissance de recevoir cette prestigieuse distinction, Catherine Deneuve affirme pourtant qu’elle ne se «sent pas différente ni d'hier ni de demain… Ça fait toujours plaisir d'être choisie, ce n'est pas une chose que l'on recherche, ce n'est pas une chose que l'on attend, mais quand ça arrive c'est une chose vraiment agréable ». 


La chronique de Stéphane Bern
Chaque week-end, le célèbre animateur Stéphane Bern nous livre son point de vue sur l'actualité, dans une chronique intitulée "L'air du temps". Retrouvez ici l'ensemble de ses contributions.

Et l’actrice d’avouer que tous ses prix « sont à la campagne, sur le dessus d'un meuble», là où elle peut seulement «les apercevoir». Catherine Deneuve n’aime guère s’appesantir sur le passé, elle préfère aller de l’avant et parler de ses projets. D’ailleurs l’actrice vient de vendre cette propriété de 1.200 m2 un peu en dehors du village de Guainville, au bord de l’Eure, posée au milieu d’un parc verdoyant de 18 ha, à l’abri des regards indiscrets.

Érigé au XVIIIe siècle, le château de Primard était en vente depuis quatre ans pour un montant estimé à 4 millions d’euros et l’acquéreur devrait le transformer en résidence hôtelière haut de gamme. Dans un même élan, l’actrice a décidé de vendre aux enchères sa garde-robe griffée Yves Saint Laurent, le couturier dont elle était l'amie intime et l'une des muses. Manteaux, tailleurs, robes, accessoires... Près de 300 lots, souvent uniques, réalisés par le célèbre créateur mort en 2008, sont au catalogue de cette vente événement pour le monde de la mode, qui aura lieu pendant la semaine de la haute couture à Paris en janvier prochain.

«Aujourd'hui, je me sépare de ma maison en Normandie où je gardais cette garde-robe, non sans mélancolie. Ce sont les créations d'un homme si talentueux qui ne créait que pour rendre les femmes plus belles», écrit Catherine Deneuve dans un message transmis par la maison de ventes Christie’s.

Entre Catherine Deneuve et Yves Saint Laurent, ce fut une longue histoire d'amitié. L'actrice avait vingt-deux ans lorsqu'elle a rencontré Yves Saint Laurent pour la première fois. Alors mariée au photographe britannique David Bailey, et invitée à être présentée à la reine d'Angleterre, elle avait choisi le couturier parisien pour l'habiller.

«Je suis arrivée rue Spontini avec une photo d'un modèle de la collection russe de l'année précédente qu'il a accepté de me faire: un long fourreau de crêpe blanc, avec un plastron brodé rouge, très slave, très pur, très strict », raconte l'actrice. Elle a ensuite commandé une autre robe à l'occasion d'une soirée pour les Demoiselles de Rochefort, puis elle a proposé au réalisateur Luis Buñuel qu'Yves Saint Laurent dessine ses tenues pour le film "Belle de jour". «La gravité perçante d'Yves Saint Laurent pendant les essayages et sa grâce timide dans la vie ont enchanté toutes ces années que nous avons traversées. Notre complicité silencieuse, nos fous rires et notre mélancolie nous ont réunis. J'avais 20 ans et j'ai donc eu le privilège d'accéder à ce luxe voluptueux, former mon oeil et mon goût à ses côtés», ajoute Catherine Deneuve.

Yves Saint Laurent a habillé pendant plus de 40 ans l'actrice à la scène comme à la ville. Pour François de Ricqlès, président de Christie's France, « cette vente qui réunit la plus célèbre des actrices françaises et l'un des plus illustres couturiers français, sera un événement. Ces vêtements ont été créés pour une icône Saint Laurent ». Pour être icône, Catherine Deneuve n’en est pas moins une « femme comme les autres ». Qui a simplement décidé de « tourner une page » pour écrire un nouveau chapitre de sa vie romanesque.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La chronique de Stéphane Bern: La guerre des étoiles
C'est samedi et Stéphane Bern nous livre sa vision de l'actualité dans «L'air du temps». Notre chroniqueur revient sur le ping-pong verbal entre Catherine Deneuve et Isabelle Adjani déclenché par la libération de la parole des femmes victimes d'agressions sexuelles et de harcèlement suite à l'affaire Weinstein.
Isabelle Adjani