Changer d'édition

Ieoh Ming Pei, architecte du Mudam, est mort
 Ieoh Ming Pei, auteur notamment du Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean, Mudam (2006), est mort à 102 ans

Ieoh Ming Pei, architecte du Mudam, est mort

Photo: AFP
Ieoh Ming Pei, auteur notamment du Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean, Mudam (2006), est mort à 102 ans
Culture 23 3 min. 17.05.2019

Ieoh Ming Pei, architecte du Mudam, est mort

La famille du sino-américain a confirmé jeudi soir le décès du concepteur de nombreux édifices marquants, de la pyramide du Louvre au Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean. Il avait 102 ans.

(AFP, MA) - Ieoh Ming Pei est mort à 102 ans, indique jeudi le cabinet d'architectes new-yorkais de ses fils, Pei Partnership Architects. Ce dernier a indiqué que le célèbre architecte était mort à New York, sans autre détail. Le New York Times, citant son fils Chien Chung Pei, a précisé qu'il était décédé tôt jeudi matin. Lauréat du Prix Pritzker en 1983, considéré comme le Nobel de l'architecture, Ieoh Ming Pei avait imposé une certaine idée de la modernité et du classicisme dans des projets audacieux tels que celui du réaménagement du grand musée parisien. 

«Les architectes contemporains tendent à imposer la modernité aux choses. Il y a un peu de préoccupation pour l'histoire, mais elle n'est pas très profonde», déclarait-il dans une interview au New York Times en 2008. «Je comprends que les choses ont changé, qu'on a évolué. Mais je ne veux pas oublier le début (...) Une architecture qui dure doit avoir des racines».

Série de grandes commandes

Né le 26 avril 1917 à Canton dans une vieille famille originaire de Suzhou, «la Venise de l'Orient», près de Shanghaï, Ieoh Ming Pei part en 1935 aux Etats-Unis où il obtiendra un diplôme du MIT (Massachusetts Institute of Technology), puis un diplôme de design à l'université de Harvard (1948) où il fut l'élève de Walter Gropius, fondateur du Bauhaus et l'un des théoriciens du style international. 

Naturalisé américain en 1954, il est successivement professeur assistant à Harvard (1945-1948), puis directeur d'architecture dans le cabinet Webb and Knapp (1948-1955), avant de créer sa propre agence (I.M. Pei et associés) en 1955. La construction du Mile High Center, à Denver, Colorado, (1956) est la première grande commande d'une longue série: Centre National de recherches atmosphériques à Boulder, Colorado, (1967), Tour John Hancock, Boston (1973).

Déchaînement de violentes passions

Au cours des années soixante-dix, son cabinet connaît un succès croissant aux États-Unis et à travers le monde: Hôtel de Ville de Dallas, Texas, (1978), Bibliothèque J.F. Kennedy, Boston (1982), Hôtel Xiangshan, Pékin, (1983), Centre des congrès et des expositions, New-York, (1985), National Gallery of Art, Washington, la Banque de Chine, Hong Kong (1989). En 1983, le président François Mitterrand fait appel à cet architecte, alors relativement peu connu en France, pour repenser le Grand Louvre. 

Son projet audacieux, qui déchaînera de violentes passions, verra finalement le jour en 1988. L'architecte a aussi laissé sa marque à Berlin en construisant une annexe au musée historique allemand - inaugurée en 2003 - et à Doha (Qatar) où il a conçu le musée d'art islamique. Ieoh Ming Pei s'est vu attribuer les prix les plus prestigieux. Outre le Pritzker, il a reçu la Médaille d'or de l'Institut américain d'architecture (1979), et la Grande médaille d'or de l'Académie française d'architecture (1981). 

En 2006, il inaugure le Mudam, bâtiment de près de 4.800 m2 de surfaces publiques et d‘exposition sur trois niveaux,, caractérisé par d'importantes verrières et un parachèvement en pierre calcaire. Pour mémoire, la construction de l'édifice avait débuté en janvier 1999 avec un budget de 88 millions d'euros.

Deux présidents l'ont honoré: George H.W. Bush lui a remis la médaille présidentielle de la Liberté (1992), la plus haute distinction civile, et François Mitterrand les insignes d'officier de la Légion d'honneur (1993).  


Sur le même sujet

La pyramide «montre les entrailles» du Louvre
Qu'est-ce qui explique le vrai succès du Grand Louvre parisien et de sa pyramide en verre, construite il y a 30 ans et imaginée par Ieoh Ming Pei, le créateur du Mudam au Kirchberg ? Réponses de son président-directeur Jean-Luc Martinez.
(FILES) In this file photo taken on August 7, 1987 shows the Louvre Pyramid under construction, designed by  Chinese-US  architect Ieoh Ming Pei, in the main courtyard (Cour Napoleon) of the Louvre Palace (Palais du Louvre) in Paris. - The pyramid celebrates its 30th anniversary in March 2019. Until its inauguration in 1989, the Louvre pyramid prompted controversy and polemic: some calling it out as cultural desecration. But 30 years later, the work of Ieoh Ming Pei is celebrated as a success. (Photo by Patrick KOVARIK / AFP)
Du rififi au Mudam
Une lettre anonyme dénonce les conditions de travail et les démissions en série au Musée d'art moderne.
Musee d'Art Moderne, MUDAM, Musee Trois Glands, Musee Drai Eechelen, Foto Lex Kleren
Le Mudam affiche ses nouvelles ambitions
Faire (re-)découvrir sa collection, (re-)conquérir le public, devenir un centre d'art de référence au niveau national et international: le Mudam ne manque pas d'ambitions pour les mois à venir. La nouvelle directrice, Suzanne Cotter, annonce la couleur.
David Wojnarowicz:  «Untitled» (Genet after Brassail) 1979