Changer d'édition

L'OPL retrouve le plaisir de la musique
Culture 1 26.06.2020

L'OPL retrouve le plaisir de la musique

Les musiciens de l'OPL ont joué leur partition dans le respect strict des règles de distanciation sociale

L'OPL retrouve le plaisir de la musique

Les musiciens de l'OPL ont joué leur partition dans le respect strict des règles de distanciation sociale
Photo: OPL
Culture 1 26.06.2020

L'OPL retrouve le plaisir de la musique

Jeudi soir était un jour à marquer d'une pierre blanche pour la Philharmonie. Sous la baguette du chef d'orchestre Gustavo Gimeno, les premières mélodies ont rompu trois mois de silence. 250 spectateurs étaient présents dans la salle pour vivre ce moment historique.

(JFC, avec Thierry Hick) - Après trois mois de repos et de silence forcés, les musiciens de l'OPL bouillaient d'impatience à l'idée de retrouver la scène et le public. Jeudi soir, un peu plus de 250 spectateurs se sont déplacés pour assister aux retrouvailles avec le chef d'orchestre Gustavo Gimeno sur la grande scène de la Philharmonie. L'émotion était palpable pour cet instant magique. «Il fallait pouvoir reprendre la musique dès que possible. C'était là une nécessité absolue», clamait Gustavo Gimeno quelques minutes avant de retrouver ses pairs sur scène. «A partir du moment où les autorités autorisent les concerts, il faut y aller. Mais tout en respectant les règles de sécurité.»

«Ne pas pouvoir jouer de la musique pendant une si longue période fut une terrible épreuve. C'est toute ma vie qui a été à l'arrêt d'un coup. Au début du confinement, j'ai quelque peu profité du calme pour faire des choses que je n'avais jamais eu le temps de faire ou pour passer du temps avec ma famille. Mais peu à peu, j'ai senti un grand vide s'installer», confiait le maestro espagnol.

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

Les  répétitions pour ce premier concert labellisé «Back to Life» se sont déroulées en début de semaine. «Il est incroyable de constater qu'après une ou deux répétitions, nous avons été capables d'oublier cette longue période de confinement. On a retravaillé ensemble, presque comme si rien ne s'était passé ces dernières semaines», se réjouissait Gustavo Gimeno.    

Réorganisée pour l'occasion, la Philharmonie avait tout prévu pour une sécurité maximale: du gel désinfectant mis à disposition du public, le port du masque obligatoire jusqu'au moment de rejoindre sa place, ou encore la distanciation garantie entre les spectateurs. Le chef d'orchestre lui-même était sommé de se  soumettre aux nouvelles règles en vigueur. Ainsi, entre chaque entrée et sortie de scène, Gustavo Gimeno devait enlever et enfiler son masque buccal. Un exercice certes fastidieux, mais qui n'a en rien entravé sa détermination.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Un plan à cinq millions pour le secteur culturel
Au 1,2 million d'euros d'ores et déjà mis à disposition, Sam Tanson, ministre de la Culture, annonce mercredi une rallonge budgétaire vouée à amortir les pertes engendrées pendant la crise et «renforcer durablement» le secteur.
Rockhal et Philharmonie attendent des jours meilleurs
Alors que musées et bibliothèques ont entamé leur déconfinement prudent et progressif, les salles de concerts doivent patienter avant d'accueillir à nouveau du public.La Rockhal et la Philharmonie, à l’arrêt forcé, cherchent une sortie de crise pour au plus tôt la rentrée de septembre.
Philharmonie
Valse d'annulations au pays et dans la Grande Région
La lutte contre le virus impacte fortement les programmations des semaines à venir du Luxembourg et des pays voisins. Qu’il s’agisse d’événements culturels, sportifs ou autres festivités, aucun secteur n’est épargné. Tour d'horizon.
OPL: Gustavo Gimeno: vivre la musique «avec passion et honnêteté»
Gustavo Gimeno a été choisi en juin dernier pour succéder à Emmanuel Krivine au poste de directeur musical de l'Orchestre Philharmonique du Luxembourg.  Le «Luxemburger Wort» a pu rencontrer le musicien qui a échangé ses baguettes de percussions contre une baguette de chef.
Gustavo Gimeno en répétition avec l'OPL